Présidentielle : après Éric Piolle et Sandrine Rousseau, Yannick Jadot se déclare candidat

, par  DMigneau , popularité : 0%

Présidentielle : après Éric Piolle et Sandrine Rousseau, Yannick Jadot se déclare candidat

Yannick Jadot va affronter Sandrine Rousseau et Éric Piolle lors des primaires écologistes en septembre 2021. AFP

L’eurodéputé " EELV " Yannick Jadot a déclaré mercredi 30 juin qu’il serait candidat à la présidentielle de 2022. Devancé d’une journée par Éric Piolle, il devra aussi affronter, lors d’éventuelles primaires " écologistes " fin septembre, l’ex-numéro deux des " Verts ", Sandrine Rousseau.

" Rien ne sert de courir, il faut partir à point ", dit-on.

Yannick Jadot a-t-il décidé de suivre ce proverbe pour la présidentielle de 2022 ?

Mercredi 30 juin, l’eurodéputé " Europe Écologie les Verts " a annoncé sa candidature au " JT " de 20 heures de " TF1 ".

Cela faisait de nombreuses semaines que son entourage ne faisait plus mystère de sa volonté de se lancer dans la course à l’Élysée. On peut cependant s’interroger sur le " coup d’accélérateur " survenu hier mercredi. En effet, la veille, le maire de Grenoble, Éric Piolle, l’avait " pris de court " en se déclarant candidat.

De son côté, Sandrine Rousseau, l’ex-" numéro deux " des " Verts " également candidate, avait déjà anticipé il y a des mois de ça.

UN CANDIDAT " SOCIALISTE ", ÉPINE DANS LE PIED DE YANNICK JADOT ?

En 2017, l’ancien responsable de " Greenpeace France " s’était effacé derrière le candidat " PS " Benoît Hamon, lequel avait péniblement recueilli 6,35 % des voix, soit le pire score de l’Histoire du " PS ".

Cette fois, Yannick Jadot n’entend pas laisser passer " sa chance "... si chance il existe.

Selon un sondage " Ipsos-Sopra Steria " réalisée pour " l’Obs " et " France Info " en février, le candidat " écologiste " pourrait engranger 17 % des voix, si son parti s’alliait au " PS ".

https://www.ipsos.com/fr-fr/presidentielle-2022-macron-et-le-pen-favoris-mais-xavier-bertrand-ou-un-candidat-de-la-gauche-unie

En revanche, il serait " laminé " en cas de candidatures « Insoumise » et " socialiste ". Une autre enquête d’ " Ifop-Fiducial " pour le " JDD " et " Sud Radio " publiée en avril, ne le place pas en capacité de " tirer son épingle du jeu ".

Dans une interview publiée mercredi soir dans " L’Obs ", il se dit " convaincu qu’un projet écologiste, social, républicain peut gagner en France en 2022 ".

Concernant son projet, Yannick Jadot évoque pêle-mêle un " plan de relance à 50 milliards d’euros par an ", le retour sur " un certain nombre de lois qui ont atomisé le marché du travail et mis les salariés en grande difficulté " et " sur la réforme très injuste de l’assurance-chômage si elle devait aboutir ".

Partisan d’un " revenu citoyen ", dont le socle s’établirait à 660 euros par mois, pour tous les jeunes et les " personnes en difficulté ", il souhaite qu’il soit porté peu à peu porté à 860 euros, au niveau du " seuil de pauvreté ".

Magazine " Marianne "