La " Sainte Alliance " se ressoude contre le Venezuela

, par  DMigneau , popularité : 0%

La " Sainte Alliance " se ressoude contre le Venezuela

Donald Trump vient d’inviter le brésilien Jair Bolsonaro aux États-Unis pour « voir comment s’occuper du Venezuela ». Résultat : les deux pays signent un accord de coopération militaire.

Á cette tenaille de l’extrême-droite " suprématiste ", coloniale, contre le Venezuela s’est ajouté le colombien Duque. Ce grand massacreur de militants sociaux, qui a pris le pouvoir, comme vient de le révéler l’ex-congressiste Aida Merlano, en achetant massivement des votes avec l’argent de la cocaïne, vient de réclamer à Trump l’accroissement des « sanctions » contre le gouvernement légitimement élu du Venezuela.

Le leader local d’extrême droite vénézuélien Juan Guaido " opposant démocrate " pour les médias occidentaux, autoproclamé « président du Venezuela » par Trump, vient d’annoncer la reprise de l’insurrection pour chasser Maduro.

La méthode est invariable : à l’aide de violence de rues, provoquer les « forces de l’ordre » pour que les médias internationaux puissent faire les images de la " répression du peuple par le régime ".

La presse colombienne a publié des photos prouvant les liens de Guaido avec Los Rastrojos, " narco-paramilitaires " qui massacrent des deux côtés de la frontière " Venezuela/Colombie ".

Alors que le gouvernement de Nicolás Maduro a fortement avancé dans des négociations avec le secteur démocratique de « l’opposition », notamment en prévision des prochaines élections législatives, deux incendies viennent de détruire coup sur coup un entrepôt de la " Compagnie Publique de téléphone " CANTV et une importante quantité de machines et matériel d’un dépôt du " Centre National électoral ", attentats aussitôt revendiqués par une bande paramilitaire.

Lors de son voyage à Washington, Guaido avait obtenu non seulement de nouvelles « sanctions » contre Caracas mais aussi une nouvelle manne pour financer les opérations visant « le changement de régime au Venezuela ».

Le gouvernement bolivarien vient de déposer officiellement une plainte pour " crimes contre l’humanité " contre les Etats-Unis devant la « Cour Pénale Internationale ».

Les innombrables mesures coercitives unilatérales (" sanctions ") ont provoqué la migration de très nombreux Vénézuéliens et des dizaines de milliers de morts – le pays ne pouvant plus acheter de nombreux médicaments et aliments comme conséquence du blocus bancaire occidental et de la guerre économique décrétée par Barak Obama et sans cesse renforcée depuis par Donald Trump.

Caracas,

Thierry DERONNE

Source : https://venezuelainfos.wordpress.com/2020/03/09/la-sainte-alliance-se-...

Le Grand Soir

Navigation