Macron, des " couacs " à répétition

, par  DMigneau , popularité : 0%

Macron, des " couacs " à répétition

Macron vient de prendre " la claque " de son quinquennat par un ministre algérien !

Pas étonné, c’était plus que probable ! Il est allé lui-même la chercher, il a tendue " l’autre joue " avant même que la première ne soit touchée. Il n’a rien compris : aller en Algérie pour " faire pénitence ", déclarer que la colonisation a été un " crime contre l’humanité ", déposer une gerbe devant un monument aux morts, etc... et espérer en tirer profit, c’est de la naïveté à l’état pur !, chimiquement " parfaite " comme le gaz du même nom.

Sarkosy avait tracé une ligne : réciprocité, dans une égalité de statut et de considération. Mais ce type de relation ne sert pas les intérêts de la classe au pouvoir qui utilise la France comme une source de revendications à destination d’une population naturellement en colère.

Les Algériens peuvent " se frotter les mains ", la France s’est abaissée à un point qu’ils n’imaginaient même pas ! Ils triomphent, la France s’est soumise, le rapport " Stora " - quel que soit sa qualité et sa sincérité - est là pour servir leurs ambitions, pas pour engager un " processus d’amitié " (suivant le vocabulaire diplomatique habituel) ; ils vont marchander ce triomphe.

La repentance, c’est pour les églises... pas pour les chefs de gouvernement.

Macron s’est " grillé les ailes " en Algérie. Ce n’est pas mieux au Liban, ni dans « l’Union européenne » ; le couple " Franco-Allemand " faisant " chambre à part ".

Rien d’étonnant, c’est au départ une " erreur de casting " ! Nos partenaires " naturels " son l’Espagne, l’Italie et l’Angleterre. Et autour de ce « noyau dur », on peut mettre le Portugal, l’Irlande et la Belgique.

Macron s’entête : " couac " ! Pas besoin du " covid " pour nous " casser le moral "…

Macron va finir ce quinquennat " en roue libre ", après nous avoir gratifiés de jours de grève mémorables - Sncf, Retraites... - et " cerise sur le gâteau " : les " Gilets jaune " pour le week-end, tout ça pour faire plaisir à quelques " écolos " emmenés par un " danseur mondain " et " une folle " !

" Couacs " à répétition, la France est devenue une basse-cour… Le " président-éprouvette ", mis au point par des professeurs Tournesol, va retrouver son fauteuil chez Rothschild... avec un bon carnet d’adresses - c’est bon pour le " business " !

Fin de partie.

Mais on ne regrette pas celui qui l’a précédé ! Il n’a pas brillé pas par son " casting " ! Calamiteux : une gamine à « l’Education Nationale », une " illuminée " à « la Justice », à « la Santé » une bourgeoise impec et nulle, etc., et tout en haut Ayrault que l’on n’entend pas quand il parle..., avec à « l’Elysée » une " petite amie " qui a cinq collaborateurs pour passer des " tweets ", avant de se faire virer pour une plus jeune que le président va voir en cachette en quittant le Palais en scooter, déguisé en livreur de pizzas avec l’imper de Colombo sur les épaules...

" Glamour " tout ça, non !

On n’en aura jamais fini, chaque jour " une pierre de moins à l’édifice " : c’est encore le « Tribunal administratif » de Grenoble qui fait des siennes et nous pourrit la vie : après avoir cassé le projet de " Center Park " de Boyron pour des motifs bidons exposés par des assos " écolos " bidons, avant de rejeter un plan d’aménagement de domaines skiables en Maurienne à la suite de " recours " bidons déposés par des assos bidons, les divins juges s’en prennent au maire d’Albertville pour le contraindre (par corps j’imagine !) de délivrer le permis de construire d’une école « salafiste »... !

On croit rêver et bien non, c’est le produit d’une " justice " à la dérive, de l’idéologisation de petits juges (tout petits). Et avec ça, il faut garder le moral !

Non, la fureur domine... et l’eau ne dort plus, elle bout !

" Mind the take off " !

Gerald

AgoraVox.fr