" L’école de la confiance "

, par  DMigneau , popularité : 0%

" L’école de la confiance "

« L’enseignant doit se considérer comme un modèle pour les élèves et être perçu comme tel par les parents. L’image du service public qu’il offre ne doit souffrir d’aucune tache. »

(le philosophe)

C’est une constante, non ?

La femme de César doit être irréprochable. L’idée de la vertu et de l’image de la vertu : le " vertueux " n’est-il pas celui qui semble vertueux ?

La vertu, n’est-ce pas croire à l’existence de « la vertu » ?

De ce à quoi je crois comme étant « bien en soi », souverain bien, légitimé par un pluriel, « nous » : la « Communauté des croyants », le « peuple de dieu », la « volonté des Élus du Peuple », « Gardiens de la foi » ou de « la Révolution » voire des deux, la « Charria » pour une Umma.

Chrétiens, Communistes, Républicains, Citoyens musulmans, juifs hassidiques : au nom de toutes les orthodoxies, contradictoires mais universelles, devoir d’affichage.

Malheur à celui qui s’écarte pour aller " fumer seul " son cigare dans sa voiture ! Puisque celui-là menace la perfection de l’unanimité évidente.

Malheur à celui qui ne veut pas jouer, puisqu’il rend visible, risible, que ce n’est qu’un jeu.

La « Confiance », c’est bien dit : la foi commune.

L’unique foi ; peut-il en exister d’autre ? Le contraire de la défiance, ce qui défait la foi, " l’article de foi ", le doute. Credo implicite, c’est plus fort, on est censé croire sans qu’il ait été prêché : Tu croiras aveuglément en la parole de ton maître.

Celui que tu sers, sous ta latitude : drapeau rouge ou noir, quel que soit le " cri de guerre ", cri de haine ; les dissidents, les divergents seront " internés ", exécutés, éradiqués, mis " hors d’état de nuire ".

Un bon serviteur est un serviteur à genoux.

Ce qu’ils n’ont pas compris, c’est que ce qui tue les religions, la certitude de ce en quoi il faut croire, l’absolue Soumission, c’est la multiplicité contradictoire des religions, des " articles de foi ", des soumissions dont chacune se revendique totale et absolue.

Je n’ai pas bien vu sur la photo si tu fumais " un pétard " ou un cigare.

Psah

MediaPart