Mon modèle à moi

, par  DMigneau , popularité : 0%

Mon modèle à moi

Mon modèle est juste humain : sachant partager, il n’a ni Nationalité, ni couleur de peau ou religion….

Lettre ouverte à « Homo-Macron » , du « nouveau monde » … tellement « Cro-Magnon »

Il s’appelle homo-sapiens (« homme qui sait, homme sage ») est parti d’Afrique, pour innerver le monde et a survécu car il avait la sagesse de partager avec ses semblables, n’attendant aucun ruissellement de « Homo-macron », d’un « nouveau monde » qui regarde, cécité du « marché » oblige, vers le paléolithique ancien, celui du « nomadisme migratoire permanent », dénommé aujourd’hui « flexi-mobilité » ou « agilité » [1] dans les « métropoles du business ».

Elle s’appelle Hypatie, philosophe grecque, lapidée par les chrétiens, pour sa volonté de partager une connaissance qu’elle revendiquait universelle, là où « Homo-Macron » évalue la connaissance, en termes de marchandise

Il s’appelle Spartacus, esclave romain, crucifié pour avoir libéré ses semblables, des chaines de l’esclavage,

Il s’appelle Cromwell et en décapitant la royauté, a fondé la première République Anglaise,

Il s’appelle Georges Washington, et a combattu l’Empire Britannique pour fonder la République Américaine, aujourd’hui première puissance du monde, née soulignons-le, d’une Révolution contre l’Empire Britannique,

Ils s’appellent, Robespierre ou St Just, et leur action politique a permis de libérer l’humanité, du féodalisme chrétien,

Il s’appelle Montesquieu, et tout en appelant à construire « un pouvoir qui arrête le pouvoir » il écrivait : « Il n’y a point plus cruelle tyrannie que celle des lois que l’on applique avec les couleurs de la justice ».

Elle s’appelle Lucy Stone (1818-1893), abolitionniste et suffragette américaine,

Elle s’appelle « la liberté guidant le peuple » et représente la force créatrice de la Révolution de 1830,

Il s’appelle Marx, pourchassé par toutes les polices d’Europe, et avec son ami Engels, a dénoncé la condition ouvrière appelant à l’émancipation du prolétariat : « prolétaires de tous les pays, unissez-vous !! », encore une Révolution.

Il s’appelle Victor Hugo, et a écrit pour les pauvres dénonçant la logique de l’accumulation, écrivant notamment : « c’est du malheur des pauvres, qu’est fait le paradis des riches » matrice du Capitalisme, chère à « Homo-Macron ».

Il s’appelle Jaurès et a su dénoncer la « grande boucherie » de 1914, avant qu’elle ne se matérialise en déluge de fer et de feu, sur une terre dénommée « no man land », c’est vous dire « l’humanité de la guerre »…

Il s’appelle Ernest Travers, mon grand-père, inconnu de " Jupiter ", victime de la « grande boucherie », refusant de monter au front, blessé au « chemin des dames » (« gueule cassé »), décoré de la légion d’honneur.

Il s’appelle Lénine, qui a su engager la Révolution du socialisme, histoire profonde du XXème siècle,

Elle s’appelle Marina Ginesta, une jeune militante communiste pendant la guerre civile espagnole. (1936).

Elle s’appelle Danielle CASANOVA, Corse, résistante communiste, morte en déportation.

Elle s’appelle Simone Segouin, une résistante française lors de la libération de Paris. (19 août 1944),

Il s’appelle Albert Einstein, et vise à nous faire réfléchir sur les rapports entre la science et l’humanité écrivant : « On ne règle pas un problème (La crise) avec le système de pensée qui l’a engendré (le libéralisme) »,

Il s’appelle Ambroise Croizat, ministre communiste, qui créa la « Sécurité Sociale », dont notre santé dépend.

Elle s’appelle Joan Baez, américaine métis, a chanté contre la guerre du Vietnam.

Elle s’appelle Angela DAVIS, communiste, s’est battu pour les droits civiques des noirs aux U.S.A.

Ils s’appellent Fidèle Castro ou Che Guevara et à Cuba, aujourd’hui, le taux de mortalité infantile est inférieur à celui de « l’Empire Américain », pourtant présenté comme modèle de développement, du capitalisme mondialisé.

Rappelons ici, que 30 millions d’américains sont sans couverture santé

Il s’appelle Salvador ALLENDE et a été assassiné par un général « vert de gris », soutenu par la C.I.A, alors qu’il présidait démocratiquement, le Chili.

La répression fut terrible envers les militants.

Il s’appelle Mandela, et son combat en prison a permis la fin de l’apartheid en Afrique du sud.

Il s’appelle Bruce Springsteen et sa voix rocailleuse, chante les souffrances de la société américaine,

Elle s’appelle Évelyne, inconnue du grand monde, mais son travail d’orthophoniste du quotidien, aide bien des enfants à raccrocher à l’école donc à la vie….

Merci « homo sapiens » qui partage.

Il s’appelle « cheminot » et tous les jours et nuits, il fait en sorte que les trains partent à l’heure et arrivent en toute sécurité, au lieu de destination, choisis par les usagers-citoyens.

« Service public », privatisé par « Homo-Macron » et donné au « marché libre et non faussé », dont on connaît la " volonté de partage " et de " solidarité "…

Elle s’appelle infirmière et passe son temps à compenser la diminution des moyens affectés aux hôpitaux.

Elle s’appelle Pascaline, professeur de mathématique, elle aussi inconnue des médias, mais elle donne toute son énergie et son temps à ses « enfants » et à enfants, il faut lire lycéens

Ils s’appellent militants, s’occupent des conditions de travail, donnant de leur temps pour autrui, ce qui en cette période de « start-up Nation » individuelle, chère à notre « homo-macron », en font les vrais héros de notre temps….

Il s’appelle enfin Jean Ferrat, pour chanter « la montagne », l’amour, les révolutions [2] et « ma France »…

celle des résistances, de Vercingétorix, à Guy Moquet (fusillé par les nazis à l’âge de 17 ans).

Mon modèle à moi, est à jamais humain, et ma vie lui est dédiée.

Fabrice AUBERT

Le Grand Soir

Notes :

[1] Chère à Tarzan pour, dans la jungle métropolitaine, sauter « d’immeuble du business » en « immeuble du business » sans tomber dans le vide…

[2] La France est le Pays des fromages et des Révolutions (1789, 1830, 1848, 1871, 1944) / A quand la prochaine ???