Une lettre d’akhenaton

, par  DMigneau , popularité : 0%

Une lettre d’akhenaton

Aujourd’hui, honnêtement, je pourrais me taire, je pourrais me cacher et espérer sortir de cette crise en n’ayant choqué ou déplu à personne, priant que je puisse enfin recommencer à vivre " normalement " et " gagner ma vie "...

Mais non...

Et tous ceux et celles qui s’étonnent de mes positions clivantes en se disant " fans " du groupe " IAM ", vous avez sûrement dû vous arrêter à " je danse le mia ", mais vous ne semblez pas connaître les positions que nous défendons dans de nombreux textes depuis 30 ans.

Si mon obsession était de gagner plus d’argent, je serais un perroquet, un bon gros perroquet docile qui répète et imite sans connaître le sens des mots, la " voix de son maître ".

Amis journalistes, docteurs, chercheurs, artistes et citoyens, c’est dans les temps difficiles qu’on affirme ses positions, qu’on prend des risques, ce n’est pas lorsque tout est fini qu’on distille des " Je le savais mais je ne pouvais rien dire ".

A titre personnel, professionnellement parlant, je n’ai rien à gagner en prenant position, en tant que père, ami et mari, je ne peux pas me taire, c’est une question d’honneur, de bon sens, d’honnêteté et de cohérence avec 30 ans de textes.

Ce qui m’a motivé à clarifier mes positions une bonne fois pour toutes, c’est la tribune du professeur Grimaldi dans le " JDD ", qui pense que les " non-vaccinés " doivent être responsables et signer une attestation de refus de prise en charge en réanimation en cas d’infection due au " COVID19 ".

Vous êtes " docteur ", monsieur Grimaldi ?

Vraiment ?

Vous avez prêté serment ?

Vous vous rendez compte de ce que vous dites ?

Vous êtes " diabétologue ", c’est bien ça ?

C’est comme si des personnes " qui font du sport " et mangent sainement demandaient bêtement à la partie non héréditaire de vos patients qui est diabétique de signer une attestation de non prise en charge en réanimation, car ils ne veulent pas que des gens qui ont mangé et bu de la " merde " prennent leur place en cas de saturation du service.

Ce serait au minimum stupide, au maximum criminel.

Et puisqu’on y est, allez, une attestation à la caisse du bar-tabac pour les fumeurs (150 000 décès en France en 2 ans), une attestation électronique pour ceux qui dépassent 50 km/h en ville, une attestation à la caisse des " fast-foods ", une attestation pour ceux qui boivent de l’alcool à la maison, en soirée ou au restaurant, lors de vos repas entre collègues (100 000 décès dus à l’alcool en France en 2 ans), une attestation pour les gens " inactifs "...

Puisque je suis " contribuable ", selon votre " logique ", je peux y prétendre et allons-y, construisons une société où chacun édicte ses propres règles et ses propres lois. Ce n’est pas possible, on va " droit dans le mur ".

Le bon vieux mur du con.

Il ne faut pas se méprendre, tous ces " néo-solidaires " qui boivent et recrachent les paroles de monsieur Grimaldi s’en sont toujours foutu des autres, ils ont juste peur de souffrir et de mourir. Le plus gênant, ce sont les " journalistes " qui reprennent ces " idées " comme des perroquets en banalisant l’extrémisme et la brutalité de ces propos et commandent même des sondages sur le sujet.

C’est-à-dire que chacun d’entre nous peut alors désigner la pathologie qui nous dérange et rendre ces malades responsables du naufrage de « l’Hôpital ».

Monsieur Grimaldi, vous avez, comme une partie du personnel soignant, malheureusement utilisé cette pandémie comme un tremplin terrifiant pour vos revendications légitimes.

La Peur....

La voilà la pire des pandémies mondiales.

« L’Hôpital public » est en souffrance depuis une vingtaine d’années, et les conditions de travail du personnel sont très difficiles. L’ATIH (" Agence technique des informations hospitalières ", agence d’état) a publié son rapport 2020 : pdf pages 2 et 3.

https://www.atih.sante.fr/sites/default/files/public/content/4144/aah_2020_analyse_covid

Quel est le pourcentage de fréquentation hospitalière pour les patients " Covid-19 " malgré toutes les déprogrammations ?

2 % !!

Et 5 % en " soins critiques " !!

Je ne minimise absolument pas la maladie, la mortalité est élevée en 2020 mais la réaction d’une partie du milieu hospitalier et médiatique a été démesurée et les politiques et leurs amis industriels se sont engagés dans la brèche, en « Occident » puis dans le monde entier.

Pratique, les personnes que vous devriez viser et qui ont étrillé notre « Système de santé » peuvent, grâce à vous, s’acheter un costume de sauveur plein de générosité.

Gros, visible, pas de gants, pas grave, personne ne dit rien.

Monsieur, j’écris cette lettre pas en tant " qu’artiste " mais en tant que citoyen, du moins en tant " qu’ex-citoyen ", si l’on en croit Emmanuel Macron.

Et le plus gros problème est bien ...

Depuis le début, les médias ont respecté leur logique éprouvée depuis 2001 : peur, slogans, peur pour plus de recettes publicitaires ... Ils ne sont plus le " quatrième pouvoir " depuis longtemps, ils sont LE pouvoir donc ce n’est pas étonnant qu’ils soient la propriété de quelques personnes.

L’élection de Trump, la pression de Poutine, de la Chine, de l’Inde et pour finir les week-ends des " Gilets jaunes " ont effrayé profondément les régimes occidentaux, leurs vassaux et surtout le nôtre.

Malheureusement, la pandémie a été un outil politique pour contrer le phénomène insurrectionnel et qu’a fait le gouvernement français ?

Il a choisi de copier les stratégies de désinformation de leurs opposants de « l’extrême-droite » (surtout " étasunienne ") pour contrer ses adversaires. Et comme cela est née la version du " trumpisme bobo-facho made in France ", la " gauche " timide est passée du " rose " au brun, mensonges irréels répétés, faux chiffres, concitoyens d’outre-mer traités de " prêtres vaudous ", fausses promesses, fausses nouvelles, vidéos effacées, comptes de " réseaux sociaux " bloqués, le " Monde Diplomatique " a d’ailleurs traité le sujet dans un très bon article consacré à notre pays et qui s’intitule " la Chine Occidentale ".

Tout cela sous le nez de tas de nouveaux " fact-checkers " qui checkent uniquement ce qui convient à leurs patrons. Ils disent certaines vérités mais " ils ne sortent pas des clous " ; ils vendent parfois notre société " en tranches " pour garder leur salaire. Ils pourraient - par exemple - faire du vrai journalisme d’investigation en enquêtant sur la raison pour laquelle " Gilead " a obtenu le 25 juin 2020 une " autorisation de mise sur le marché conditionnelle " de la part de " l’Agence européenne des médicaments " pour le " Remdesivir ", un médicament coûteux et déclaré inutile par l’OMS quelques mois plus tard.

La plus grosse erreur dans cette crise a été d’empêcher les médecins " généralistes " de soigner leurs patients - comme ils l’ont fait entre octobre 2019, car le virus apparemment est présent sur notre territoire depuis ce mois-là et mars 2020 - je pense qu’on aurait - et qu’on éviterait encore - certains décès, surtout qu’il existe un bon nombre de traitements efficaces avec des études sérieuses qui le prouvent.

Rien ne remplace les soins de contact, certainement pas les " mathématiciens de l’épidémie ". En fait, nous faisons face à une crise écologique et sociale due à notre mode de vie qui risque d’engendrer d’autres pandémies à l’avenir, il faut arrêter les " bla-bla ", il faut agir et vite.

Alors pour éviter les critiques, le gouvernement, leurs perroquets et une partie du « législatif » dégainent leur arme absolue : celui qui n’est pas de leur avis est un " complotiste ", un irresponsable et un sympathisant " néo-nazi ". Pratique, on met dans un sac unique des gens raisonnables et d’autres moins fréquentables et on secoue ; ça permet d’annihiler le débat, comme dans un bon vieux régime autoritaire.

Et puis ça permet aux comploteurs de faire croire que leurs manœuvres n’existent pas, qu’ils sont pleins d’empathie et soucieux de nos vies....

Tu parles...

Personnellement, j’ai le sentiment d’être coincé entre " néo-nazis " et nazis nouveaux.

Pour couronner le tout, j’ai assisté à des tribunaux télévisés ou des " philosophes ", des anciens de la " télé-réalité " ou des " consultants santé " de chaines " d’info " ont dénigré des grands docteurs, moqué des psychologues et même des chercheurs et professeurs mondialement reconnus sur le sujet.

Est-ce qu’on voit ça avec d’autres métiers ?

Jamais, sauf ceux liés au football peut-être...

Les grandes émotions engendrent aussi les grandes impostures.

Les Françaises et Français doivent comprendre une fois pour toute qu’une bonne moitié des métiers de la santé est corrompue par une industrie pharmaceutique qui brasse des milliards d’euros et de dollars. La recherche de nouveaux médicaments, dont les vaccins, est financée en partie par de l’argent public, le médicament une fois commercialisé est vendu aux États qui l’achètent avec...de l’argent public !

On vend un produit aux personnes qui ont financé une partie de sa conception.

Quel business model ! Le rêve capitaliste ultime !

J’ai donc une question importante, il est maintenant reconnu que le " vaccin " n’empêche pas la contamination, ni d’être contaminé, il limite apparemment pendant une courte période le risque de " forme grave ", donc pourquoi, puisque vous êtes si gentils, on ne peut pas se vacciner avec du " Sinopharm " - vaccin classique à virus inactivé- qui a selon certaines études internationales de meilleurs résultats que nos " vaccins " sur les risques d’hospitalisation ?

Une autre : pourquoi les pays les plus vaccinés enregistrent-ils les taux de décès liés au " Covid-19 " les plus élevés ?

Pourquoi la Suède avec une " couverture vaccinale " de 71 % qui n’a pas appliqué beaucoup de mesures restrictives (masques, confinement) et que nos journaux appelaient " le mauvais élève de l’Europe " s’en sort beaucoup mieux que nous à ce jour en terme de mortalité ?

Pourquoi vous renvoyez chez eux les soignants " négatifs " qui refusent de se faire " vacciner " alors que selon vos dires « l’Hôpital » est débordé et dans un même temps, vous demandez aux soignants vaccinés " positifs " asymptomatiques de venir quand même travailler au contact des patients ?

C’est " scientifique " ça ?

Une dernière ?

Pourquoi les variants dominants sont tous apparus dans des pays soit avec une " couverture vaccinale " importante, soit avec une industrialisation forte, soit les deux ?

Je me rappelle les mots de messieurs Véran et Castex pour inciter à la vaccination : " le seul moyen de se débarrasser de ce virus, c’est la vaccination ".

Eh non... désolé " doc "...

Comme en 1889 lors de l’épidémie de la " grippe russe " qui était en fait un " coronavirus " (toujours présent de nos jours) et qui est devenu " un rhume " en 1893, le " Covid-19 " va un jour - Dieu sait quand ! - probablement devenir très contagieux et peu dangereux, ce serait l’évolution naturelle d’un virus " ARN ".

https://www.vidal.fr/actualites/26269-pandemie-de-grippe-russe-une-covid-du-xixe-siecle.html

Vous nous épargnerez donc ce jour-là, si vous êtes toujours en poste, le mensonge : " c’est grâce à ce vaccin ".

Non, c’est grâce à la Vie, à l’évolution, à " l’immunité naturelle "...

Je le dis - et le répète encore une fois pour ceux qui ne comprennent que ce qui épouse leurs préjugés - je ne suis pas « ANTI-VAX » et lorsque le vaccin à virus inactivé " Valneva " (Franco-autrichien) arrivera sur le marché en avril 2022, qui lui a dû passer toutes les étapes pour obtenir une AMM, je réviserai peut-être MA position, seul, comme un grand.

Une précision importante, la " couverture vaccinale " est importante en France, il ne faut surtout pas croire que cela est un plébiscite, une bonne partie des personnes vaccinées l’ont fait pour le boulot, pour pouvoir voyager, pour " sortir ", pour être " libres " et non pas parce qu’ils sont d’accord avec la " stratégie sanitaire " du gouvernement.

Vous allez au-devant de grandes désillusions.

" On peut discuter de tout sauf des chiffres ", c’est bien ça qu’affirmait votre spot publicitaire ?

L’agence " Reuters " - équivalent américain de l’AFP qui a repris leur analyse mot pour mot - dit : « Vous ne pouvez pas affirmer que les accidents de 2021 soient dus aux vaccins " anti-covid " car le VAERS - qui a été crée en 1990 et qui est un observatoire des accidents liés à la vaccination aux USA (tous vaccins confondus - et " OpenVAERS " qui est un outil qui traduit sous forme de graphiques les résultats du VAERS, répertorie les accidents liés à tous les vaccins confondus et que ces accidents sont signalés par les citoyens eux-mêmes sur la plateforme. »

https://openvaers.com/covid-data/mortality

Ils ont raison dans l’absolu. Mais eux et nous savons qu’un seul type de " vaccin " a inondé le marché occidental en 2021 et que tous les rapports ne peuvent être faux. Le CDC a répertorié 9 décès liés aux vaccins " anti-covid " aux Etats-Unis, ça voudrait dire que 21 881 rapports sont des faux, sans compter les personnes qui ne prennent pas la peine de signaler quoi que ce soit.

Ils jouent avec les mots. Ils jouent avec les maux.

Alors, je ne vois pas des complots partout, mais le " roi des complots " a un nom : Le Business.

Et quand " Pfizer " rachète, le 16 décembre 2021, " Arena ", une firme de cannabis thérapeutique et que le 1er janvier 2022 on interdit de vendre des fleurs de CBD en France, je me dis que le hasard fait bien leurs choses quand même.

Ou alors quand ce gouvernement essaie d’interdire les huiles essentielles en vente libre, quel est le but ?

Gros, visible, pas de gants, pas grave, personne ne dit rien.

Monsieur Macron, j’ai bien noté que vous avez choisi de nous " emmerder ", soit, nous sommes un groupe avec des personnes " vaccinées " et d’autres non, on vit très bien ensemble, on s’entraide et on s’aime. La société française devrait être ainsi. Nous sommes quatre dans l’équipe d’ " IAM " à avoir perdu un de nos parents depuis un an et demi, personne n’a le monopole de la peine, mais tout le monde ici a du bon sens et utilise la raison, selon la situation et les convictions dans le respect des autres.

Ce qu’il se passe pour la plupart d’entre nous, c’est deux ans avec très peu de revenus, sans aide, dans l’indifférence générale et tout le monde trouve " normal " qu’on mange et élève nos enfants avec nos économies.

Pour les restrictions et interdictions, la culture privée, c’est chacun notre tour. Si notre situation était celle de n’importe quel autre métier, la France serait " en feu " !

Pendant ce temps, nous sommes traités de " sous-citoyens " par des personnes politiques, médecins " télévisés ", ou " journalistes " serviles qui touchent leur salaire ou leurs salaires (pour vos amis de la politique) sans aucun problème....

Et « l’effort de solidarité » où est-il, puisque vous êtes devenus ses nouvelles icônes et ses grands apôtres ?

Monsieur « Le Président », juste une petite idée : emmerdez les gens qui font évader chaque année 100 milliards d’euros au Luxembourg, qui est encore - que je sache - un pays d’Europe, ou bien les nationaux qui sont cités dans les " Pandora Papers ", ça vous donnera largement de quoi financer une « Education nationale » digne de ce nom pour nos enfants et les enseignants désabusés, un Hôpital et un « Système de santé » qui sera digne pour les patients et les soignants, et du coup les citoyens ne se déchireront pas pour un lit de réanimation comme pour du " PQ " ou de l’essence les lendemains de " stress télévisé ".

Je suis particulièrement triste et inquiet quand je vois à quel point notre jeunesse est impactée, stigmatisée et souffre de cette situation ; ils sont les moins touchés par les virus et ils sont les plus ciblés par les mesures d’interdiction, beaucoup de gens " qui sont aux manettes " ont déjà fait une bonne partie de leur vie et ont vécu une insouciante enfance, adolescence et vie de " jeune adulte ".

Empathie ?

Non, « Individualisme ». C’est bien une crise sociale, écologique et politique que nous traversons, « l’Economie » est le moteur du changement, plutôt difficile quand la moitié du « CAC 40 » a un patron issu des grands corps de « l’État »...

Monsieur Le Président, vous êtes en campagne ?

Gros, visible, pas de gants, pas grave, personne ne dit rien, surtout pas les perroquets.

Nous aurions pu bâtir dans la difficulté de cette crise une société plus solidaire, plus empathique et plus unie, vous avez fait de cette période un modèle de division, de haine et d’individualisme.

Akhenaton

Le Grand Soir.fr