La Martinique, candidate au patrimoine mondial de l’Unesco : lettre à Emmanuel Macron

, par  DMigneau , popularité : 0%

La Martinique, candidate au patrimoine mondial de l’Unesco : lettre à Emmanuel Macron

« La richesse inestimable de notre territoire mérite mieux qu’un simple lot de consolation…­ » : Louis Boutrin, Président du « Parc Naturel de Martinique », dans une " lettre ouverte " à Emmanuel Macron, exhorte le Président à choisir comme candidat au patrimoine mondial de l’UNESCO le parc du Nord de la Martinique, l’interpellant sur ses ambitions de protection de la biodiversité affichées lors de ses vœux.

« Une civilisation qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente.

Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte.

Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde. »

(Aimé Césaire, " Discours sur le colonialisme ")

Lors de vos vœux aux Français de l’Hexagone et des Outre-Mer pour l’année 2020, vous avez rappelé qu’ « il nous reviendra au printemps prochain d’affirmer des choix nouveaux et forts, une stratégie sur plusieurs années pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre et lutter contre le réchauffement climatique mais aussi pour œuvrer en faveur de la biodiversité. Cette stratégie nationale doit être écologique et économique : c’est-à-dire que nous devons préserver la planète en créant des emplois nouveaux. »

Vos déclarations s’inscrivent dans le droit fil des engagements de la France à travers sa " Stratégie Nationale pour la préservation de la Biodiversité ". Ainsi, la France se prépare à accueillir le congrès national de la nature en juin 2020 à Marseille, étape importante avant la « COP15 » qui se tiendra à Pékin fin 2020 au cours de laquelle un nouveau cadre pour la biodiversité mondiale doit être adopté.

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/congres-mondial-nature-liucn-2020-appel-propositions-forum-est-ouvert

https://www.iddri.org/fr/publications-et-evenements/conference/cap-sur-beijing-deux-ans-pour-renouveler-la-gouvernance

Nous partageons totalement votre ambition affichée.

À cet effet, le « Parc Naturel de Martinique » porte pour le compte de la « Collectivité Territoriale de Martinique » ainsi que l’État la candidature du Bien naturel des « Volcans et Forêts de la Montagne Pelée et des Pitons du Nord de la Martinique » sur la Liste du « Patrimoine mondial » de l’UNESCO.

https://www.la-croix.com/Culture/Martinique-espere-classer-Montagne-Pelee-Pitons-nord-patrimoine-Unesco-2018-10-23-1300978176

Oui ! La Martinique ose être candidate pour son inscription sur la Liste du « Patrimoine mondial » de l’UNESCO (Convention de 1972) !

Et pourquoi ?

Ce projet de « Bien » est inscrit depuis 2014 sur la liste indicative de la France. Il a bénéficié d’avis favorables du « Comité Français du Patrimoine Français » (CFPM) portant sur :

- La reconnaissance des fondements de la « Valeur Universelle Exceptionnelle » (VUE), le 11 octobre 2016 ;

https://whc.unesco.org/fr/evenements/118/

- Les principes et modalités méthodologiques visant à définir le projet de périmètre du « Bien », le 27 avril 2017 ;

- La complétude du dossier de candidature, lors de l’audition nationale du 22 octobre 2019, et proposant un dépôt aux instances du « Centre du Patrimoine Mondial » à l’horizon de janvier 2020.

Dans son avis en date du 13 novembre 2019, le CFPM a entériné le principe selon lequel, la candidature que nous portons « répond aux priorités actuelles pour la Convention de 1972 pour la protection du Patrimoine Mondial » actant ainsi de la recevabilité et de la qualité du dossier martiniquais dans la perspective d’un dépôt par la France à l’UNESCO.

Cette candidature a bénéficié des soutiens permanents des ministres d’État en charge de la biodiversité qui se sont succédés durant de la procédure :

- Jean-Louis Borloo (2010) ;

- Ségolène Royal (2016) ;

- Nicolas Hulot (2017) ;

- François de Rugy (2019).

Notre candidature est soutenue unanimement par les pays membres de l’OECS (juillet 2018).

https://www.oecs.org/en/

Notre « projet de territoire » est soutenu par l’ensemble des communes qui ont délibéré, des personnalités du monde économique, de la culture, du sport, les « forces vives » et - une fois n’est pas coutume - des parlementaires de tout bord politique.

En optant pour le choix du « Bien » de la Martinique et de l’Outre-mer français qui abrite plus de 80 % de la biodiversité nationale, vous avez l’opportunité de confirmer vos engagements.

Un tout autre choix serait un très mauvais signal après la reconnaissance de la responsabilité de l’État dans l’empoisonnement au " chlordécone " et après les aveux de Nicolas Hulot quant à l’absence de moyens pour lutter de manière efficiente contre l’invasion des algues " Sargasses " aux Antilles.

Oui, la richesse inestimable de notre territoire mérite mieux qu’un simple " lot de consolation "…

Les Invités De Mediapart