Rentrée 2018-2019 : ça y est, Macron parvient à être plus impopulaire que Hollande à la même époque !

, par  DMigneau , popularité : 0%

Rentrée 2018-2019 : ça y est, Macron parvient à être plus impopulaire que Hollande à la même époque !

Jupiter normal

Macron, plus président " normal " que jamais. - PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

Emmanuel Macron est moins populaire que son ex-patron François Hollande à la même époque, selon un sondage publié ce mardi 4 septembre. Quand on connaît la suite de l’histoire, il y a de quoi inquiéter " Jupiter "...

La nouvelle a tout du cauchemar éveillé pour le président Macron. Le chef de l’Etat, qu’on sait hanté par le quinquennat Hollande, est désormais... moins populaire que son prédécesseur à la même époque.

Selon le baromètre " Ifop-Fiducial " publié par " Paris Match " ce mardi 4 septembre, 31 % des Français sont satisfaits de l’action du président de la République en cette rentrée.

En septembre 2013, ils étaient 32 % à soutenir la politique de François Hollande. On connaît la suite de l’histoire...

Cet indicateur, qui reste à ce stade anecdotique, est symptomatique des difficultés actuelles d’Emmanuel Macron qui a construit son " style présidentiel " à rebours de celui de son ancien mentor, François Hollande.

Le chef " jupitérien " apparaît en effet... plus " président normal " que prévu, au terme d’une très douloureuse semaine, qui a pu rappeler aux observateurs " les couacs " de la présidence Hollande.

Ce 28 août, la démission surprise de Nicolas Hulot a rappelé - en pire - les coups d’éclat d’Arnaud Montebourg et Benoît Hamon.

Quant aux atermoiements du gouvernement sur « le prélèvement à la source », ils n’ont rien à envier aux " mic-macs " ministériels les plus étonnants du mandat Hollande, comme " l’affaire Leonarda " ou le bras de fer " Mittal-Montebourg-Ayrault ". Tout ce qu’avait juré de faire oublier Macron.

" Quand je pense que l’équipe de l’Elysée ne voulait pas que les débats internes du gouvernement soient rendus publics… ", pestait un conseiller ministériel ce dimanche, auprès du JDD.

Et si " l’anti-Hollande " s’était soudain " Hollandisé " ?

Magazine Marianne