Le Malaise de la Maltaise

, par  DMigneau , popularité : 0%

Le Malaise de la Maltaise

Une Présidente " Anti IVG " à la tête du « Parlement Européen »

« L’Europe » de la Régression est " en Marche "

Le « Parlement européen " vient de choisir sa Présidente en la personne de la conservatrice Roberta Metsola, députée de " centre droit " maltaise, connue pour ses positions affirmées et assumées " anti IVG ".

Et alors me direz-vous, est ce que cela la disqualifie pour briguer et obtenir le siège de la Présidence.

Peut-être que oui !

Il y a comme une " dichotomie "

Au moment où la France préside le « Conseil Européen », quand l’Histoire de cette institution nous rappelle, plus encore aujourd’hui, que la première femme à occuper la Présidence du « Parlement » de 1979 à 1982, fût Simone Veil, dont le combat en faveur de l’IVG résonne encore dans « l’Hémicycle » du palais Bourbon.

On était en droit d’attendre

... Que le président MACRON, à la tête du « Conseil », s’en émeuve ou, pour le moins, fasse référence en mémoire à la belle personne de madame Veil.

Mais pas un mot.

Histoire de marquer sa frileuse différence, il ajoutera dans son discours de président du « Conseil », son intention d’inscrire dans la " constitution Européenne ", « l’Interruption Volontaire de Grossesse ».

Que nous dit cette nomination

Si ce n’est que « l’Europe » n’est pas très regardante, quand l’idéologie rétrograde bouscule, voire piétine les acquis sociétaux obtenus dans la tourmente, au prix d’un courage héroïque, bravant injures et menaces.

Il en va ici de l’IVG qui heurte la présidente du « Parlement Européen », comme il en va du « Code du travail » qui perd inéluctablement son essence, exposé qu’il est à la concurrence " libre et non faussée ", au seul bénéfice des maîtres de " l’économie de marché ".

Macron - encore lui ! - nous promet de veiller au strict respect des valeurs humanistes qui fondent nos sociétés. " Blabla " convenu, par définition stérile, empli de " bonnes intentions ", mais au final aussi vide qu’une coquille piteusement échouée sur la grève.

On sait bien...

Ce que pavent les " bonnes intentions " selon l’adage.

« L’Europe » a fait des Européens la variable d’ajustement des exploiteurs. C’est ainsi, en faisant peser sur les peuples son incurie à devenir plus sociale que marchande, que les idées " nationalistes " gagnent inexorablement les urnes, instillant sournoisement leur dévastatrice idéologie dextrogyre, promettant meilleure condition à des peuples crédules en quête d’espoir.

Cette orientation n’est pas sans danger pour les libertés fondamentales et le " vivre ensemble ".

Ainsi, nommer une notoire " anti IVG "

... À la tête du « Parlement », dans la quasi indifférence, ou du moins l’assourdissant silence des membres de cette institution, est de nature à redonner audience et visibilité aux « intégristes », faisant de la lutte contre l’IVG leur étendard « réactionnaire ».

Cette Europe-là qui consacre la régression

" Sociale ", " Économique " et " Sociétale ", n’est pas celle de ses pères fondateurs : Schuman, Churchill et Adenauer, pour ne citer qu’eux. Que l’Histoire est ingrate à permettre l’émergence du " passéisme ". J’espère que depuis le « Panthéon » où la « République » a souhaité vous honorer, chère madame VEIL, vous ne souffrez pas de l’offense qui vous est ostensiblement faite à BRUXELLES.

AgoraVox.fr