Les « Fondamentalismes » des DIEUX CRIMINELS colonisent peu à peu nos institutions et pourrissent inexorablement nos " DÉMOCRATIES ", de l’intérieur

, par  DMigneau , popularité : 0%

Les « Fondamentalismes » des DIEUX CRIMINELS colonisent peu à peu nos institutions et pourrissent inexorablement nos " DÉMOCRATIES ", de l’intérieur

Ouvrage " Les DIEUX CRIMINELS " par Antoine Fleyfel, théologien – Les Éditions du Cerf – 2017 - Un livre passionnant qui remet les pendules à l’heure !

Les nouvelles théologies " fondamentalistes " ont " le vent en poupe " ; que ce soit chez les Chrétiens, les Juifs, et les Musulmans. Elles servent des idoles criminelles qui ne sont point " Dieu ". Et leurs activistes nous entraînent dans leurs desseins plus qu’ils nous y poussent.

La structure des institutions " démocratiques " sont souples, perméables, tolérantes, et ne sont pas adaptées pour résister à une infestation " fondamentaliste " se présentant comme " vertueuse ".

Je propose dans un premier temps d’analyser les traits communs des différentes " familles " de fondamentalismes religieux. Puis d’évoquer la faiblesse structurelle du système " démocratique " face à la menace " fondamentaliste ".

Je ne propose pas de " solution miracle " ; sans doute devrons-nous " nous fracasser contre le mur " pour prendre des mesures drastiques.

Plus probablement ferons-nous comme les autres : nous soumettre.

Voici donc le plan de l’article en deux parties :

> Les fondamentalismes " Abrahamiques "

> Les grosses failles de nos " démocraties "

I . LES FONDAMENTALISMES " ABRAHAMIQUES "

" Une idée fausse, mais claire et précise, aura toujours plus de puissance dans le monde qu’une idée vraie mais complexe. " (Alexis de Tocqueville) (7) p. 253

1. Les mouvements fondamentalistes actuels s’inscrivent dans une continuité historique

Voici déjà un demi-siècle, l’ analyse de l’Académicien René Huyghe l’avait amené à considérer que la vision et la pensée « sont entraînées à s’établir dans des types d’organisation préférentielles ".

Et il ajoutait que " ces formes privilégiées semblent commandées par une loi d’économie : elles tendent à la simplicité " (1)

Cette approche ’’ économique ’’ de la pensée, si commune dans nos sociétés " modernes ", est exacerbée dans le « fondamentalisme » qui se concentre - lui - sur le ’’ fait ’’ textuel.

Et René Huyghe soulignait que, « par une sorte de " suicide intellectuel ", la civilisation occidentale s’est limitée volontairement à cette notion [ le factuel ] qui ne comporte qu’un fragment du réel et exclut en particulier les ’’ valeurs ’’ et le qualitatif. »

Lesdites " valeurs " se trouvant dévoyée dans les illusions du " verbalisme dogmatique imposant des formules aveugles et passionnées ".

2. L’excellent ouvrage de Antoine Fleyfel

Historien et philosophe franco-libanais, Fleyfel identifie trois " familles " fondamentalistes :

- l’évangélisme " sioniste " (Chrétien),

- le " sionisme " religieux (Juif),

- et le " salafisme jihadiste " (Musulman).

Ce dernier étant souvent considéré comme " le plus dangereux ", car nous avons toujours en tête les actions " violentes-sanglantes " qui nous touchent directement.

" Néanmoins, une vision plus large des choses verrait dans les deux sionismes une réalité encore plus dangereuse. " (9)

D’autant plus à mon sens que l’évangélisme " sioniste " et le " sionisme religieux " agissent souvent comme s’ils étaient factuellement ’’ associés ’’ sur certains terrains.

Ces deux mouvements affichent des intentions " vertueuses " et se trouvent adossés à des économies florissantes ; ce succès économique est interprété par eux comme un " don de Dieu " leur indiquant qu’ils suivent " le bon chemin " .

Ces " familles " fondamentalistes sont en fait des " constellations " de groupes et de groupuscules qui naissent, font leur chemin, fusionnent ou s’influencent, disparaissent comme " structures ".

Mais certaines de leurs particularités idéologiques pouvant persister et reprises par d’autres groupes. Dans son livre, Antoine Fleyfel décortique la mécanique infernale du " Great Awakening " (US), de l’esprit du " Goush Emounim " (Israël) ; et d’ " Al-Qaïda " / État Islamique : trois groupes de ’’ rejetons ’’ fondamentalistes de la lignée " Abrahamique ", qui sont chacun assez représentatifs de leur " famille ".

Sur 250 pages, cet ouvrage de Fleyfel couvre, pour chaque groupe, les aspects historiques, l’environnement contextuel, les oppositions, les particularités théologiques/ doctrinales, les implications politiques,...

3. Traits communs aux adeptes de ces trois groupes " fondamentalistes "

Ces adeptes sont des gens qui semblent " normaux ", faits de chair et d’os. Ils sont cependant certains de détenir la vérité, laquelle se trouve dans les livres sacrés. Livres qu’ils lisent littéralement : toute exégèse critique étant exclue.

Pour eux, considérant leurs enjeux " universels-éternels ", ’’ les autres ’’ - qui sont nécessairement dans l’erreur - sont à combattre, par tout moyen approprié.

Moyen qui n’est pas nécessairement sanglant.

Par exemple, il est courant que l’un du ’’ club des trois ’’ se trouve instrumentalisé par leurs " acolytes ". Autre exemple : le " fondamentalisme " peut progresser en " infiltrant-influençant " les structures de décision politiques, juridiques, etc tant aux niveaux nationaux que " trans-nationaux ".

Toujours avec les intentions affichées " les plus pures "...

L’action des adeptes est orientée vers l’attendu ’’ moment de la fin ’’ dont ils pensent pouvoir anticiper la venue. Ils se considèrent donc investis d’une mission divine qui tend à « l’universalité », visant " le salut " pour la terre entière... ... que les intéressés l’aient souhaité ou non importe peu, puisque la mission leur a été donnée directement par " Dieu ".

Certains peuvent même se réclamer de " la démocratie " bien que pensant de la sorte... d’autres peuvent la rejeter.

Antoine Fleyfel nous explique que chacun des trois " groupes " étudiés dans son livre est constitué d’une grande variétés de mouvements, qui évoluent eux-mêmes dans le temps.

Ils peuvent même se " combattre " entre eux.

En tout cas, la vérité religieuse passe toujours avant toute autre considération et toutes les transgressions sont permises pour parvenir à la réalisation de " la Mission divine ".

4. La migration du " fondamentalisme " dans le « Politique »

Nombre d’évangéliques " sionistes " ont " infesté " les institutions, jusqu’à se trouver être propulsés dans les plus hautes sphères de pays " démocratiques " puissants, " modernes " et " évolués ".

Ainsi, côté « Maison Blanche », Mike Pence en est un bel exemple, qui place " Dieu " avant tout, tant aux USA qu’en " Politique étrangère ". Il a affirmé à plusieurs occasions : ’’ Je suis chrétien, conservateur et républicain, dans cet ordre ’’.

Pour lui, Jésus et les prophéties passent avant l’ONU. (3)

En Europe et en France, quel " fondamentaliste " oserait faire publiquement ce genre d’affirmation ?

Quelques « imams » s’y sont risqués et ont été " recadrés ".

Ceux d’autres bords moins souvent.

En " Europe/ France " donc, mettre la " Loi de Dieu " avant la " Loi de l’État " est une idée qui n’est pas encore largement acceptée publiquement, mais nous avançons sur ce chemin. D’ailleurs, n’acceptons-nous pas déjà sans broncher les orientations " économico-diplomatico-militaires ", issues de cet environnement fleurant bon le " fondamentalisme ", qui nous sont " suggérées-imposées " par nos " amis " & " alliés " d’ici ou de là ?

Lire à ce sujet l’article " L’Ordre du Monde " de Henry Kissinger :

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/l-ordre-du-monde-de-henry-207974

5. Est-ce grave, docteur ?

« Oui, une minorité intolérante peut prendre le contrôle de la " démocratie " et la détruire. Et elle finira de fait par détruire le monde. »

Cette analyse de Nassim Nicholas Taleb est bien " étayée-illustrée " dans son livre (2). Ce mouvement ayant débuté minoritaire en « Occident » est à présent en mesure d’orienter les Parlements dans leurs décisions " at home & à l’international .

On est embarqués sur leurs rails !!

N’est-il pas temps de nous demander si ces mouvements " fondamentalistes " sont « Religieux » ou « Politiques » et dangereux ?

" Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. " (Matthieu 7:15) - Il faut ’’ traiter ’’ tous les " fondamentalismes " !!!

D’une manière ou d’une autre.

Car pour eux, " la paix constitue une entrave majeure à la réalisation du projet eschatologique. " …

En même temps, ils clameront néanmoins vouloir " la Paix ". Mais un contexte permanent d’adversité, de violence ou de haine sont nécessaires pour " l’épanouissement " de ces idéologies.

Au besoin, on travaillera " à nourrir " le ressenti de telle ou telle population, afin que le sentiment de haine ou d’adversité perdure.

Ouvrage " JOUER SA PEAU. Asymétries cachées dans la vie quotidienne ", par Nassim Nicholas Taleb – " Les Belles Lettres " – 2020 – Un livre qui décoiffe... et nous ouvre les yeux.

II . LES GROSSES FAILLES DANS NOS " DÉMOCRATIES "

" Il est de grande importance dans les républiques, non seulement de défendre la société contre l’oppression de ceux qui la gouvernent, mais encore de garantir une partie de la société contre l’injustice de l’autre. " (Président Américain James Madison ; 1809 à 1817)

1. La tyrannie de la majorité

Tocqueville admet sans peine que " la masse des citoyens veut très sincèrement le bien du pays (…) mais ce qui leur manque toujours, c’est l’art de juger des moyens tout en le voulant sincèrement. (…) Ceux qui regardent le vote universel comme une garantie de la bonté des choix se font une illusion complète. Ce vote universel a d’autres avantages, mais non celui-là. " (7)

Theodor Herzl semble être sur une ligne un peu similaire :

« J’incline vers une république aristocratique. (…) Les masses aussi sont encore plus enclines que les parlements à se soumettre à toute hétérodoxie d’opinion et à être attirées par toute diatribe vigoureuse. Il est tout simplement impossible de mener des affaires intérieures ou étrangères en présence du peuple assemblé. La " politique " doit prendre forme dans les couches supérieures et travailler vers le bas. » (8)

Cependant, pour obtenir une adhésion de la population, il convient de l’impliquer.

La solution semble pouvoir être la ’’ démocratie ’’ !

Ce faisant, on ouvre grande la porte au risque de voir la majorité opprimer une minorité. La réduction de ce risque peut s’obtenir par la reconnaissance des droits fondamentaux pour les minorités, ainsi que la disposition de moyens pour s’assurer la protection effective de ces minorités..

https://www.doc-du-juriste.com/blog/conseils-juridiques/democratie-est-elle-une-tyrannie-majorite-28-02-2022.html

Ainsi, la " démocratie " véhicule bien une idée de tendance vers " l’égalité " dans la population et cherche à apporter le bien-être du plus grand nombre. L’objectif « d’indépendance » dans les domaines essentiels et la disposition d’un degré de souveraineté sont d’autres volets que je n’explore pas ici..

Notons que ces deux derniers éléments déterminent - en fait - " qui est aux manettes " sur le long terme.

2. ’’ La domination de la minorité têtue ’’

Tocqueville n’aurait-il pas anticipé notre situation de confusion politique lorsqu’il ajoutait : " Comment la société pourrait-elle manquer de périr si, tandis que le lien politique se relâche, le lien moral ne se resserrait pas ? "

Ce lien " par la vertu " semble important, mais apporte aussi son lot de problématiques toxiques.

Problématiques très bien analysées par le statisticien libano-américain Nassim Nicholas Taleb dans son dernier livre " Jouer sa peau ".

Le titre de son second chapitre m’apparaît " contre-intuitif " : " C’est le plus intolérant qui l’emporte ".

C’est l’affirmation selon laquelle l’intérêt " bien vendu " d’une minorité s’imposera à la majorité. Il y a derrière l’affirmation tout un travail " statistico-mathématique ", que je ne domine pas.

En " démocratie ", on a appris à vivre avec une certaine " flexibilité ". Aussi, on pourrait être tenté d’attendre l’intolérance venir plutôt du côté d’une des minorités.

Et comment une minorité parviendrait-elle, en " démocratie ", à imposer ses vues à la majorité ?

C’est le mécanisme que nous explique Taleb.

En fait, une minorité " intolérante/ intransigeante " - mais perçue " vertueuse " - de quelques pour cent de la population suffit pour que la totalité se soumette à ses préférences, dans le temps.

Le levier " vertueux " de la rentabilité est un bon exemple.

Ainsi, aux USA, Nassim Nicholas Taleb a remarqué que quasi 100 % des boissons commercialisées de type " limonade " sont " kasher ". Alors que la potentielle " population-cible " pour ce " label " ne représente que quelques pour cent de la population.

Similairement, au « Royaume Uni », où la population musulmane est estimée à 3 %, on note que 70 % des agneaux importés de Nouvelle Zélande sont " halal ".

De même, en Afrique du Sud, avec les mêmes 3 % de ’’ potentielle population cible ’’, la production de poulets est aux alentours de 80-90 % " halal ".

Et en France ?

Quelle est le taux pour le veau, par exemple ?

On parie ?

Bien sûr, pour une production industrielle, chaque particularité d’abattage nécessite une chaîne spécifique, un outillage particulier, qui se cumule avec les autres, prend de la place, coûte en formation et en administration...

En procédant de manière adéquate, on peut convaincre de faire consommer des produits ayant subi un traitement rituel d’une autre religion aux consommateurs, sans qu’ils le sachent.

Les conditions de vie et de mise à mort des animaux de boucherie sont un vrai sujet ; mais on se concentre plutôt sur le gavage des oies...

https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/le-gavage-des-oies-n-y-a-t-il-pas-214412

Taleb cite le poète Arabe Chrétien du VII siècle al-Akhtal, qui se vantait d’être « Chrétien » en disant : " Je ne mange pas de viande sacrificielle. "

La ’’ domination de la minorité têtue ’’ ne concerne pas " que " l’alimentaire. Cela touche tous les domaines de « l’Humain » : l’Histoire des religions, la parution d’un livre ou l’interdiction d’un autre, la mise à l’écart d’auteurs ou d’interprètes, les droits civils (IVG), la promotion de certains modes de pensée (par exemple - et jusqu’aux sommets de l’État - de slogans absurdes tel ’’ antisionisme = antisémitisme ’’), etc

https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/lobbyisme-pro-israel-et-democratie-212702

Sur ce point de l’évolution des modes de pensée, Nicholas Taleb énonce un principe fondamental pour les futurs de nos sociétés : " Il est plus que probable que ce qui ressortira du pouvoir de la minorité, ce seront des règles claires, binaires. "

A ce propos, je renvoie à la citation de Tocqueville insérée en tête du premier paragraphe sur " Les fondamentalismes abrahamiques ".

J’y reviendrai dans un prochain article.

Je ne peux clore ce paragraphe sans mentionner les " Lobbies " comme moyen ’’ professionnel ’’ d’orienter les choix " libres " des personnes se trouvant aux points-clefs des processus de décision.

Ceci dans tous les domaines. Y compris le domaine des choix stratégiques ou de la politique étrangère ; un exemple de choix est l’AIPAC, sans doute le plus puissant " lobby " des USA.

Nous, chez nous, nous nous croyons plus malins...

L’intolérance contre les minorités intolérantes devrait être totale.

Qui s’en occupe ?

Et l’action des " lobbies " devrait être durement régulée. Ce n’est pas même à " l’ordre du jour ".

En conséquence, si des changements significatifs devaient un jour intervenir, ce ne pourrait être qu’avec un virage " radical ".

Improbable de notre vivant.

Evocation d’une ’’propriété émergente’’ d’un ’Système’ : souvent inattendue, elle ne correspond pas à l’addition des éléments constitutifs du Sytème. - Tableau "Spirit of the Night’’ par John Atkinson Grimshaw – Public domain – CCO – Source : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichier:John_Atkinson_Grimshaw_-_Spirit_of_the_Night.jpg

III . En GUISE de CONCLUSION

Rappelons que, tristement, ces trois formes de " fondamentalismes " parmi les plus nuisibles sont toutes issues des religions " Abrahamiques ".

" Dieu " leur aurait-il donné des préceptes qui n’étaient pas bons ? (Ézéchiel 20:25)

L’on peut - par ailleurs - se demander si les différents " fondamentalismes " sont uniquement issus de ces trois courant ’’ annexes ’’, ou bien s’ils forment déja à présent la majorité des " religions du Livre " ?

Car le silence de la majorité, son inaction face au progrès de " l’infestation fondamentaliste ", sont troublantes, et aussi inquiétantes. On s’attendrait pourtant à un puissant mouvement de rejet de la part des Religions Abrahamiques ’’ normales ’’.

Mais ce n’est pas le cas.

On pourrait espérer que les " Médias Grand Public " s’emparent du sujet. Mais l’espoir est probablement " mort-né ", car ils semblent travailler " en sympathie " avec les logiques de quelque idéologie " fondamentaliste ", tout en n’en dénonçant qu’une des trois, involontairement instrumentalisée de fait au profit des deux autres.

Et pour nos « Politiques » ?

Ma foi, quoi qu’ils pensent au début, ils se rendent vite compte qu’il est imprudent de s’écarter du courant " bien-pensant " principal, s’ils comptent " faire carrière ". Ce n’est pas ici une critique, puisque - que je sache - la " prostitution intellectuelle " n’est pas interdite.

Et aux niveaux " supérieurs " des " Structures Trans-Nationales Européennes " ou autres, la " souplesse intellectuelle " et le compromis sont la clef du succès.

Dans cet environnement " complexe ", le poids des " lobbies " devient exorbitant. Il s’agit d’un mécanisme très bien décrit par Nassim Nicholas TALEB (statisticien et écrivain libano – américain) dans son livre " Jouer sa peau : asymétries cachées dans la vie quotidienne " (’’ Skin in the Game ’’ en Anglais). (2)

En effet, une société humaine est un ’’ Système Complexe ’’. Un système complexe ne se comporte pas d’une manière toujours facilement prévisible. Le ’’ Système ’’ peut faire apparaître des ’’ propriétés émergentes ’’ d’une puissance redoutable sur le long terme, mais imperceptibles dans le court terme.

De la sorte, si, dans un groupe humain, une minorité est perçue en quelque manière comme ’’ vertueuse ’’ et se conduit de manière inflexible ; et que la majorité est " flexible ", il y aura automatiquement une asymétrie des choix ’’ libres ’’ de ce groupe humain.

« Ce n’est pas le consensus, les élections et le vote, la majorité, les comités, les réunions " verbeuses " et les conférences académiques qui font évoluer la société : une poignée de gens suffit à faire considérablement bouger les lignes ; il suffit juste d’une règle asymétrique quelque part. Et l’asymétrie est présente presque partout. » (2)

Une petite minorité " vertueuse ", agissante et inflexible imposera ses vues : c’est le mécanisme de la dictature de la minorité.

JPCiron

: : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : :

ILLUSTRATION PRATIQUE DE THEMES DE CET ARTICLE, APPLIQUES AU " SIONISME " :

>> " Vaincre l’ANTISÉMITISME par le SIONISME ", c’est la Vision de Theodor HERZL

https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/vaincre-l-antisemitisme-par-le-213131

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
>> Le VIOL de nos actuels " Principes et Valeurs " a accompagné le long processus " Sioniste ", sans qu’il convienne de critiquer ce dernier.

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-viol-de-nos-actuels-principes-214231

> Article HAARETZ " Enterrement de la Nakba : Comment Israël cache systématiquement les preuves de l’expulsion des Arabes en 1948 : Depuis le début de la dernière décennie, les équipes du ministère de la Défense ont fouillé les archives locales et retiré des tonnes de documents historiques pour dissimuler les preuves de la Nakba " Article HAARETZ (4)

https://www.haaretz.com/israel-news/2019-07-05/ty-article-magazine/.premium/how-israel-systematically-hides-evidence-of-1948-expulsion-of-arabs/0000017f-f303-d487-abff-f3ff69de0000

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

>> " Le Sionisme " : la déclassification progressive des archives change le regard des historiens sur les Processus associés à sa mise en œuvre.

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-sionisme-la-declassification-209989

> Publication de l’ONG Israélienne " ADALAH pour les Droits de l’Homme " : « La Nakba marque le meurtre de milliers de Palestiniens, leur dépossession massive, leur déplacement interne et leur expulsion, au nombre d’environ 750 000, et la destruction de plus de 500 villages palestiniens. (…) Depuis, Israël a poursuivi ses pratiques coloniales d’expulsion et de dépossession  » (5)

https://mailchi.mp/adalah/adalah-news-16-may?e=36b5e401d4

https://www.adalah.org/

> Article HAARETZ " Une tribu palestinienne déracinée pour la septième fois.(...) cette fois après avoir été terrorisée par les colons " (6)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

>> Le Sionisme : Bon pour Israël, Mauvais pour les Juifs ?!
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-sionisme-bon-pour-israel-219643

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

>> « Quelle Paix pour les " indiens " de Palestine ? »

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quelle-paix-pour-les-indiens-de-211789

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

>> " Le Peuple de Dieu "

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-peuple-de-dieu-223483

AgoraVox.fr

: : : : : : : : : : : : NOTES : : : : : : : : : : : : :

(1) – Livre : " Formes et Forces " par René Huyghe (Académie Française) – Flammarion – 1971

(2) - Livre : " Jouer sa peau : asymétries cachées dans la vie quotidienne " (’’Skin in the Game’’ en Anglais) par Nassim Nicholas TALEB (statisticien et écrivain libano – américain) -

Extraits (anglais) : https://medium.com/incerto/the-most-intolerant-wins-the-dictatorship-of-the-small-minority-3f1f83ce4e15

(3) – Mike Pence, évangélique sioniste Américain typique, aux sommets de « l’Etat ».

https://theweek.com/speedreads/637487/mike-pence-im-christian-conservative-republican—that-order

" I’m a Christian, a conservative, and a Republican, in that order "

…...................................

https://www.sciencespo.fr/ceri/fr/oir/mike-pence-jesus-passe-avant-lonu

" Jésus passe avant l’ONU "

(4) - Article HAARETZ : " Enterrement de la Nakba : Comment Israël cache systématiquement les preuves de l’expulsion des Arabes en 1948 : Depuis le début de la dernière décennie, les équipes du ministère de la Défense ont fouillé les archives locales et retiré des tonnes de documents historiques pour dissimuler les preuves de la Nakba " par Hagar Shezaf – Juillet 2019

https://www.haaretz.com/israel-news/2019-07-05/ty-article-magazine/.premium/how-israel-systematically-hides-evidence-of-1948-expulsion-of-arabs/0000017f-f303-d487-abff-f3ff69de0000

(5) – Publication ONG Israélienne " ADALAH pour les Droits de l’Homme " :

« Le 15 mai 2022, les Palestiniens ont commémoré le 74e anniversaire de la Nakba (« La catastrophe »), les événements qui ont suivi la création de l’État d’Israël en 1948. La Nakba marque le meurtre de milliers de Palestiniens, leur dépossession massive, leur déplacement interne et leur expulsion, au nombre d’environ 750 000, et la destruction de plus de 500 villages palestiniens.

Ces événements ont irrévocablement modifié la démographie, les structures " socio-économiques " et le paysage de la Palestine, et ont conduit à la dispersion de la population palestinienne sur trois zones géographiques distinctes - Israël, la Cisjordanie et Gaza - et dans le monde arabe et au-delà.

Depuis, Israël a poursuivi ses pratiques coloniales d’expulsion et de dépossession en adoptant et en utilisant systématiquement des lois et des politiques pour déplacer de force les Palestiniens en Cisjordanie, à " Jérusalem-Est " et en Israël. »

https://mailchi.mp/adalah/adalah-news-16-may?e=36b5e401d4

https://www.adalah.org/

….. (6) – Article HAARETZ : « Une tribu palestinienne déracinée pour la septième fois. À six reprises, Israël a expulsé la tribu " Ka’abneh " des terres sur lesquelles elle vivait depuis son expulsion en 1948. La semaine dernière, elle a été forcée de déraciner à nouveau, cette fois après avoir été terrorisée par les colons. Familles de berger sans maisons, sans troupeaux  » par Gideon Levy – 22 juillet 2022

https://www.haaretz.com/israel-news/twilight-zone/2022-07-21/ty-article-magazine/.highlight/a-palestinian-tribe-is-uprooted-for-the-seventh-time/00000182-228a-d15a-a197-73bf44770000

(7) - Livre : " De la démocratie en Amérique " par Alexis de Tocqueville – Gallimard – 1961/1986

(8) – Citations de Theodor Herzl (Anglais)

https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/vaincre-l-antisemitisme-par-le-213131

(9) - Ouvrage : " Les DIEUX CRIMINELS " par Antoine Fleyfel, théologien – Les Éditions du Cerf – 2017