Le football dangereux pour la tête ?

, par  DMigneau , popularité : 0%

Le football dangereux pour la tête ?

La coupe du Monde de football s’est achevée : elle a passionné les foules, mobilisé des supporteurs en délire... et pourtant le football est un sport à risques.

C’est un neurologue qui le dit... il faut interdire " les têtes " pour les joueurs de foot de moins de 18 ans, en raison de leur dangerosité pour le cerveau.

" La collision entre le ballon arrivant à pleine vitesse et le crâne du joueur provoquerait des sous-commotions cérébrales. Un phénomène dangereux s’il est répété et qui est à proscrire pour des cerveaux en pleine croissance. "

Plusieurs joueurs de football ont présenté de lourdes séquelles neurologiques des années après l’arrêt de leur carrière.

C’est indéniable : le sport de " haut niveau " comporte des dangers pour la santé.

Bon, on savait que le football pouvait être néfaste pour les esprits échauffés de supporteurs hystériques et fanatisés...

Mais on ignorait ce risque très grave qui menace les joueurs : ce sport n’est pourtant pas considéré comme " un sport à risques "...

Perte de mémoire, lésion du cerveau, démence, dégénérescence des cellules cérébrales, ce sont là des troubles très lourds qui pourraient être provoqués par le choc du ballon sur une tête.

Et il est certain que les " jeux de tête " sont nombreux dans ce sport, où il est interdit de toucher le ballon avec les mains.

Un autre sport de ballon est encore plus dangereux...

Un jeune joueur de rugby d’Aurillac est mort, il y a quelques jours, à la suite d’un choc subi lors d’un match.

Louis Fajfrowski, 21 ans, est décédé le 10 août après un malaise, dans les vestiaires. Il était sorti du terrain, après avoir été l’objet d’un plaquage.

Le rugby devient de plus en plus violent dans les placages, les affrontements, il s’apparente à un sport de combat et les accidents graves se multiplient.

Un sport qui met en danger la vie des joueurs, c’est inquiétant.

Que deviennent alors les valeurs du sport ?

Il faut, sans doute, en changer les règles, interdire certains placages, certains gestes violents.

Quant au foot, s’il sera difficile de limiter " les jeux de tête ", il convient néanmoins de protéger les jeunes et de les mettre en garde.

Dans tous les cas, le sport de compétition conduit à des excès de toutes sortes : la performance à tout prix abîme les corps.

rosemar

Source : http://www.lepoint.fr/sante/sante-un-neurologue-appelle-a-limiter-les-tetes-au-football-11-08-2018-2242926_40.php

AgoraVox