Parfois, je me demande si François Ruffin est sourd

, par  DMigneau , popularité : 0%

Parfois, je me demande si François Ruffin est sourd

A l’origine, le " Canard enchaîné " était un journal satirique de tendance anarchiste, résolument anticlérical et antimilitariste.

Puis, il a glissé vers " le centre ". Il cultive un " poujadisme " racoleur qui cible les élus et fait souvent l’impasse sur les capitalistes.

Son antiparlementarisme de facto flirte avec le « Tous pourris ».

Ses informations proviennent essentiellement de la lecture des autres journaux, de dénonciations par des lecteurs, d’officines discrètes et de rouages de l’État (fuites calculées, " coups bas ", règlements de comptes…).

Instrumentalisé, il est à l’information impertinente ce qu’EELV est à " l’Écologie ".

Il a une ligne éditoriale discrète :

- Si vous voulez savoir pourquoi Jean-Luc Mélenchon devrait aller en prison ou être déclaré inéligible, c’est là.

- Si vous voulez tout savoir sur Julian Assange, c’est ailleurs.

- Si vous voulez savoir quel élu doit être balancé avec les porcs, c’est là.

- Si vous voulez des dossiers sur le train de vie, les propriétés, la domesticité, les orgies de pédophiles milliardaires, c’est ailleurs.

On achète le " Canard enchaîné " parce que c’est démago, facile à lire (langage populaire, pas " d’intellectualisme " ni de concepts compliqués), rigolo, pas cher et qu’on a l’impression de " s’encanailler ", mais pas trop.

On pourrait bien lui préférer " Charlie Hebdo " (spécialiste du " pipi-caca-couille-bite "), mais cet hebdo, sali à jamais par Philippe Val et par ses successeurs, aime trop l’OTAN et s’acharne contre les pays d’Amérique latine qui résistent à " l’Oncle Sam ".

Il reste " Fakir ", de François Ruffin, mais - hélas !! - ce n’est pas un hebdomadaire.

Théophraste R.,

Futur lanceur de la pétition (voire de la souscription) pour que " Fakir " paraisse toutes les semaines sous le titre « Le Fakir déchaîné » sur un bandeau " Journal anticapitaliste paraissant le mercredi ".

Le Grand Soir