" Un ramassis d’incompétents avérés " : Yassine Belattar, conseiller banlieues de Macron, passe LREM " au lance-flammes "

, par  DMigneau , popularité : 0%

" Un ramassis d’incompétents avérés " : Yassine Belattar, " conseiller banlieues " de Macron, passe LREM " au lance-flammes "

Yassine Belattar a été nommé par Emmanuel Macron au a nommé au sein du " Conseil présidentiel des villes ". - Capture d’écran LCI

L’humoriste Yassine Belattar, " conseiller " d’Emmanuel Macron sur les banlieues, a houspillé les députés LREM ce lundi 4 février sur LCI, selon lui des " incompétents avérés " incapables de débattre.

Et voici la majorité " macroniste " rhabillée pour l’hiver, dans des pulls griffés Yassine Belattar. Ce lundi 4 février sur LCI, l’humoriste proche d’Emmanuel Macron, à tel point que celui-ci l’a nommé au sein du " Conseil présidentiel des villes ", a passé les députés de " la République en marche " (LREM) " à la moulinette " dans l’émission " Audrey & cie " : « " La République en marche " est aujourd’hui un ramassis d’incompétents avérés, il faut dire la vérité », a lancé l’humoriste lors d’un débat sur l’opportunité d’un référendum lors des « élections européennes ».

https://twitter.com/AudreyAndCoLCI/status/1092376243532713984

Celui qui a " l’oreille " du chef de l’Etat sur les banlieues a profité de l’occasion pour étriller l’inanité qui règne, selon lui, dans les rangs des élus LREM, véritables " coquilles vides " selon lui :

« On n’a pas élu les députés " En marche ", on a donné le pouvoir à Emmanuel Macron. C’est une nuance importante. Je pense qu’une chèvre aurait eu l’étiquette " en marche ", elle aurait fait 20 % » ".

La litanie de reproches, qui épargne le chef de l’Etat, ne s’arrête pas là. Le comédien regrette que les députés LREM " ne se posent même pas la question de savoir s’ils peuvent débattre ", par exemple sur la loi anti-casseurs.

" Ils viennent à l’Assemblée, ils votent ", regrette Yassine Belattar, qui explique ne pas se présenter lui-même à une élection parce qu’il est " un clown qui ridiculiserait son pays ".

« On a affaire à une espèce de " Loft story " de la politique, avec des " petits jeunes " qui se vantent de dire qu’il ne faut pas trop parler à l’ancien monde », s’emporte encore l’humoriste.

" Résultat, peut-être qu’en face il n’y a pas la majorité, mais la minorité sait beaucoup plus se faire entendre ".

Et de conclure : « Aujourd’hui, je dis bravo à " la France insoumise ". Le peu de députés savent se faire entendre et taper du poing sur la table ».

En réponse à ce pilonnage en bonne et due forme, le chef de file des députés de la majorité, Gilles Le Gendre, a défendu ses troupes lundi soir sur " Twitter ".

" Yassine Bellatar, en insultant les député(e)s élu(e)s par les Français, mobilisé(e)s et au travail depuis 18 mois, ce sont aussi leurs électeurs que vous insultez ", a écrit le président du groupe LREM à l’Assemblée.

La députée de Paris Olivia Grégoire a elle aussi " croisé le fer " avec l’humoriste, dans un message signé " une incompétente avérée qui vous salue bien " :

" Alors 1. Si, Yassine Belattar, les " députés en marche " ont été démocratiquement élus. Ça suffit de dire n’importe quoi au gré des vents. 2. Je vous trouvais bien plus bavard et fier sur l’estrade de l’Elysée ".

Ambiance en " macronie ".

https://twitter.com/AudreyAndCoLCI/status/1092376243532713984

Louis Nadau

Marianne