Un écrivain saoudien condamné à 4 ans de prison et interdit d’écriture pendant 15 ans

, par  DMigneau , popularité : 64%

Un écrivain saoudien condamné à 4 ans de prison et interdit d’écriture pendant 15 ans

Zuhaïr Kutbi, âgé de 62 ans, a été arrêté en juillet dernier après avoir participé à une émission de télévision où il a parlé de « réformes nécessaires pour l’Arabie Saoudite » dont l’instauration d’une monarchie constitutionnelle.

Un tribunal saoudien a condamné l’écrivain Zuhaïr Kutbi à quatre années de prison et lui a interdit d’écrire pendant 15 ans, après son apparition dans une émission télévisée où il a réclamé des réformes constitutionnelles et religieuses, accusant « la majorité des intellectuels [de son pays] de lâcheté » et les « Saoudiens de racistes ».

Le fils de l’écrivain a annoncé sur Tweeter : « Mon père a été condamné à 4 ans de prison (avec un sursis de deux ans) à une amende de 100 mille riyals [environ 26,6 mille dollars US], à une interdiction de voyager pendant 5 ans et une autre d’écrire pendant 15 ans », sans pour autant donné des détails sur le jugement et la date à laquelle il a été prononcé.

Dans des précédents messages sur Tweeter Jamil Kutbi signalait que parmi les accusations adressées à son père se trouve « l’incitation et la manipulation » de l’opinion publique indiquant que le procès se passait au « tribunal de la sureté nationale et du terrorisme à Ryad », capitale de l’Arabie Saoudite.

Le correspondant de Anadolu n’a pas été en mesure d’obtenir des commentaires de la part des autorités saoudiennes à propos de ce jugement.

Zuhaïr Kutbi, âgé de 62 ans, a été arrêté en juillet dernier après avoir participé à une émission de télévision diffusée un mois plus tôt sur une chaine satellitaire privée.

Dans cette émission, l’écrivain avait parlé de ce qu’il a appelé « des réformes nécessaires pour l’Arabie Saoudite » dont essentiellement l’instauration d’une monarchie constitutionnelle.

Il avait également vivement critiqué les intellectuels de son pays soulignant que la majorité d’entre eux sont « lâches, ne sont pas en mesure de dire la vérité et ne jouent pas leur rôle dans la réforme » ajoutant que « le régionalisme et le racisme font partie de l’être saoudien ».

Kutbi avait également déclaré pendant la même émission qu’il avait été emprisonné à six reprises et qu’en 1990 il a été envoyé dans un hôpital psychiatrique pour avoir appelé à des réformes.

Wikistrike