Venezuela : Découverte d’énormes quantités de matériel médical caché dans l’état de Táchira

, par  DMigneau , popularité : 0%

Venezuela : Découverte d’énormes quantités de matériel médical caché dans l’état de Táchira

Le « Protecteur Politique » de Táchira, Freddy Bernal, a confirmé mercredi soir de l’Hôpital “ Patrocinio Peñuela Ruíz ” de la ville de San Cristóbal à Táchira, la découverte de médicaments estimés à 113 980 dollars qui étaient destinés à la vente illégale et auraient pu soigner 400 patients atteints d’un cancer.

On a également trouvé des centaines de caisses de matériel médical qui, selon les travailleurs du centre hospitalier, n’ont pas été remises aux patients mais qu’on exigeait qu’ils achètent. « Nous avons destitué celui qui exerçait la charge de directeur de l’Hôpital de la Sécurité Sociale à cause de la quantité de médicaments et de traitements saisis dans les dépôts du centre hospitalier », a déclaré Bernal.

Le site du journal " La Nación " a confirmé vendredi l’arrestation du docteur Huber Zambrano Meneses, directeur de l’Hôpital “ Patrocinio Peñuela Ruíz ” de « l’Institut Vénézuélien de Sécurité Sociale » (IVSS) à Santa Teresa, pour corruption présumée.

Il a été mis à la disposition du « procureur 23 » du Ministère Public.

D’autres fonctionnaires de cette institution ont également été arrêtés dont la personne chargée de la pharmacie de l’hôpital et 2 personnes qui se trouvaient au siège du Commandement de « Zona 21 » de la « Garde Nationale Bolivarienne ». " La Nación " a aussi révélé que les fonctionnaires de la « Garde Nationale Bolivarienne » ont aussi pris et inspecté les kiosques situés sur un côté de la zone d’urgence et arrêté 3 personnes.

Bernal a demandé au nom du peuple de Táchira de faire un effort pour administrer avec sagesse les médicaments pour que tous ceux qui ont besoin des services médicaux reçoivent la main amie de la Révolution. Il a mis en avant la lutte contre la corruption et a déclaré : « Le médecin qui cache le médicament au peuple est un criminel et il doit payer avec tout le poids de la loi. »

Il a insisté sur le fait que les soins doivent être les mêmes pour tous les patients : « Quand vous voyez quelque chose d’illégal, dénoncez-le avec le nom et le prénom. »

La journaliste Madelein García, de " Telesur ", a décrit l’indignation de Bernal devant les dépôts entiers de fournitures et de médicaments qui avaient été découverts. « Un corrompu est aussi dangereux qu’un marin nord-américain, il est aussi dangereux que les menaces de John Bolton ou de Donald Trump  », a dit Bernal.

La journaliste García et son équipe ont visité les dépôts et y ont trouvé « des fournitures pour 6 mois au moins » et du matériel chirurgical « qu’on demande aux patients sans pitié : des gants, des kits pour les opérations, des produits injectables etc... »

Garcia a aussi montré une vidéo sur laquelle on vit des cloches pour la chimiothérapie estimées à plus d’1 000 000 de dollars qui étaient là depuis 5 ans : « Je demande : qui doit faire le suivi ? Où sont les responsables ? » a dit la journaliste dans un " tweet ".

La journaliste García a montré les médicaments trouvés dont on disait « qu’il n’y en avait pas ». Elle montre un médicament contre le cancer qui, en Colombie, coûte 3 000 dollars : « Au Venezuela, il est complètement gratuit  » mais ils les amenaient en Colombie.

Elle a aussi montré de grosses quantités d’acide ursodysoxicolique dont on disait aussi qu’il n’y en avait pas.

Un patient a dénoncé le fait qu’on lui a refusé un médicament et une travailleuse a signalé que le docteur chargé de la pharmacie, Isabel Zambrano, est la seule qui peut autoriser un médicament et qu’elle les refusait même aux travailleurs de l’hôpital : « Elle dit toujours qu’elle est protégée par Caracas. »

Le docteur Isabel Zambrano a nié ces accusations. Elle dit qu’elle remet les médicaments à mesure qu’ils arrivent, qu’elle n’est pas responsable du matériel médical, que l’insuline est arrivée récemment, il y a 2 semaines.

« Il y a déjà des gens arrêtés et l’enquête commence à peine à l’Hôpital de la Sécurité Sociale de San Cristobal. Ils nous disent que dans les environs, il y a des kiosques qui vendent les médicaments et le matériel » écrit García dans un autre " tweet ".

traduction Françoise Lopez pour " Bolivar Infos "

VOIR PHOTOS ET VIDEOS : Source en espagnol :

http://albaciudad.org/2019/02/freddy-bernal-tachira-medicamentos-113-9...

Source : http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/02/venezuela-decouverte-d-enorm...

Le Grand Soir