La promesse démocratique

, par  DMigneau , popularité : 0%

La promesse démocratique

Comment réinventer la démocratie ? La rendre effective ? La faire vivre sur le terrain ? Comment reconstituer un peuple ? Telles sont les questions auxquelles l’économiste et sociologue Frédéric Gilli tente de répondre dans un livre au titre et au sous-titre explicites : " La promesse démocratique. Place aux citoyens ! ".

« Nous ne parlons pas de faire feu sur le quartier général. Pas plus qu’il ne s’agit de vouer les experts aux gémonies quand on appelle à les faire réfléchir à partir du terrain. L’idée serait, au contraire, de remettre " élite " et population du même côté du " Nous ", en cherchant collectivement une issue au malaise qui nous saisit tous.

Ensemble, du même côté de la barrière, le temps d’une démarche où l’on partagerait le même vécu et les mêmes objectifs  ».

Cet extrait permet de situer la démarche générale du livre " La promesse démocratique. Place aux citoyens ! " qui vient de paraître aux Éditions " Armand Colin ".

L’auteur, Frédéric Gilli, est un jeune économiste qui ne craint pas de recourir à la sociologie et à l’anthropologie pour traiter d’un sujet qui lui tient à cœur.

Chercheur, impliqué dans la " haute administration ", il a rejoint depuis une dizaine d’années la direction de « l’Agence de concertation et d’accompagnement du changement " Grand public " ».

https://grand-public.net/

Il est - par ailleurs - un des co-fondateurs de la revue " Metropolitiques ".

https://metropolitiques.eu/

" La promesse démocratique " rassemble ses expériences et ses réflexions accumulées au fil des années.

La parution de cet ouvrage a été précédée par la publication d’un atlas pour éclairer les enjeux des élections " 50 cartes à voir avant d’aller voter " rédigé avec le géographe Aurélien Delpirou.

https://www.autrement.com/index.php/50-cartes-a-voir-avant-daller-voter/9782080268655

Cet atlas vise à fournir un grand nombre de données sélectionnées non pas en fonction de la production universitaire, mais en fonction des débats en cours dans la société.

Sommes-nous " en déclin " ?

En voie " d’implosion " ?

Avec un avenir sombre ?

Les cartes réfutent ces idées reçues.

Dans " La promesse démocratique ", Frédéric Gilli se veut résolument positif. Il s’appuie sur une vaste collecte d’échanges, de discussions, des milliers de témoignages… avec une écoute attentive dépourvue de jugement.

Une partie se retrouve sur un site dédié : www.promesse-democratique.fr

Une série d’une quarantaine de vidéos donnent de larges extraits d’enquêtes et de rencontres diverses. Elles ont été réalisées par des équipes regroupant chercheurs, journalistes, réalisateurs, monteurs…

Elles vont de l’enquête à la demande de la « Commission Nationale du Débat Public » en charge de la préparation du " Grand Débat National " jusqu’à des réunions publiques conduites à la demande de " Grand Paris Aménagement " sur le réaménagement du quartier du Fort d’Aubervilliers.

De nombreuses références à ces rencontres et témoignages se retrouvent tout au long du livre au fil de quelques 350 pages également riches en ressources universitaires.

Frédéric Gilli s’appuie sur les uns et les autres pour mener une réflexion, faire des propositions, ouvroir des pistes

Son travail part du constat de la contestation des institutions " représentatives ", de la perte des repères politiques et même d’une confiscation de la parole.

Il traite ensuite de la souveraineté et de " l’intérêt général ". Puis développe des propositions pour construire « l’espérance démocratique » et inciter les citoyennes et les citoyens à se réapproprier la politique.

Frédéric Gilli

On relèvera notamment l’interpellation aux associations : " La bienveillance ne suffit pas ".

En s’installant dans leur logique d’interlocutrices privilégiées des « pouvoirs publics », elles manquent parfois de répondre aux questions posées par les mouvements sociaux.

Le mouvement des " Gilets Jaunes " est évoqué à plusieurs reprises. L’auteur constate par ailleurs que : « Les classes " moyennes " ne peuvent plus regarder "vers le haut ". Or, quand elles regardent " vers le bas ", elles constatent que les filets de sécurité sont troués. Il ne faut pas chercher plus loin le sentiment d’injustice et la fébrilité qui se développent : nous sommes assis sur une bombe  ».

Les constats positifs sont aussi nombreux.

L’auteur conteste la fracture " France citadine / France périphérique ". Il décrit des situations plus nombreuses et plus complexes que cette affirmation abrupte. La capacité à produire et à susciter des propositions concrètes est soulignée, au-delà de débats qui semblent parfois au premier abord stériles.

De même que la capacité des habitants à se mettre à la place de leurs voisins lorsque les échanges s’approfondissent. Avec le constat d’un certain " altruisme " qui se manifeste dans les engagements syndicaux, associatifs et même politiques.

Les élus ne sont pas que des " prescripteurs ", mais aussi, souvent, des demandeurs.

Enfin, et peut-être surtout, la notion de « fraternité » vient couronner cet ouvrage mobilisateur.

Le 16 mars dernier, Frédéric Gilli était l’invité des " Rencontres laïques " de la « Ligue de l’enseignement  ». Après l’égalité entre les femmes et les hommes, la liberté d’expression, les droits culturels, la " question sociale "… c’est la « promesse démocratique » qui était le thème traité.

Frédéric Gilli a notamment évoqué " les espaces renouvelés dans lesquels les vraies rencontres sont possibles… les espaces dans lesquels le peuple se reconstitue ".

Pour ceux qui l’auraient oublié, la souveraineté du peuple sur lui-même est ce qui définit la démocratie

https://youtu.be/eMsBwI8EFUk

L’intervention de Frédéric Gilli dans le cadre des Rencontres laïques © La Ligue de l’enseignement

Charles CONTE

Blogs.mediapart.fr