J’ai reçu une lettre de Julian Assange

, par  DMigneau , popularité : 0%

J’ai reçu une lettre de Julian Assange

Dans ses premiers commentaires publics aux partisans depuis son arrestation, Julian Assange, fondateur et éditeur de " WikiLeaks ", a détaillé les conditions répressives auxquelles il fait face dans la prison britannique de Belmarsh et a appelé à une campagne contre sa menace d’extradition vers les États-Unis.

Les commentaires d’Assange ont été formulés dans une lettre adressée au journaliste britannique indépendant Gordon Dimmack, qui a décidé de la rendre publique à la suite de l’annonce faite jeudi dernier par le ministère US de la Justice de nouvelles accusations contre Assange en vertu de " la loi sur l’espionnage ".

« J’ai été privé de toute capacité de préparer ma défense, sans ordinateur, sans Internet, pas de bibliothèque jusqu’à présent, et même si j’y avais accès, ce ne serait qu’une fois par semaine et pour une demi-heure avec tous les autres [détenus].

Pas plus de deux visites par mois et il faut des semaines pour inscrire quelqu’un sur la liste des visiteurs à condition de fournir toutes leurs coordonnées pour faire l’objet d’une " enquête de sécurité ".

Ensuite, tous les appels, à l’exception de ceux des avocats, sont enregistrés et d’une durée maximale de 10 minutes dans une période limitée de 30 minutes par jour, pendant laquelle tous les détenus se disputent le téléphone.

Et le crédit ? Juste quelques livres sterling par semaine et personne ne peut appeler de l’extérieur.

En face ?

Une superpuissance qui se prépare depuis 9 ans et qui a consacré des centaines de personnes et dépensé des millions sur cette affaire.

Je suis sans défense et je compte sur vous et d’autres personnes de valeur pour me sauver la vie.

Je suis toujours debout, mais littéralement entouré de meurtriers. Mais l’époque où je pouvais lire, parler et m’organiser pour me défendre, défendre mes idéaux et mon équipe est révolu jusqu’à ce que je retrouve ma liberté.

Ce sont tous les autres qui doivent prendre ma place.

Le gouvernement américain - ou plutôt les éléments regrettables qui le composent et qui abhorrent la vérité, la liberté et la justice - cherchent par n’importe quel moyen à obtenir mon extradition et ma mort au lieu de laisser le public entendre la vérité pour laquelle j’ai remporté les plus hautes distinctions en journalisme et été nominé sept fois pour le " prix Nobel de la paix ".

En fin de compte, tout ce que nous avons est la vérité. »

Julian Assange

Traduction " s’ils comprennent un jour, ils comprendront trop tard " par VD pour " le Grand Soir " avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles

https://youtu.be/Es6OT4VsQAo

Source de la transcription de la lettre ici :

https://www.wsws.org/en/articles/2019/05/25/assa-m25.html

avec ajout d’un petit bout manquant en déchiffrant les images de la lettre ici :

https://www.thecanary.co/feature/2019/05/24/as-us-seeks-to-crush-media...

Le Grand Soir