Jusque dans les chiottes, ouais !

, par  DMigneau , popularité : 0%

Jusque dans les chiottes, ouais !

Quel enseignement tirer de la décapitation de Samuel Paty, le professeur d’histoire-géographie par une sous-merde d’allah le miséricordieux (sic) ?

Abdelhakim Sefrioui, au nom du « Conseil des imans de France, et des musulmans en France » (qu’il dit, cet étron), a diffusé une vidéo où il demande à l’administration du collège la suspension de " ce voyou au comportement irresponsable et agressif ".

Le père de l’élève dénonciatrice, une menteuse de 13 ans, tient le même discours avec les mêmes mots.

https://www.youtube.com/watch?v=iFsOE84KeOg

Un bras a été armé. Un proverbe dit " Tu peux mourir du venin, mais c’est le serpent qui t’a tué ".

La triste conclusion de ce drame est magistralement donnée en une minute par Noam Anouar, délégué du syndicat " Vigi-Police " qui dit que " L’islamisme a gagné de longue date. Des post-adolescents terrorisent la France " et il prédit qu’aucun prof d’Histoire ne montrera à ses élèves une photo du prophète (re-sic).

Aucun de mes lecteurs ne le contredira en affichant une caricature du prophète " mésiricrottedieu " sur le tableau de bord de sa voiture et je m’abstiens de la publier ici par crainte d’une bombe devant les locaux du " Grand Soir " (55, rue du Faubourg-Saint-Honoré, 75008 Paris) ou au domicile de notre " Webmaster " (un grand bâtiment, Place Beauvau 75008 Paris).

Cela dit (ou redit, parce que je l’ai lu ailleurs) : La classe " politico-médiatique " française choisit toujours la cause américaine :

- oui aux bombardements des pays arabes qui ne nous ont rien fait,

- soutien à un pays colonialiste d’apartheid qui vole les terres des arabes (Israël),

- soutien en Syrie aux " Rebelles " (re-re-sic) fous d’Allah contre Bachar el Assad,

- soutien aux mêmes fanatiques en Tchétchénie contre Poutine,

- soutien aux terroristes djihadistes ouïghours contre Xi Jinping.

Les " chiottes " dans lesquelles Poutine avait promis de traquer les assassins tchétchènes avait une fenêtre à l’arrière par laquelle il en a laissé échapper un paquet qui sont venus opérer à Dijon et à Conflans-Sainte-Honorine.

Ce n’est qu’un début.

Théophraste R.,

Scatologue et lecteur de Lydie Salvayre qui a popularisé dans « Pas pleurer » (prix Goncourt) ce juron : « Me cago en Dios ! ».

Le Grand Soir