2022 : « Je suis le candidat d’un programme »

, par  DMigneau , popularité : 0%

2022 : « Je suis le candidat d’un programme »

Le lundi 15 mars 2020, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de Léa Salamé et Nicolas Demorand sur " France Inter ".

Interrogé sur la gestion de la crise du " Covid ", il a dénoncé le manque de planification du gouvernement pour y répondre. Il a notamment expliqué que " la France insoumise " avait dès le début du confinement appelé à réfléchir à un " plan de déconfinement ", puis annoncé la " 2e vague " et appelé à s’y préparer.

Il a aussi expliqué que la prochaine vague serait " une vague psy ".

Sur le vaccin, le candidat à la présidentielle de 2022 a demandé au gouvernement de ne pas faire d’idéologie en refusant par principe la solution russe dont on connaît l’efficacité depuis novembre-décembre.

Il a aussi appelé à ne pas se priver de la possibilité des vaccins chinois et cubains et a expliqué que Cuba allait vacciner toute sa population d’ici juillet puis proposer son vaccin aux pays pauvres.

Jean-Luc Mélenchon a également rappelé que le développement et la propagation des épidémies étaient le symptôme d’un mode d’organisation de la société. Il a donc appelé à agir rapidement en stoppant notamment l’élevage ultra-intensif qui va continuer d’augmenter le risque de zoonoses, c’est-à-dire des pandémies qui passent des hommes aux animaux et inversement.

Pour faire face au changement climatique, Jean-Luc Mélenchon a appelé à changer nos modes de production en mobilisant toute la société.

Il a rappelé la nécessité d’organiser la « planification écologique », en proposant de commencer à l’échelle de la commune.

Il a rappelé les dangers de l’utilisation de l’énergie nucléaire et l’importance de se tourner vers les énergies renouvelables. Le président du groupe LFI à « l’Assemblée » a évoqué la nouvelle revue consacrée aux questions « écologiques » du programme " l’Avenir en commun " qui vient de sortir en kiosque ainsi que la votation citoyenne sur l’eau, organisée à partir du 22 mars par " La France insoumise " et un collectif d’associations.

Enfin toujours sur « l’Ecologie », il a pointé du doigt l’inaction de Marine Le Pen sur le sujet, absente le jour du vote sur le glyphosate et qui a voté pour la réintroduction des néonicotinoïdes proposé par Macron.

Voici maintenant le moment de vous laisser déguster cet interview :

https://www.youtube.com/watch?v=yf2bahrOkns

Source : You Tube

Offert par le Jdj