Yassine Belattar mis en examen pour " menaces de mort " et " harcèlement moral "

, par  DMigneau , popularité : 0%

Yassine Belattar mis en examen pour " menaces de mort " et " harcèlement moral "

Bruno Gaccio assure avoir été menacé de mort au téléphone par Yassine Belattar. - LUDOVIC MARIN / AFP

Yassine Belattar a été " mis en examen " ce jeudi 28 mars à l’issue de 48 heures de garde à vue. L’humoriste est accusé par Bruno Gaccio, l’ex-auteur des " Guignols de l’info ", de l’avoir menacé de mort, ainsi que ses proches.

" L’humoriste " Yassine Belattar, visé par une plainte de l’ex-auteur des " Guignols de l’info ", Bruno Gaccio, a été « mis en examen » ce jeudi 28 mars, notamment pour " menaces de mort " et " harcèlement moral " sur des personnes du monde du spectacle, a appris l’AFP auprès de son avocate.

L’animateur radio de 36 ans, qui conteste les faits de harcèlement et une partie des menaces selon son avocate, Me Safya Akorri, a été laissé libre « sous contrôle judiciaire ». Le « Parquet de Paris » a ouvert une information judiciaire pour " menaces de mort, menaces de crimes réitérés, envois réitérés de messages malveillants et harcèlement moral ", précise une source judiciaire.

" Radio Nova " a en outre annoncé jeudi la " mise en retrait " de Yassine Belattar de son antenne à la suite de sa mise examen. " Suite à l’annonce de la mise en examen de l’humoriste Yassine Belattar, Radio Nova a pris la décision de le mettre en retrait de l’antenne ", annonce la radio dans un communiqué transmis à l’AFP.

Yassine Belattar avait été placé en « garde à vue » mardi matin - prolongée mercredi - après s’être rendu à une convocation des enquêteurs du commissariat des 5e et 6e arrondissements de Paris.

Les policiers sont chargés de cette enquête ouverte par le « Parquet de Paris » depuis le dépôt d’une plainte le 24 janvier du comédien Bruno Gaccio révélée par " Marianne ". Les deux hommes avaient collaboré en 2015 lorsque Yassine Belattar avait repris les rênes de " La Grosse Emission ", un programme produit par Bruno Gaccio et diffusé sur " Comédie + ".

Après une " passe d’armes à fleurets mouchetés " sur " Twitter ", Bruno Gaccio affirme avoir reçu un SMS insultant, puis un coup de fil au cours duquel Yassine Belattar l’aurait menacé de mort, ainsi que ses proches.

« Il s’est mis à hurler, a promis de venir me tuer, ainsi que ma femme et mes gosses avant d’ajouter : " Je vais enculer ta pute de mère à Saint-Etienne " », confiait Bruno Gaccio à " Marianne ".

A la suite des plaintes déposées par l’ex des " Guignols ", plusieurs autres comédiennes et animatrices ont été entendues par la police. Une jeune femme accuse notamment Yassine Belattar de " harcèlement moral au travail ".

Magazine Marianne