Une attestation imbécile, pour une population « bête et disciplinéE »

, par  DMigneau , popularité : 0%

Une attestation imbécile, pour une population « bête et disciplinéE »

Suite à la décision de confinement généralisé, le gouvernement français a " pondu " un décret, par lequel chaque français doit signer une « attestation de déplacement dérogatoire » à l’obligation de confinement. Or, à la lecture du contenu de cette attestation, sauf à imaginer que ce soit volontaire, force est de constater la stupidité de celui ou ceux qui l’ont écrite telle quelle.

En effet, le principe du confinement n’est pas tant dans le fait de rester cloîtré chez soi, car alors personne ne devrait aller travailler, ni pouvoir s’approvisionner lui même sans l’équipement adéquat, mais de s’isoler de tous ceux avec qui on est pas en contact constant.

Du moins, de tous ceux avec qui on ne partage pas le même domicile où si une personne est déjà infectée, le risque de contamination est alors limité aux seuls occupants du domicile.

Telle est l’objet fondamental du confinement, éviter le risque de contamination par contact physique ou par voie aérienne dans un rayon de moins d’un mètre, bien que certains préconisent de retenir plutôt le double, soit, 2 mètres sauf en cas de port de masque ou un tissu telle une écharpe placé devant sa bouche et son nez.

Donc, le confinement des personnes entre elles mêmes, indépendamment du lieu. Ce qui justifie l’interdiction des réunions entre amis ou de familles ne vivant pas sous le même toit, sauf pour ceux qui ont été en contact physique juste avant la mise en œuvre de la mesure ?

Même si la mesure ne le prévoit pas... ?

Autrement dit - et il faut bien insister là dessus - il ne s’agit pas tant de confiner les personnes chez elles en leur interdisant de sortir, mais de s’assurer que tout le monde a bien compris les consignes de sécurité.

Donc, pas de contact physiques et distance de sécurité d’au moins 1 mètre, voire 2, essentiellement en cas de non port de masque. Dispositions qui limitent d’elles mêmes le nombre de personnes dans un lieu, qu’il soit ouvert ou fermé. En fait, dans un lieu fermé, la distance devrait être supérieure à celle dans un lieu ouvert et ce, en raison même du confinement.

Au vu de ce qui constitue le fond du décret, l’attestation est totalement absurde, stupide, puisqu’elle ne remplit pas son rôle, à savoir, s’assurer que ceux et celles qui sortent de leur domicile pour quelque motifs que ce soit, agissent en connaissance de ces consignes de sécurité par confinement.

Au lieu de cela, l’attestation porte uniquement sur l’objet du déplacement, qui n’a rien à voir avec l’objet définit du décret quant à son but.

L’objection sur les déplacements abusifs ne tient pas, car les forces de maintien de l’ordre gouvernemental, ne contrôlent pas la véracité des déplacements, puisque tout repose sur " l’honneur " !

Que faut-il alors penser de " l’intelligence " de celui ou ceux qui ont écrit une telle attestation ou pire, de la réelle raison de son contenu ?

Pour ma part, qu’il s’agit là de travers lié à l’habitude de traiter les citoyens de manière infantile plutôt qu’en « adultes » par définition, responsables. Donc, en totale contradiction avec l’allocution présidentielle appelant au sens de la responsabilité.

Et de rappeler que sa dernière allocution a commencé par une réprimande, comme celle qu’un parent fait à son enfant.

« Présomption de culpabilité » certainement en grande partie infondée puisque rien ne permettait d’affirmer que la majorité des gens qui étaient ensembles (essentiellement des petits groupes de quelques personnes distantes des autres groupes) ne vivaient pas sous le même toit ou en relation constante, c’est à dire, dont les mesures de confinement ne servent à rien.

Cela signifie que la mesure de confinement ne peut pas avoir d’effet pour tous les gens en relations constantes juste avant sa mise en œuvre (encore une fois, sous condition qu’aucune personne du groupe n’ait été en contact avec d’autres personnes au moment du début d’exécution du décret), mais uniquement pour toutes les relations postérieures, puisque la mesure consiste à marquer un coup d’arrêt à la contamination et non pas à la supprimer par la magie de ne plus se rencontrer, que l’on soit - ou non - déjà contaminés.

Encore une preuve supplémentaire du traitement infantilisant des citoyens d’une manière générale et dont l’épidémie ne fait qu’en être un révélateur supplémentaire.

Soyez bête et disciplinéE, voilà le mot d’ordre de tout gouvernement et que traduit cette attestation imbécile.

En fait, une attestation en lien direct avec l’objet du décret, devrait donc ne pas porter sur l’objet du déplacement.

D’une part, partant du « sens de la responsabilité » (qui n’a de sens que vis à vis d’autrui) faire attester que chacun a bien compris les consignes de sécurité et s’engage à les respecter strictement dans tous ses déplacements.

D’autre part, puisque ce n’est pas ce qui définit l’objet du décret, l’attestation devrait simplement rappeler la nécessité de limiter ses déplacements au strict nécessaires et un minimum de fois pour ses achats, afin d’éviter le risque de confinement et d’exposition autour des lieux restés ouverts.

Ainsi que de ne rendre visite qu’aux personnes avec qui elle était en relation physique juste avant la mesure et sous réserve de ne pas s’être exposé par ailleurs. Mais en tout état de cause, l’attestation actuelle demande à chacun d’être bête et « disciplinéE », telle une personne immature, en aucun cas elle fait appel au « sens de la responsabilité » de chacun.

https://www.agoravox.fr/IMG/pdf/attestation.pdf

Hervé Hum

AgoraVox