" StopCovid " : seulement 72 notifications pour 2,3 millions de téléchargements

, par  DMigneau , popularité : 0%

" StopCovid " : seulement 72 notifications pour 2,3 millions de téléchargements

L’application du gouvernement StopCovid n’a permis de notifier que 72 utilisateurs, pour 2,3 millions de téléchargements. - © THOMAS SAMSON / AFP

" StopCovid ", l’application de traçage numérique lancée début juin par le gouvernement, a été téléchargée 2,3 millions de fois, mais n’a notifié que 72 contacts à risque, selon des chiffres fournis mercredi 19 août à l’AFP par la « Direction générale de la Santé » (DGS).

Un petit camouflet. L’application de traçage numérique " StopCovid ", lancée début juin par le gouvernement, peine à faire ses preuves. Cette application, censée alerter les contacts des personnes touchées par le " Covid-19 ", n’a prévenu que 72 " contacts à risque ", pour 2,3 millions de téléchargements, selon des chiffres fournis mercredi 19 août à l’AFP par la « Direction générale de la Santé » (DGS).

La DGS a ainsi précisé que l’application « a été téléchargée près de 2,3 millions de fois, sur les plateformes " Android " et " Apple ", depuis sa mise en service le 2 juin. A ce jour, 1 169 " QR codes " ont été utilisés et 72 " contacts à risque notifiés " ».

Inopérante

De quoi laisser penser que " StopCovid " est, pour l’instant, relativement inefficace : la différence entre le nombre de personnes qui se signalent " contaminées " (en scannant le " QR code " fourni lors d’un test de dépistage positif) et le nombre de notifications envoyées peut s’expliquer par une utilisation encore très faible de l’application au sein de la population.

L’entourage d’une personne " contaminée " n’utilise pas l’application, ou bien la personne " contaminée " ne l’a installée qu’après avoir reçu le résultat de son test, l’application ne pouvant alors pas prévenir les personnes croisées dans les 15 jours précédant.

Le ministère des Solidarités et de la Santé assure que « l’application est efficace dès lors qu’une personne et ses contacts en disposent. (...) Utiliser " StopCovid " peut s’avérer particulièrement utile dans les zones où le virus circule activement  », en encourageant " évidemment tous les Français à télécharger l’application ".

controversée

L’application est très controversée, notamment en raison de son principe, qui permet, via la technologie sans fil " Bluetooth ", de détecter et de garder une trace des personnes croisées à moins d’un mètre et de manière prolongée durant les quinze derniers jours, afin de les prévenir en cas de contamination.

Ses adversaires estiment également que " StopCovid " n’est pas suffisamment utile au regard des risques qu’elle fait courir, en particulier en matière de protection des données personnelles.

Elle est aussi incompatible avec la plupart des applications de traçage européennes, qui s’appuient sur une solution technologique proposée par " Apple " et " Google ".

La « Commission nationale de l’informatique et des libertés » (Cnil), a mis en demeure fin juillet le gouvernement de régler " plusieurs irrégularités " sur l’application, dans un délais d’un mois et de se prononcer sur l’efficacité de " StopCovid " dans la lutte contre le " Covid-19 ".

Angéline GUILLIN

Marianne