Les vidéos de Ghislaine Maxwell font trembler le gotha

, par  DMigneau , popularité : 0%

Les vidéos de Ghislaine Maxwell font trembler le gotha

Ghislaine Maxwell, fille d’un agent du " Mossad " et complice de Jeffrey Epstein, retrouvé pendu en prison sous des caméras curieusement " hors service ", possède des vidéos censées montrer des " VIP " ayant des relations sexuelles avec des mineures.

Une bombe d’une énorme puissance explosive est sur le point d’envoyer en l’air le " gotha " international.

" Le Figaro " qui retrace dans son récit le vie d’une femme mondaine britannique, qui parlant plusieurs langues, possède trois passeports, " l’imaginait réfugiée en Israël, recluse dans le sud de la France, intégrée au programme de protection des témoins du FBI, ou exilée dans un pays sans accord d’extradition avec les États-Unis  ».

Pendant un an la police fédérale se posait des questions sur le refuge de la " jet-setteuse " de " haute volée " depuis l’arrestation le 6 juillet 2019 de son ami milliardaire, Jeffrey Epstein, mis en prison ayant été pris dans un trafic de mineures.

Le milliardaire, lui, mourait pendu dans des circonstances mystérieuses cinq semaines après son arrestation sous des caméras posées dans sa cellule mais en état de " hors service " ce jour là.

Le 2 juillet 2020 au matin, une vingtaine d’agents du FBI l’ont arrêtée à Bradford, une petite ville du New Hampshire où elle y vivait dans une maison située à 25 minutes du magasin le plus proche, évaluée à un million de dollars.

Ghislaine Maxwell est la fille du magnat des média Robert Maxwell qui était aussi du temps de son vivant, selon Gordon Thomas, dans " L’Histoire secrète du Mossad : de 1951 à nos jours ", un agent du " Mossad ".

Lui aussi était mort dans des situations mystérieuses à bord de son yacht.

Ghislaine Maxwell, 58 ans, qui avait récemment 15 comptes bancaires où, selon les archives judiciaires, plus de 20 millions de dollars étaient placés, est maintenant emprisonnée à la prison fédérale de Brooklyn.

Elle n’est autorisée à porter que des vêtements en papier pour prévenir le risque de suicide. Elle risque 35 ans de prison dans un procès pour " traite de mineures " qui l’accuse d’ avoir aidé et effectué la promotion de l’exploitation sexuelle de jeunes filles pour Jeffrey Epstein de 1994 à 1997.

Virginia Roberts Giuffre, une des victimes, a déclaré que " c’est le jour le plus heureux de ma vie ". Comme elle, 15 femmes ont agi en tant que " plaignantes civiles ", accusant Maxwell de servir de " fournisseuse " de jeunes filles - certaines à peine 14 ans - pour plaire à Jeffrey Epstein, à des amis puissants et parfois à elle-même.

" Le Figaro " écrit que « les enquêteurs estiment le nombre de ces " esclaves sexuelles " être de 50 à 100. Certaines ont d’abord été embauchées par des masseuses ou des professeurs de yoga, d’autres ont été " chassées " en marge des établissements d’enseignement ou ont été attirées avec une promesse de casting pour la marque de sous-vêtements " Victoria’s Secret " ».

Ghislaine Maxwell et Jeffrey Epstein se sont rencontrés en 1994 et 1997, selon l’acte d’accusation. Puis, ils ont commencé à développer des relations " difficiles à définir ".

En 1999, elle a présenté Jeffrey Epstein au prince Andrew, duc d’York.

A " Vanity Fair " en 2003, elle aurait déclaré qu’ " il est mon meilleur ami ".

Ghislaine Maxwell a également aidé Jeffrey Epstein à gérer sa propriété à Palm Beach, de New York, de Paris ou au Nouveau-Mexique mais aussi celle située sur les îles Vierges où il possédait la petite île Saint-Jacques, surnommée " l’île Orgie et débauche " ou " île pédophile ", en raison du jeune âge des filles amenées par avion privé ou en hélicoptère.

" Le Figaro " indique que parmi les " invités " mentionnés par les victimes présumées et le personnel domestique figuraient Bill Clinton (quatre fois), l’avocat Alan Dershowitz (qui le nie), Donald Trump, Elon Musk et Harvey Weinstein.

La fille du magnat des média, comme l’explique le célèbre site " Connectiv ", un site connu pour agir comme un site vérificateur de sources d’informations, aurait des vidéos montrant le prince Andrew, des politiciens américains, des célébrités et des personnalités importantes ayant des relations sexuelles avec des mineures.

Le magazine " Gala ", le magazine " people " par excellence, citant le " Daily Mail " écrit : " Ce mardi 14 juillet, Ghislaine Maxwell, amie intime du prince Andrew, comparaissait devant une juge fédérale à Manhattan. Malgré sa demande de libération sous caution, l’ancienne collaboratrice de Jeffrey Epstein, dont la justice américaine se méfie, devra rester en prison dans l’attente de son procès ".

Olivier Renault

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1778

AgoraVox