Italie : victoire de « l’extrême droite », Giorgia Meloni revendique la direction du prochain gouvernement

, par  DMigneau , popularité : 0%

Italie : victoire de « l’extrême droite », Giorgia Meloni revendique la direction du prochain gouvernement

Giorgia Meloni, probable future cheffe du gouvernement italien. MAXPPP

La victoire de " Fratelli d’Italia " était attendue : elle est maintenant effective et devrait ouvrir les portes du pouvoir à Giorgia Meloni. En France, Éric Zemmour et Jordan Bardella ont salué ses résultats électoraux.

" Nous gouvernerons pour tous les Italiens " : la patronne de « l’extrême droite » italienne Giorgia Meloni, qui veut devenir « Première ministre » après sa victoire aux législatives de dimanche, a tenté de rassurer face aux inquiétudes exprimées dans son pays et à l’étranger.

Après la Suède, « l’extrême droite » fait une nouvelle percée en Europe, où pour la première fois depuis 1945 un parti " post-fasciste " se retrouve aux portes du pouvoir.

La coalition que Meloni forme avec l’autre parti " eurosceptique " « d’extrême droite », la " Ligue " de Matteo Salvini, et " Forza Italia ", le parti « conservateur » de Silvio Berlusconi, récolterait environ 43 % des suffrages, ce qui lui assure la majorité absolue des sièges aussi bien à la « Chambre des députés » qu’au « Sénat ».

LA " GAUCHE " SOUS LES 20 %

La formation " Fratelli d’Italia " fondée fin 2012 avec des dissidents du " berlusconisme " devance le " Parti démocrate " (PD, gauche) d’Enrico Letta, qui n’a pas réussi à susciter un " vote utile " pour " faire barrage " à « l’extrême droite » et passe sous la barre des 20 %, dans un contexte de faible participation (64,07 %, contre 73,86 % en 2018).

Les réactions n’ont pas tardé en France.

« Les Italiens ont offert une leçon d’humilité à " l’Union européenne " qui, par la voix de Mme von der Leyen, prétendait leur dicter leur vote », a cinglé sur " Twitter " le président du " Rassemblement national " français Jordan Bardella.

Éric Zemmour, le chef de fil de " Reconquête ! ", a quant à lui tweeté : " Toutes mes félicitations à GiorgiaMeloni et au peuple italien ! Comment ne pas regarder cette victoire comme la preuve que oui, arriver au pouvoir est possible ? "

La Rédaction

Marianne.fr