" Apartheid " : Quatennens et Panot retirent (discrètement) leurs noms d’une résolution sur Israël

, par  DMigneau , popularité : 0%

" Apartheid " : Quatennens et Panot retirent (discrètement) leurs noms d’une résolution sur Israël

Quatre élus de la " Nupes " ont retiré leurs noms de la résolution dénonçant Israel. IP3 PRESS/MAXPPP

Le 13 juillet dernier, une trentaine de députés de la " Nupes " ont proposé une résolution " condamnant l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid ".

Alors signataires, Mathilde Panot et Adrien Quatennens de " la France insoumise " (LFI) et deux élues " PS ", Christine Pires Beaune et Claudia Rouaux, ont retiré discrètement leurs noms.

" Bug informatique " ou position non assumée ?

Sans que l’on ne sache exactement quand, les députés " France Insoumise " (LFI) Mathilde Panot et Adrien Quatennens ont retiré discrètement leurs noms de la " résolution condamnant l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien ", déposée par la " Nupes " le 13 juillet dernier.

Une résolution est un texte à portée symbolique qui exprime, une fois voté, l’avis de « l’Assemblée nationale » sur un sujet donné.

https://twitter.com/SawsenClemjeb/status/1554803393864105985?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1554803393864105985%7Ctwgr%5E5f26d7b1dec58338e82f318ad7959a705f69d52c%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.marianne.net%2Fpolitique%2Fgauche%2Fapartheid-quatennens-et-panot-retirent-discretement-leurs-noms-dune-resolution-sur-israel

En plus de ces deux " têtes d’affiche " de " la France Insoumise ", les députées Christine Pires Beaune (deuxième circonscription du Puy-de-Dôme) et Claudia Rouaux (troisième circonscription d’Ille-et-Vilaine), toutes deux élues du Parti " socialiste ", ont aussi retiré leurs noms de la résolution.

Contactée par " Marianne ", la première explique avoir " été sollicitée dernièrement par mail, par mon collègue communiste [Jean-Paul] Lecoq ", au sujet de la résolution.

Elle affirme que son accord a été donné par l’un de ses collaborateurs " avec qui je travaille en toute confiance et qui connaît mon engagement pour un État palestinien avant que nous ayons pu en discuter ", et avoir « immédiatement retiré [s] a signature ", après avoir " lu la résolution proposée ".

Sollicités, Claudia Rouaux, Mathilde Panot et Adrien Quatennens n’ont pas répondu à notre demande.

Vive polémique

Ce projet a été dénoncé par les détracteurs de la " Nupes " qui y voyaient de " l’antisémitisme " sous couvert d’anti-sionisme.

Ce mardi 2 août, Meyer Habib, élu " UDI " des " Français de l’étranger ", dont la circonscription comprend Israël, a profité d’une question au « garde des Sceaux » Éric Dupond-Moretti, pour tacler un " nouvel antisémitisme, toujours présent en France, notamment avec les islamo-gauchistes à la gauche de cet hémicycle ", en désignant les élus " Nupes ".

En réaction, les députés de la coalition " de gauche " ont quitté la séance de " questions au gouvernement ".

Dans sa réponse, le « garde des Sceaux » a fustigé " l’extrême gauche " en revenant sur l’accueil du leader " travailliste " britannique Jeremy Corbyn en juin par les candidats " de gauche ", accusé d’avoir minimisé " l’antisémitisme " au sein de son parti, le " Labour ", ainsi que les " mots que vous avez choisi pour commenter le discours du président de la République ".

Alors qu’Emmanuel Macron commémorait la " rafle du Vel’ d’Hiv " le 17 juillet dernier, Mathilde Panot, présidente du groupe " France Insoumise " à « l’Assemblée nationale », avait en effet déclaré que le président avait " rendu honneur à Pétain " en 2018.

Au-delà de « l’Hémicycle », l’essayiste Michel Onfray a publié une tribune, ce dimanche 30 juillet, dans le " Journal du Dimanche ". Il y dénonce " une gauche " qui " paraît son antisémitisme d’un antisionisme ", en visant directement certains élus " Insoumis " et " communistes " ayant signé la proposition de résolution.

Vincent GENY

Marianne.fr