Macron compare Mélenchon à " ces chefs d’État africains qui ont perdu l’élection "

, par  DMigneau , popularité : 40%

Macron compare Mélenchon à " ces chefs d’État africains qui ont perdu l’élection "

Le président de la République juge que les " révolutionnaires sont souvent des ratés du suffrage universel ", selon les informations du " Canard Enchaîné ".

Emmanuel Macron à la Sorbonne à Paris, le 26 septembre 2017
Crédit : ludovic MARIN / AFP

Avant les mobilisations de la " France insoumise " contre la réforme du Code du travail, Emmanuel Macron estimait que Jean-Luc Mélenchon était une " chance " pour le gouvernement, car le leader la " France insoumise " se pose " en rival des syndicats qui vont se sentir dépossédés ".

Mais ça c’était avant.

Dans " Le Canard Enchaîné " de ce mercredi 27 septembre, le président de la République ne mâche plus ses mots à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon :

" Les révolutionnaires sont souvent des ratés du suffrage universel. Son modèle, c’est Maduro et son Assemblée constituante. C’est pour ça qu’il appelle à une Constituante en France ! ".

Celui qui assurait qu’il ne fallait " pas se laisser impressionner par ceux qui veulent le fracas " enrage contre le chef de l’opposition. " Mélenchon se comporte comme ces chefs d’État africains qui ont perdu l’élection. Heureusement qu’il n’a pas l’armée avec lui ", aurait lâché Emmanuel Macron qui a demandé à ses proches de " ne rien lui laisser passer ", de " le surveiller de près pour bondir sur lui à la moindre faute ".

Le rassemblement de la " France insoumise " le 23 septembre dernier a été qualifié de " raté " par le chef de l’État.

Quant à la déclaration polémique de Jean-Luc Mélenchon sur les nazis, il lui rétorque que " la rue a peut-être fait tomber des rois, mais rarement des rois élus quatre mois plus tôt ".

Marie-Pierre HADDAD

RTL.fr