Alex Saab, envoyé du gouvernement vénézuélien, extradé aux États-Unis

, par  DMigneau , popularité : 0%

Alex Saab, envoyé du gouvernement vénézuélien, extradé aux États-Unis

L’administration Maduro a dénoncé " l’enlèvement " de l’entrepreneur et a suspendu le dialogue avec « l’opposition » soutenue par les États-Unis.

L’envoyé du gouvernement vénézuélien Alex Saab a été extradé aux États-Unis depuis le Cap-Vert, où il était emprisonné depuis 2020.

L’extradition a d’abord été signalée par les médias locaux du Cap-Vert, puis confirmée par les autorités étasuniennes.

L’entrepreneur sera jugé en Floride où il a été accusé de " blanchiment d’argent ".

Le gouvernement de Nicolás Maduro a immédiatement réagi, dénonçant l’ " enlèvement " de Saab par le gouvernement des Etats-Unis.

Dans un communiqué officiel, il a dénoncé une violation de la « Convention de Vienne ». Samedi soir, le président de « l’Assemblée nationale », Jorge Rodríguez, a annoncé que la délégation gouvernementale suspendait sa participation aux pourparlers en cours avec « l’opposition » au Mexique.

L’homme d’affaires d’origine colombienne avait été arrêté sur mandat d’ " Interpol " en juin 2020 lors d’une escale dans l’archipel africain. Selon Caracas, il était en route pour l’Iran afin de négocier des importations de nourriture et de carburant au nom du gouvernement vénézuélien et était muni d’un passeport diplomatique.

Le 8 septembre, la « Cour constitutionnelle » du Cap-Vert a décidé que Saab devait être extradé vers les États-Unis, après avoir rejeté la requête de la défense selon laquelle les instances inférieures et la « Cour suprême » avaient commis une erreur en autorisant des pratiques anti-constitutionnelles dans la procédure.

Les avocats de Saab ont dénoncé des pressions " politiques " et plusieurs irrégularités dans l’affaire.

Histoire en cours de développement.

Venezuela Analysis

Source : https://venezuelanalysis.com/news/15352

Le Grand Soir.fr