Yémen : les combats ont repris, les négociations de paix aussi

, par  DMigneau , popularité : 64%

Yémen : les combats ont repris, les négociations de paix aussi

Des soldats loyalistes dans le district de Majaz, le 18 décembre 2015.

Malgré la trêve entrée en vigueur mardi, les combats ont repris vendredi au Yémen. Pendant que les forces loyalistes progressent sur le terrain, des représentants des deux camps se sont réunis samedi en Suisse pour poursuivre les discussions de paix.

Alors même que des négociations de paix se tiennent en Suisse, les combats ont repris depuis vendredi au Yémen. Des affrontements en dépit de la trêve entrée en vigueur mardi pour favoriser la tenue des discussions sous l’égide de l’ONU.

Un cessez-le-feu qui n’est plus que théorique. Les forces pro-gouvernementales gagnent du terrain par l’est et ne se trouvent plus qu’à 40 km de la capitale Sanaa, tenue par les rebelles houthis depuis plus d’un an.

Les troupes fidèles au président Abd Rabbo Mansour Hadi ont pu conquérir, au cours des dernières 48 heures, plusieurs localités significatives dans la province de Marib, à l’est de la capitale. Aidées de membres de tribus, elles font à présent le siège d’une base militaire contrôlée par les rebelles à Nimh, à 40 km au nord-est de Sanaa.

Plus au nord, dans la province de Jawf, les forces loyalistes ont repris deux districts, Al-Ghayl et Al-Maton, après de nouveaux combats. Soutenues militairement par une coalition menée par l’Arabie saoudite, elles font maintenant mouvement vers l’ouest, en direction des provinces d’Amran et de Saada, le fief des rebelles chiites Houthis.

La trêve décrétée mardi est sérieusement malmenée et rien n’indique que les loyalistes suspendront leur avancée pour laisser place à des discussions avec leurs adversaires en difficulté.

Les représentants des deux camps se sont toutefois retrouvés samedi dans un hôtel de Bienne, pour la cinquième journée de négociations destinées à trouver une solution au conflit. Une guerre qui dure depuis huit mois.

Ali Owidha

Reuter

RFI actualité