La France, pays du viol ?

, par  DMigneau , popularité : 0%

La France, pays du viol ?

" En France, selon une estimation, 75 000 femmes sont violées chaque année, en moyenne, une toutes les huit minutes. On estime que seulement 10 % des victimes portent plainte... "

On est atterré par ces chiffres : ces actes de viol se produisent dans notre pays, près de nous.

Un reportage diffusé sur " France 2 ", dans la série " Infrarouge ", nous livre le témoignage de plusieurs femmes, victimes de viol : ces récits sont poignants, déstabilisants.

Ces femmes violentées ont subi le pire, la peur de mourir, le mépris, les menaces avec arme, la négation de leur personne.

Comment de tels faits peuvent-ils se produire en France ??

Comment le viol peut-il devenir, dans notre pays, presque une banalité ?

La femme violée n’est plus considérée comme un être humain, mais comme une chose, un objet de plaisirs pour l’homme.

Soumise à la volonté d’un inconnu, parfois même d’un père violent, ou d’un mari, la femme menacée est contrainte de subir cette " punition " ; c’est, là, le terme employé par une des victimes.

Menaces de mort, gestes violents, désarroi, angoisse, tel est le vécu de ces femmes, parfois des enfants, des jeunes filles.

Le « viol conjugal » est évoqué, car il existe aussi : il n’y a pas si longtemps, le " devoir conjugal " était invoqué pour justifier ces viols... Mais il s’agit bien de violences intolérables, avec des coups ou des menaces.

Face au viol, hélas, souvent, les témoins ne réagissent pas : peur, inconscience, refus de voir la réalité, indifférence...

Un " clip " contre le viol et la « non assistance » a été diffusé il y a quelques années : il met mal à l’aise, car on voit les témoins assister à un viol et laisser faire, regarder, gênés, la scène...

Intitulé " Je suis à l’heure ", ce clip, sans montrer le viol en lui-même, nous fait entendre la bande-son de ce viol.

La France, pays du viol ?

On a du mal à l’imaginer ! Et pourtant, c’est bien, là, une réalité dont on parle peu, trop peu...

" Ce sont des choses qui arrivent ", tels sont les propos du père d’une victime violée par son mari !

Oui, " ce sont des choses qui arrivent " et même dans un pays comme la France !

La peur, la honte empêchent, encore, nombre de victimes de témoigner, de dire leur désarroi et leur angoisse !

Dernier fait troublant et non des moindres : en France, une femme qui avait tué son mari en 2012 après plusieurs dizaines d’années d’un enfer conjugal, émaillé de coups et d’abus sexuels de ses propres filles, a été condamnée à 10 années de réclusion par la « Cour d’assises » du Loiret.

La justice en vient à punir une femme victime de violences répétées !

Mais, dans quel pays vivons-nous ?

Rosemar

AgoraVox