Peace, love and Microsoft

, par  DMigneau , popularité : 0%

Peace, love and Microsoft

" Microsoft " a toujours été la " bête noire " du logiciel libre et de " l’open source ", le gargantua du " software ". Il a systématiquement racheté les petites pousses les plus prometteuses de l’informatique et les a assimilées dans son produit phare, " windows " et toutes ses applications.

Ce " Goliath " a depuis longtemps son " David ", le petit linux. Tout les oppose, " microsoft " est une des plus grosses firmes mondiales, linux n’a même pas vraiment de structure économique pour le porter.

Linux est en " open source ", le code de " windows " toujours plus protégé. " Microsoft " s’est développé en rachetant tout le monde, linux par participation volontaire.

Linux est fiable, " windows " est un " bug en soi ". " Microsoft " veut récupérer vos données, linux les protéger. " Microsoft " fait tout pour vous fourguer son produit ( impossible d’acheter un ordi sans " windows "), linux est " difficile d’accès "... " Windows " n’aime pas linux et c’est réciproque. Steve Balmer ( ancien PDG de " Microsoft ") déclarait " Linux est un cancer qui se fixe, au sens de la propriété intellectuelle, à tout ce qu’il touche ".

Et surtout linux ne peut être racheté, puisque personne ne le détient.

" Microsoft " a tenté beaucoup de choses pour étouffer linux (et pas seulement), la première est de faire en sorte que les logiciels développés soient incompatible avec l’interface linux, de même pour le matériel, avec des " drivers " sans cesse mis à jour et jamais adaptés, de faire pression sur les fabricants pour qu’ils ne publient pas les données nécessaires à ces mises à jour... .

Mais ça n’a jamais bien marché et la seule chose qui a freinée l’avancée de linux est sa " complexité d’utilisation ", qui s’est grandement améliorée. " Microsoft " a donc visiblement décidé de changer de stratégie.

Pardon, pas de stratégie, " Microsoft " s’est carrément mis " à aimer " linux. Mais l’amour peut être vache, alors est ce un amour " tendre et immaculé " comme une première neige ou va-t-on assister à un " linuxicide " ?? C’est ce que tout le monde se demande dans la communauté du logiciel libre. Le passé de " Microsoft " ne plaide pas en sa faveur, il est l’ennemi principal du logiciel libre depuis des décennies.

Deux évènements concrétisent ce nouvel " idylle ". Le premier est le remplacement du BIOS par le système UEFI. Ce sont, en gros, les instructions permettant de réaliser les opérations de base, notamment lors du démarrage.

Pour faire simple, " Microsoft " a " pour des raisons de sécurité " mis en place un micrologiciel à ce niveau qui vérifie l’accréditation des logiciels installés, notamment le système d’exploitation et interdit le démarrage si quelque chose ne lui plaît pas.

Suite aux vives protestations, " Microsoft " a laissé la possibilité de désactiver ce " secure boot "... puis, le temps passant est en train de le remettre en service. " Microsoft " a bien sur l’influence suffisante pour faire en sorte que tous les fabricants de matériel utilisent son système, devenant ainsi le seul à pouvoir autoriser - ou interdire - l’installation d’un logiciel et notamment d’un " OS ".

Le deuxième est le rachat de " github ", plateforme aussi méconnue qu’importante. " Github " est le plus gros « réseau social » de développeurs. " Github " héberge leur codes, permet de présenter leur travail, de mettre en commun du code, de participer a des projets.. .

Cette plateforme héberge plus de 80 millions de projets, dont une bonne partie du développement de linux.

Que va en faire " Microsoft " ?? Bien sûr, il jure de ne rien changer, sinon " en mieux ", en " plus libre "... Pour le moment, à part le fait qu’il aient interdit l’accès au site aux " ennemis de l’Amérique " (Iran, Corée du nord...) ce qui n’est déjà pas rien, ils n’ont pas changés grand chose.

Beaucoup de développeurs ont migré vers d’autres hébergeurs sitôt le rachat, mais la plupart, ayant leur réseau, leurs habitudes, sont restés. Et puis " Microsoft " amène une chose qui manque toujours dans le monde du logiciel libre : des dollars ! Il en a a profusion et pas mal sentent que ce serait peut être le moment de rester. Ce rachat permet à " Microsoft " de récupérer les données personnelles de plus de trente millions de développeurs et serait aussi un mouvement dans la " guerre des clouds " (désolé, c’est en anglais) qui oppose " Microsoft " à " Amazon " ( " Amazoe " est un des plus gros hébergeurs, en plus d’un revendeur universel, on l’a vu avec l’éviction du réseaux social " Parler ", il y a quelques jours).

" Microsoft " a aussi permis la création d’un sous système linux sous " windows " (WSL), ce qu’il n’avait jamais permis.

Comme vous avez pu le voir si vous avez suivi les liens, pas mal de développeurs semblent avoir envie de se dire que " Microsoft " a changé, qu’il n’est plus " comme avant ". Qu’on pourrait en profiter en toute confiance, et que c’est une occasion unique. Certains n’y croient pas mais pour le moment quasi tout le monde suit, les projets " Microsoft " sont aujourd’hui ceux qui ont le plus de contribution sur " github ".

Ceux qui décident chez " Microsoft " sont en tout cas toujours les mêmes, l’indétronable Bill Gates est toujours au « Conseil d’administration » et un actionnaire important, mais moins que " Blackrock " ou son concurrent " Vanguard ". Le développement du système UEFI en même temps que le soutien au logiciel libre semble contradictoire.

" Github " n’est pas une entreprise rentable et elle a coûté 7.5 milliards de dollars à ces personnes. Ceux qui ont racheté nos médias déficitaires avaient à peu près le même discours que " Microsoft ", entendre son PDG parler d’amour, fait un peu penser à Macron qui professe la bienveillance " en même temps " qu’on éborgne " la populace ", mais il faut avoir une attitude positive donc disons que nos braves développeurs prendront ce " good old Bill " a son propre piège, à moins que " Microsoft " ait enfin trouvé le moyen de racheter linux.

SYLVAIN

AgoraVox