Mamoudou Gassama, vraiment plus fort que Spiderman ?

, par  DMigneau , popularité : 0%

Mamoudou Gassama, vraiment plus fort que Spiderman ?

L’extraordinaire intervention de Mamoudou Gassama mérite des éloges mais en allant au-delà de cet acte héroïque. N’y-a-t-il as quelque chose d’un peu dérangeant en s’emballant autant ? Une vidéo vue plusieurs millions de fois et c’est toute la planète qui veut faire d’un sans papier, un superman.

Mamoudou Gassama brave parmi les braves a réussi à sauver la vie d’un enfant de 4 ans qui a manqué de peu de se défenestrer en échappant à la vigilance de son père.

Merveilleux.

Je trouve ça merveilleux qu’il ait fait preuve de sacrifice, qu’il ait sauvé un enfant et qu’il en ait été récompensé par une naturalisation et un emploi.

Il est évident qu’avec le sauvetage d’un petit français par un " sans papier ". Il y a quelque chose qui répond à la xénophobie ambiante.

Un " sans-papier " n’est pas qu’un barbare envahisseur ou un " poseur de bombes ". Il est un être humain. Un être humain capable de sacrifice et d’amour pour son prochain.

Mais, ce qui me dérange c’est plutôt la réaction des gens et de cette facilité que l’on a aujourd’hui à tomber dans l’émotionnel.

Cela va autant de vidéos montrant des " héros des temps modernes " à celles montrant des vilains terroristes crashant des voitures sur les piétons.

Il y a comme quelque chose de très manichéen dans nos sociétés actuelles.

Soit c’est noir, soit c’est blanc.

Soit c’est un héro, soit c’est un méchant.

Et ce n’est pas un hasard que ce qui a participé à la renommée de Mamoudou, ce soit fait à travers les réseaux sociaux. Pas une minute sur " Facebook ", " Instagram ", " Twitter ", " Snapchat " sans qu’on parle de lui.

Il est la star, le héros du moment.

Ce qui pose un problème, c’est que le " quidam moyen " comme " le politique " n’est aujourd’hui plus capable de prendre de la distance avec ce média.

Mamoudou Samassa a été " sans papier " pendant des années. Il a probablement dû connaître des années de galères administratives. Il était " sans papier " mais également sans emploi. Et voilà, que " du jour au-lendemain ", il devient français et sapeur pompier.

Encore une fois merveilleux !

Mais est-ce qu’au-delà du sensationnalisme et du " buzz " des réseaux sociaux, pense-t-on aux milliers de " sans papiers " qui galèrent toujours en France ?

Ou est-ce qu’à travers cet acte on cherche à leur apprendre qu’il faut qu’ils se jettent sous les roues d’une voiture pour sauver un chaton dans le but d’obtenir " des papiers " ?

Et surtout, de ne pas oublier d’être filmé en faisant ça.

Puis, voir autant de « politiciens » qui sont prêt à tous les amalgames lors d’attaques terroristes qui, aujourd’hui, vantent le mérite et la bravoure de ce monsieur.

C’est dur à avaler.

Emmanuel Macron lui même va jusqu’à accorder dix minutes d’entrevue à ce héros.

Nous vivons effectivement dans une société manichéenne et surtout très hypocrite.

Ou peut-être tout simplement ne sommes-nous plus capable d’avoir une opinion ou de voir les héros du quotidien sans les réseaux sociaux ?

Prometheus

AgoraVox