Mort de Desmond Tutu, " prix Nobel de la paix " et opposant pacifiste de « l’apartheid »

, par  DMigneau , popularité : 0%

Mort de Desmond Tutu, " prix Nobel de la paix " et opposant pacifiste de « l’apartheid »

Desmond Tutu souffrait d’un cancer de la prostate depuis plusieurs années. © AFP / RODGER BOSCH

L’archevêque " anglican " sud-africain avait reçu le " prix Nobel de la paix " en 1984. Desmond Tutu est mort dimanche à 90 ans. Il est l’un des militants pour les « droits de l’Homme » les plus connus d’Afrique du Sud. Il a notamment contribuer à mettre fin à « l’apartheid ».

Il était l’une de ces icônes de la lutte contre « l’apartheid » en Afrique du Sud. Desmond Tutu est décédé à 90 ans dimanche.

En 1984, Tutu avait reçu le " prix Nobel de la paix " pour son opposition non violente à « l’apartheid ». Il avait présidé la " Commission de vérité et de réconciliation ", créée après l’abolition de « l’apartheid » afin de faire toute la lumière sur les crimes commis par ce régime.

La voix des sud-africains " noirs "

C’est au cours de ses premières années d’études que Desmond Tutu embrasse son destin de militant, il n’a que 26 ans.

Enseignant, il quitte son premier poste d’instituteur pour protester contre la mauvaise qualité d’enseignement destinée aux populations " noires ".

Il se tourne alors vers la théologie.

Ordonné prêtre de « l’Eglise anglicane », Desmond Tutu devient le premier archevêque anglican " noir " du Cap et de Johannesburg.

Desmond Tutu prônait un combat pacifiste contre les gouvernements " afrikaners " représentés par les sud-africains " blancs " d’origine française, néerlandaise, scandinave ou encore allemande.

Ce dernier estime que seule la réconciliation des partis pourra mettre fin à ce conflit.

Il milite pour des écoles communes et se bat contre les " pass-laws ", un système de passeport mis en place en Afrique du Sud amenant à une séparation des populations " noires " des populations " blanches ".

Pour son combat, il reçoit le " prix Nobel de la paix " en 1984 pour avoir contribué à la fin de « l’apartheid ». Il a soutenu le boycott économique du pays, mais à l’occasion du trentième anniversaire de cette récompense, en 2014, il a appelé le peuple sud-africain à se réconcilier.

Très critique envers Jacob Zuma

Proche de Nelson Mandela, Desmond Tutu a cumulé les positions très critiques envers le gouvernement de l’ancien Président de l’Afrique du Sud, Jacob Zuma, au pouvoir entre 2009 et 2018.

En 2013, il a annoncé ne plus voter pour le " Congrès National Africain " (ANC), le parti de la lutte contre « l’apartheid », au pouvoir depuis 1994.

Desmond Tutu dénonce, par ailleurs, des affaires de corruption et des défaillances persistantes en matières d’égalité.

A l’occasion de son quatre-vingtième anniversaire, le cardinal invite le dalaï-lama avec qui il partage une grande amitié. Mais le gouvernement sud-africain n’a pas délivré de visa à ce dernier.

Dans l’idée de contrecarrer cet affront, Desmond Tutu s’est déplacé en Inde pour fêter le quatre-vingtième anniversaire du " chef spirituel " tibétain.

https://twitter.com/TheDesmondTutu/status/614540094591135745?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E614540094591135745%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.franceinter.fr%2Fmonde%2Fmort-de-desmond-tutu-opposant-pacifiste-de-l-apartheid

https://twitter.com/TheDesmondTutu/status/791282902315200512?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E791282902315200512%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.franceinter.fr%2Fmonde%2Fmort-de-desmond-tutu-opposant-pacifiste-de-l-apartheid

Attaché à une " ovalie " diversifiée

Le " prix Nobel de la paix " attachait une grande importance à l’équipe de rugby de son pays - les " Springboks "- et à ce que la diversité s’illustre à travers le sport en Afrique du Sud.

Desmond Tutu est d’ailleurs apparu symboliquement en novembre 2019 à Cape Town au côté de Siya Kolisi, premier capitaine " noir " de l’équipe sud-africaine, pour célébrer leur troisième victoire de la finale de Coupe du monde de rugby.

https://twitter.com/RugbyWorldCupFR/status/1194502654124163072?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1194502654124163072%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.franceinter.fr%2Fmonde%2Fmort-de-desmond-tutu-opposant-pacifiste-de-l-apartheid

https://twitter.com/TheDesmondTutu/status/739422257773223936?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E739422257773223936%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.franceinter.fr%2Fmonde%2Fmort-de-desmond-tutu-opposant-pacifiste-de-l-apartheid

Quelques années plus tôt, en 2014, l’archevêque ne mâchait pas ses mots dans une lettre publiée dans " The Cape Times " à la veille d’un match entre l’Afrique du Sud et l’Argentine pour pointer le manque de joueurs " noirs " chez les " Springboks ".

Il estimait alors que les " noirs " étaient " des membres périphériques de la sélection à qui on ne donne jamais la chance de faire leurs preuves et de gagner leurs galons. "

Inspiration de Miles Davis

En 1986, Miles Davis lui dédie un album - " Tutu " - composé par Marcus Miller. Le compositeur et trompettiste de jazz américain rend hommage aux opposants de « l’apartheid » à travers cette référence à l’archevêque.

https://youtu.be/nXnS-8sM-U8

Desmond Tutu avait été atteint par un cancer de la prostate à la fin des années 1990. Il avait été hospitalisé à plusieurs reprises au cours de ces dernières années.

Diane SPRIMONT

Franceinter.fr