Sécheresse 2021 : attention danger !

, par  DMigneau , popularité : 0%

Sécheresse 2021 : attention danger !

Le manque d’eau se fait déjà ressentir alors que nous ne sommes pas encore à l’été !

Malgré les pluies de l’automne dernier et la neige de cet hiver, la reconstitution des réserves d’eau n’est pas optimale. Les faibles précipitations observées en ce début de printemps entrainent un risque de sécheresse de plus en plus précoce, dans un phénomène qui n’est plus vraiment exceptionnel depuis quelques années.

C’est inquiétant !

" Depuis quelques années maintenant, en France et plus particulièrement en Alsace, le déficit de pluviométrie a des conséquences sur la reconstitution des réserves d’eau. L’été 2021 s’annonce une nouvelle fois difficile sur le front de la sécheresse. " – explique " GCO NON MERCI ", collectif opposé à l’autoroute de Vinci, à l’Ouest de Strasbourg, projet imposé par « l’Etat » en septembre 2018.

https://gcononmerci.org/actus/secheresse-2021-attention-danger/

En 2020, nous avions alerté à plusieurs reprises sur la situation de sécheresse et avions particulièrement pointés du doigt l’utilisation excessive de l’eau sur les chantiers du « GCO », alors que nous étions en " alerte sécheresse " avec des restrictions imposées par la préfecture.

Complaisante, elle n’a pas sanctionné " Vinci " et / ou demandé l’arrêt du chantier pour raison " exceptionnelle ". Encore un passe-droit que nous avons du mal à comprendre au regard de « l’intérêt général » qui devrait prévaloir dans une telle situation climatique.

L’agriculture et notamment les cultures de maïs dans la plaine d’Alsace sont également un problème car elles sont grandes consommatrices d’eau. Les points de captage dans la nappe phréatique ne sont pas soumis aux mêmes interdictions.

" SOCOS ", en charge des travaux du contournement, avait deux points de captage en plus de ceux pris dans les cours d’eau (la Bruche à Kolbsheim et le canal de la Marne au Rhin à Vendenheim).

https://gcononmerci.org/nature-biodiversite/gco-et-leau-vinci-fait-comme-il-lui-plait/

" L’alerte sécheresse " dans le Bas-Rhin a été levée début octobre 2020. Un épisode pluviométrique est venu améliorer la situation hydrologique des quatre bassins bas-rhinois.

https://www.bas-rhin.gouv.fr/Actualites/Environnement/Secheresse-dans-le-Bas-Rhin-fin-d-alerte

" Après un déficit mensuel des précipitations de l’ordre de 15 à 50 % de mai à septembre, les pluies tombées ces deux dernières semaines dans le département ont permis une amélioration significative de la situation hydrologique. "

– préfecture du Bas-Rhin – début octobre 2020

" France 3 Alsace ", dans un article du 6 octobre 2020, évoque les crues dans le Ried : " En Alsace, le Ried avait besoin d’eau, les crues compensent les années de sécheresse " – une vision tronquée de la situation a posteriori de la situation constatée en mars 2021, malgré les pluies et chutes de neige de cet hiver.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/alsace/video-en-alsace-le-ried-avait-besoin-d-eau-les-crues-compensent-les-annees-de-secheresse-1943914.html

« L’EAU MANQUE EN FRANCE »

https://www.facebook.com/Meteo08/photos/a.423860014369851/3946194352136382/?type=3

Ici, " Météo08 " évoque la situation dans les Ardennes, mais ne nous croyons pas à l’abri d’un nouvel épisode de sécheresse dans notre département cet été 2021. L’activité humaine est en grande partie responsable. Les autorités n’ont toujours pas compris qu’il faille mettre en place des plans de prévention pour réduire la consommation d’eau, notamment dans le BTP, l’industrie et l’agriculture.

Il ne s’agit pas simplement d’installer une centrale d’épuration ou des systèmes pour dépolluer l’eau, pour se donner " bonne conscience ".

" Vinci ", une fois encore, n’est pas l’entreprise aussi vertueuse qu’elle aimerait présenter au grand public. Ce n’est pas en mettant en avant les actions de sa fondation " Vinci Autoroutes ", qu’elle est pour autant devenu un modèle en matière d’innovation pour l’environnement.

Pour preuve, ce constat fait par l’un des habitants proches du chantier du « GCO » : " Et sur le chantier, ça arrose toujours et encore… De plus, ils déplacent juste des tas de terre pour s amuser, on dirait : un jour, il enlève un tas pour le mettre plus loin, le lendemain ils le remettent au premier endroit et le surlendemain de nouveau plus loin… "

TOUS RESPONSABLES ET NON PLUS JUSTE QUELQUES-UNS !

L’eau est l’affaire de tous. Nous attendons des autorités qu’ils mettent en place de vraies actions préventives en direction des professionnels d’abord et puis, des actions de sensibilisation pour les particuliers afin d’économiser l’eau (148 litres par jour et par habitant, en moyenne… quand on sait que l’accès à l’eau n’est pas la même partout sur notre planète).

https://www.cieau.com/le-metier-de-leau/ressource-en-eau-eau-potable-eaux-usees/quels-sont-les-usages-domestiques-de-leau/#:~:text=ZOOM%20SUR%E2%80%A6%20la%20consommation%20d,litres%20d’eau%20par%20jour.

Le lac de la Pierre-Percée est vide de plusieurs mètres - en cause : une faible pluviométrie ! © Jomaya

Chantier du « GCO » : en pleine canicule, des milliers de litres d’eau gaspillés pour arroser la terre © 2019 GCO NON MERCI

Bruno DALPRA

– source " GCO NON MERCI " :

https://gcononmerci.org

MediaPart.fr