ROULER À 80 ... Une provocation. Mais gare au retour du bâton...

, par  DMigneau , popularité : 0%

ROULER À 80 ... Une provocation. Mais gare au retour du bâton...

Circuler à 80 km/h plutôt que 90 ou 100 ?

Qu’est-ce que ça peut foutre ! On a plus sérieux à régler. n’est-ce pas ?

Pas si sûr, car il n’y a pas vraiment de " bonne vitesse " à respecter sur une route ; ça dépend de la route, du conducteur, des conditions atmosphériques. etc.

La norme établie est donc TOUJOURS arbitraire et oppose le bon jugement personnel à la docilité. A ce titre, elle pose un dilemme sérieux qu’un état ne peut prendre a la légère. Parce qu’il semble bien que la loi doive toujours avoir raison, mais on a dit le contraire à Nuremberg... et des dociles ont été pendus, n’est-ce pas ?

Aujourd’hui même, on peut penser que si on venait vous circonscrire pour une guerre d’agression, il serait non seulement plus moral, mais plus judicieux, de vous arc-bouter, au risque de mourir sur le pas de votre porte, que d’endosser un uniforme pour aller tuer des innocents en toute légalité ... mais sans garantie que le " légal " ne deviendra pas un jour TRÈS illégitime.

Évidemment, il y a loin de « l’objection de conscience » à un désaccord sur les limitations de vitesse !

Il ne faudrait pas invoquer le " droit à l’insurrection " de " 93 " pour lutter contre une lubie administrative, même si celle-ci apparaît comme une provocation. Mais cela dit, il serait malsain que passe sans opposition une provocation qui semble n’avoir d’autre but que de tester les limites de l’arbitraire de l’État soumettant la volonté populaire.

Malsain, car dans une société où chacun dépend largement de tout le monde, ce qui n’est pas largement consensuel peut ne rester que lettre morte... mais peut aussi amorcer un dérapage.

L’Histoire regorge de situations qui ont dérapé... On connaît bien mal les raisons qui font basculer dans la révolte...

J’ai donc bien aimé le récent article de Pale Rider qui ne se limite pas à râler, mais propose une riposte d’une terrible efficacité : l’INSOUMISSION.

Il faudrait seulement l’organiser et l’universaliser. La société est prête pour exprimer son ras-le-bol de la morgue fonctionnairesque qui, au lieu de régler les vrais problèmes, en invente de faux qui permettent à tous les bouseux qui occupent une quelconque fonction dans appareil de l’État de satisfaire leur velléité de puissance en emmerdant les quidams lambdas.

Il faut que soit organisée une JOURNÉE DE LA DÉSOBÉISSANCE, dont « le doigt d’honneur » sera le signe de ralliement ... et dont ne pas respecter le « 80 » ne serait que la première manifestation.

Il serait bien apprécié que quelques avocats sympathiques acceptent de représenter pro bono les protestataires que le Système voudrait contraindre à payer une amende. Pas les représenter " du bout des lèvres ", mais jusqu’au bout d’un processus judiciaire qui a été compliqué à quia pour épuiser les citoyens résistants, mais dont les méandres épuiseront - cette fois - le système tortionnaire lui-même si le nombre des récalcitrants augmente bien au-delà des prévisions.

Pensons-y sérieusement.

Sus à l’insignifiance programmée qui veut cacher que la gouvernance ne veut rien changer que ce qui est vraiment l’essentiel.

J’ai déjà proposé, il y a bien longtemps, que les voitures patrouilles ne se mettent pas en embuscade, mais circulent simplement, tous clignotants allumés, à la vitesse maximale permise. Personne ne les dépasserait et tous les automobilistes circuleraient en deçà de la limite.

Est-ce que ce n’est pas ce qu’on souhaite quand on établit une limite de vitesse ?

Mais non, voyons, ne soyons pas naïfs. On veut des sous. Le prix des amendes - excès de vitesse ou stationnement interdit – est fixé de façon à ne pas être dissuasif, mais à maximiser le rendement de la perception, faisant en quelque sorte de toute l’opération " une roue de fortune ".

Chanceux, malchanceux… est-ce bien sérieux ?

Provoquer le citoyen sur cette question ridicule de vitesse sur les routes peut lui faire remettre en cause bien des lois et règlements tout aussi arbitraires.... Et on s’en repentira.

https://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/10/098-loto-police/

Pierre JC Allard

AgoraVox