RIP Hubert Germain

, par  DMigneau , popularité : 0%

RIP Hubert Germain

Il était le dernier survivant des « compagnons de la Libération ». Il est décédé le 12 octobre 2021 à Paris.

On doit s’incliner devant le grand courage de celui qui fut un jeune et héroïque résistant et combattant de la « France libre ». Si la France en avait compté davantage, la guerre eût été moins longue.

Mais je ne serais pas celui que je suis si j’en restais là.

Fils de général, Hubert Germain fut député et ministre " gaulliste ". Proche de Messmer, ce qui est tout dire. Pour les gens de ma génération, il fut surtout le plus extraordinaire " godillot " de De Gaulle, fanatique comme ce n’était pas permis.

Il s’illustra en particulier en mai 1968 en invectivant " à qui mieux-mieux " les étudiants et travailleurs en lutte. Sans parler de la période durant laquelle il fut un ministre des " Postes et Télécommunications " très hostile aux salariés, et une des chevilles ouvrières de l’ “ autonomie ” de « La Poste ».

Il fut également très hostile à Jacques Chaban-Delmas - ancien résistant comme lui - ayant rejoint le “ Groupe des 43 ” constitué à l’initiative de Jacques Chirac pour " plomber " la candidature du maire de Bordeaux à l’élection présidentielle, et donc favoriser celle de Giscard d’Estaing.

Il en était à ce point risible qu’il ne se passait pas une semaine sans que " Le Canard Enchaîné " n’épinglât une de ses âneries coutumières.

Pour nous qui savions pourquoi nous étions contre De Gaulle et son banquier « Premier ministre », Germain fut le parfait " idiot utile " de la « Vème République ».

Bernard GENSANE

Le Grand Soir.fr