Pour Haïti... par Édouard Glissant in " Traité du Tout-Monde ".

, par  DMigneau , popularité : 63%

Pour Haïti... par Édouard Glissant in " Traité du Tout-Monde ".

La terre matrice des pays antillais, Haïti. Qui n’en finit pas d’acquitter l’audace qu’elle eut de concevoir et de faire lever la première nation nègre du monde de la colonisation.

Après Matthew.

La Muraille de Jéricho.

Qui depuis deux cents ans a éprouvé ce que Blocus

veut dire, chaque fois renouvelé.

Qui sans répit souffre ses campements et sa mer folle,
et grandit dans nos imaginaires.

Qui a vendu son sang créole un demi-dollar le litre.

Qui s’est distribué à son tour dans les Amériques, la
Caraïbe, l’Europe et l’ Afrique, refaisant diaspora.

Qui a consumé tout son bois, marquant de plaies arides
l’en-haut de ses mornes.

Qui a fondé une Peinture et inventé une Religion.

Qui meurt à chaque fois de débattre entre ses élites
nègres et ses élites mulâtres, tout aussi carnassières.

Qui a cru qu’une armée était faite de fils de héros.

Qui a charroyé des mots beaux ou terribles, le mot
macoute, le mot lavalass, le mot déchouquer.

Édouard Glissant, Traité du Tout-Monde.

(Sélectionné par Tony Albina sur son profil Facebook, Grémési Tony, HO !)

MediaPart