Macron veut emmerder les " non-vaccinés " : une faute républicaine majeure

, par  DMigneau , popularité : 0%

Macron veut emmerder les " non-vaccinés " : une faute républicaine majeure

Le 5 janvier 2022, Jean-Luc Mélenchon tenait une conférence de presse à « l’Assemblée nationale » suite aux propos du président de la République Emmanuel Macron disant qu’il voulait « emmerder les " non-vaccinés " ».

Le député " Insoumis " a dénoncé des propos vulgaires qui ont créé une crise parlementaire.

Il a expliqué qu’avec cette interview, le président révélait ses intentions qui n’ont jamais été de convaincre les " non-vaccinés " mais de leur pourrir la vie pour les contraindre à se faire vacciner.

Par ailleurs, Jean-Luc Mélenchon a soulevé le fait que désormais, le gouvernement pourrait s’apprêter à utiliser l’article « 49.3 » sur le " passe vaccinal ".

Il a demandé au « Premier ministre » Jean Castex de participer aux débats à « l’Assemblée nationale » et de venir s’expliquer devant la représentation nationale. Il a expliqué que s’il ne le faisait pas de son plein gré, le groupe " Insoumis " utiliserait l’article « 50-1 » de la Constitution pour contraindre le « Premier ministre » à venir s’exprimer devant « l’Assemblée ».

Le candidat de " l’Union populaire " à l’élection présidentielle a par ailleurs dénoncé la logique du président de la République consistant à dire qu’il existerait des devoirs supérieurs aux droits.

Il a expliqué que les malades n’étaient pas responsables de la maladie. Il a décrit les propos du président comme une " faute républicaine majeure " et a espéré que dans 95 jours, Emmanuel Macron ne soit plus en état d’emmerder personne.

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé le mépris de Macron, il a décrit la logique de technocrate du président de la République.

Il a aussi dit que ces propos étaient un tournant dans l’élection présidentielle et qu’ils clivaient assez pour que même " Les Républicains ", pourtant favorables au " passe vaccinal ", pourraient désormais ne plus vouloir voter le texte.

Le député " Insoumis " a répété que le " vaccin " ne pouvait pas être la seule stratégie pour lutter contre la pandémie. Il a rappelé que les " Insoumis " n’avaient cessé de faire des propositions à « l’Assemblée nationale » sur le sujet et a notamment parlé de l’installation de purificateurs d’air dans les salles de classe.

Il a appelé à la mise en place d’un " comité de suivi " parlementaire sur la gestion de la crise sanitaire.

Jean-Luc Mélenchon a également fait le point sur la situation dans les Antilles françaises où le gouvernement n’utilise que la manière forte et augmente les tensions.

Il a expliqué l’inefficacité de cette stratégie pour lutter contre la pandémie.

Voici donc la vidéo de cette conférence de presse à déguster comme il se doit et à partager si vous l’estimez intéressante :

https://www.youtube.com/watch?v=hT3s3omHZ_U

Source : You Tube

Offert par le Jdj