Une monnaie révolutionnaire

, par  DMigneau , popularité : 0%

Une monnaie révolutionnaire

Imaginez une monnaie « libre » purement citoyenne qui ne soit contrôlée par aucune banque, aucun état, aucun homme d’affaire.

Une monnaie avec ses propres règles, déconnectée des marchés financiers, qui n’existe que pour sa communauté et qui soit donc à l’abri des « krachs boursiers » puisque pas cotée en bourse…

Une monnaie qui n’appartienne qu’à ses membres et dans laquelle il n’y ait pas un euro de " monnaie-dette ". Une banque peut toujours « faire faillite », mais pas une idée...

Une monnaie qui ne serve pas à spéculer mais uniquement à échanger...

Une monnaie où « épargner » est moins intéressant que d’échanger et de faire circuler l’argent, les biens et les services en permanence.

L’argent " ne dort pas sur des comptes ", il " tourne " sans cesse et profite à tous...

Une monnaie décentralisée ou chaque membre est responsable de la vérification des transactions, garantissant ainsi une totale sécurité...

Une monnaie égalitariste, qui rapporte tous les jours le même dividende à tous ses membres ; ce dividende étant théoriquement suffisant pour avoir " de quoi manger ".

Le compte est ainsi toujours alimenté et permet aux nouveaux venus de rattraper les anciens rapidement, car ce sont les membres de la communauté qui fabriquent chaque jour la croissance monétaire, juste en existant

Une monnaie qui se dévalue lentement au fur et à mesure que le nombre de membres grandit, en même temps que le " dividende universel " : ainsi, accumuler de la richesse n’a pas d’intérêt puisque votre fortune vaut chaque jour moins qu’hier.

Cet argent DOIT être dépensé. Il est là « pour ça » et uniquement « pour ça » : c’est une monnaie vivrière qui favorise les pauvres et pénalise les riches...

Chaque achat que vous ferez ne vous coûtera pas un centime d’euro. L’entrée est libre, comme la monnaie.

Imaginez ensuite une " toile de confiance " installée dès le départ grâce à un système de certification : chaque nouveau membre doit être « certifié » par cinq membres actifs qui doivent s’assurer qu’il est bien qui il prétend être et que son identité correspond bien à son compte libre.

Ainsi, pas de resquille, personne ne peut avoir deux comptes-membres.

Devenir « membre » requiert donc de rencontrer physiquement d’autres membres de la communauté et même de s’impliquer dans le projet.

En revanche, il est permis et très simple d’avoir plusieurs comptes " non-membres ", qui sont suffisant pour acheter et vendre, mais qui ne créeront pas de « dividende universel ».

Imaginez une monnaie qui serve enfin l’intérêt général et pas une oligarchie...

Ça vous paraît trop beau pour être vrai ?

Pourtant aujourd’hui, cette monnaie existe. C’est la monnaie LIBRE, la première au monde créée en France par une communauté inspirée par « la théorie de la monnaie libre » imaginée par Stépĥane Laborde il y a dix ans, lui même inspiré par Richard Stallman, l’inventeur de GNU et du concept " du Libre ".

Calquée sur le modèle des « cryptomonnaies » et du " monde Libre " informatique, la " G1 ", également appelée " June ", est parfaitement fonctionnelle et commence à grandir.

En France, en Belgique, en Suisse, en Italie, en Angleterre, des nouveaux membres affluent chaque jour. On peut déjà acheter, vendre, échanger librement sur deux plates-formes qui fonctionnent parfaitement, en toute sécurité grâce au système de la « blokchain » inventée par les créateurs du " bitcoin " et reprise ici, avec de nettes améliorations, notamment sur le plan énergétique.

Car avec « la monnaie libre », pas de " minage " : seul un minimum de calculs sont nécessaires à la vérification des transactions. Le " minage " ne rapportant rien et n’étant pas indispensable, cette « cryptomonnaie » est donc la moins énergivore du marché.

Un " raspberry " consommant 3.5w suffit à faire tourner " un nœud " !

Vous n’habitez pas en France et ne pouvez pas être « certifié » ?

Pas de problème : créez votre propre « monnaie libre », le moteur DUNITER et les clients " Cesium ", " Sakia " ou " Silkaj " sont faits pour ça !

" La June " est la première « monnaie libre », mais pas la dernière !

L’idée est de les faire naître et grandir partout dans le monde sous différentes formes, c’est justement le but : l’émancipation économique des peuples par la création de leur propre monnaie.

Cette monnaie révolutionnaire n’est pas « qu’une monnaie » : c’est un projet de société qui ne pourra voir le jour qu’avec l’adhésion d’une large majorité.

Elle est là, à portée de main, elle n’attend plus que nous pour que la vie économique quotidienne change radicalement...

C’est la première étape de ce qui pourrait bien s’annoncer comme une véritable alternative au système actuel, une alternative que personne à part les " geeks " n’aura vu venir : l’extension du concept du " Libre " à l’économie, puis sans aucun doute à la politique...

En cas de franc succès de la « monnaie libre », ce sera l’étape suivante, forcément.

Attilax

Pour en apprendre plus :

https://forum.monnaie-libre.fr/

https://duniter.org/fr/

AgoraVox