Origines du Covid : l’OMS veut une enquête sur la théorie d’une fuite d’un laboratoire chinois

, par  DMigneau , popularité : 0%

Origines du Covid : l’OMS veut une enquête sur la théorie d’une fuite d’un laboratoire chinois

HECTOR RETAMAL / AFP

Si la théorie d’une fuite du " Sars-Cov-2 " depuis un laboratoire reste une théorie " extrêmement improbable " d’après le rapport rendu ce mardi par l’OMS, son président, Tedros Adhanom Ghebreyesus réclame cependant une enquête sur le sujet.

Les résultats de l’enquête des " experts " de l’OMS en Chine ont posé plus de questions qu’ils n’ont apporté de réponses. Les premiers résultats " méritent des études supplémentaires et complètes ", a annoncé le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Ce mardi 30 mars, il a d’ailleurs demandé une nouvelle enquête uniquement axée sur l’hypothèse d’une fuite du virus d’un laboratoire en Chine. Lors d’un " briefing " devant les 192 États membres de l’organisation, il a assuré que la théorie " demande d’enquêter plus, probablement avec de nouvelles missions avec des experts spécialisés que je suis prêt à déployer ".

La déclaration vient encore davantage secouer les faibles résultats livrés par l’équipe de chercheurs ce lundi 29 mars qui avaient qualifié cette hypothèse d’ " extrêmement improbable ".

Faible coopération des autorités chinoises

La théorie continue de susciter la curiosité de nombreux épidémiologistes et virologues à travers le monde. Très récemment, l’émission de " France 2 " - " Envoyé Spécial " - lui consacrait d’ailleurs un documentaire fouillé d’une quarantaine de minutes.

" Il n’y a aucun élément probant démontrant cette thèse de façon consensuelle mais on sait que l’Institut de virologie de Wuhan avait séquencé ce virus dès 2018 ", expliquait le virologue et chercheur au CNRS, Étienne Decroly, auprès de " Marianne ".

Le directeur de l’OMS laisse donc entendre, une fois de plus, qu’aucune piste n’est éliminée tant qu’elle n’a pas été travaillée et vérifiée jusqu’au bout.

" D’aucuns ont avancé l’idée que certaines hypothèses avaient été écartées. Après m’être entretenu avec des membres de l’équipe, je tiens à confirmer que toutes les hypothèses sont à l’étude ", avait-il déclaré le 12 février.

Tedros Adhanom Ghebreyesus justifie cette nouvelle enquête par une " faible coopération " des autorités chinoises avec les " experts " venus enquêter sur place sur l’origine du virus.

" Se prémunir de nouvelles épidémies "

D’après le rapport publié ce mardi 30 mars, la thèse privilégiée par les chercheurs de l’OMS reste celle de la transmission du virus par un animal intermédiaire entre la chauve-souris (porteuse de " coronavirus ") et l’Homme.

Ce mardi 30 mars, « l’Union européenne » a - par ailleurs - jugé le rapport comme étant " un premier pas utile ", tout en allant dans le sens du directeur de l’OMS en appuyant la " nécessité de nouvelles investigations ".

Etablir l’origine du Covid " est une question cruciale, car ce n’est qu’en comprenant comment ce virus a franchi l’espèce humaine qu’on pourra se prémunir de nouvelles épidémies ", assurait Étienne Decroly auprès de " Marianne ".

Magazine " Marianne "