Le Mexique est réélu à l’unanimité à la présidence du Celac

, par  DMigneau , popularité : 0%

Le Mexique est réélu à l’unanimité à la présidence du Celac

Les ministres des affaires étrangères d’Amérique latine et de la Caraïbe ont reconnu le rôle que le Mexique a joué au niveau international pour promouvoir de meilleurs outils pour la région afin de faire face à la pandémie de " Covid-19 ".

C’est pourquoi les représentants des nations qui composent la « Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes » (CELAC) ont réélu le Mexique pour occuper la présidence " pro tempore " de l’organisme, pendant une année supplémentaire.

La 20e réunion des ministres des affaires étrangères du CELAC, dirigée par le ministre mexicain des affaires étrangères, Marcelo Ebrard Casaubón, s’est tenue [le 24 septembre dernier], dans le cadre de la 75e session de « l’Assemblée générale » des Nations unies.

À l’initiative du Paraguay, avec le soutien de l’Argentine, de l’Équateur, de la République dominicaine et de l’Uruguay, il a été convenu à l’unanimité que le Mexique conserverait la présidence " pro tempore " pour 2021.

Cette action permettra de donner une continuité aux projets contenus dans le plan de travail actuel et d’établir un nouveau plan pour l’année suivante, a indiqué le Ministère des affaires étrangères mexicain dans un communiqué.

Au cours de la session, qui s’est tenue virtuellement, le rôle que le Mexique a joué à la tête de cet organe – composé des 33 États de la région – pour promouvoir l’intégration de l’Amérique latine et des Caraïbes a également été souligné.

L’un des points importants a été la « Déclaration spéciale » sur la question des îles Malouines, dans laquelle les nations membres de la Celac ont apporté leur soutien à l’Argentine et ont appelé le « Royaume-Uni » à reprendre les négociations afin de parvenir à une solution pacifique et définitive au sujet du différend sur ces territoires.

Il a été convenu qu’il appartiendra au Mexique, à la tête de la présidence " pro tempore ", de demander au « Secrétaire général » des Nations unies, António Guterres, de redoubler d’efforts dans l’accomplissement de " la mission de bons offices " confiée par l’ONU elle-même pour reprendre le dialogue sur la question de la souveraineté des îles Malouines.

En outre, le représentant permanent du Mexique auprès des Nations unies, Juan Ramón de la Fuente, a déclaré que notre pays sera un allié des nations d’Amérique latine et des Caraïbes au sein du « Conseil de sécurité » de l’ONU, dont le Mexique sera membre l’année prochaine.

Parallèlement, la " secrétaire exécutive " de la « Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes » (CEPALC), Alicia Bárcena, a lancé un appel pour avancer vers de nouveaux pactes fiscaux, politiques, sociaux, équitables et inclusifs afin de parvenir à un bien-être plus universel au lendemain de la pandémie de " Covid-19 ".

Source : " La Jornada " (Mexique) - Traduction : Luis Alberto Reygada (@la_reygada)

Source : https://www.les2rives.info/mexique_celac

Le Grand Soir