" Grand Débat " : Escamotage et manipulation

, par  DMigneau , popularité : 0%

" Grand Débat " : Escamotage et manipulation

Le " Grand Débat " a été lancé par Emmanuel Macron suite au mouvement des " Gilets Jaunes ", en le présentant comme un « exercice de participation citoyenne ». Oui, mais il a fixé le contenu, avec des questionnaires ciblés, dans lesquels le volet social est absent. (Ref 1, 1bis)

En outre, certaines questions sont de " très grosses ficelles ", ainsi lorsqu’il est demandé pour quelle cause on est près à payer davantage d’impôts, ou encore dans la fiche sur " l’écologie ", tout est fait pour pousser à demander de réintroduire les augmentations de la taxe carbone pour financer la " transition écologique ".

Dans la fiche sur " les institutions ", il n’est pas fait mention au RIC, mais de l’actuel « Referendum d’Initiative Partagée » dont les exigences sont inapplicables et ne correspondent pas à la demande.

Dans la fiche sur la fiscalité, rien sur l’ISF ou la " Flat tax " (qui est une bien pire mesure qui permet aux détenteurs de capitaux financiers de ne pas être taxé selon la tranche de revenus, ce qui profite aux TRES riches).

Nous voyons aussi les subterfuges dans les « proposition » LREM (Ref 2)

- Pas question de toucher aux capitaux financiers ni à leur revenus, sanctuarisés, mais durcissement de l’impôt sur la fortune immobilière ... alors que nul ne le demandait, puisqu’elle est déjà taxée et par ailleurs, il manque d’investisseurs dans l’immobilier alors que " la bourse " est surabondante.

- Pas de « Referendum d’’initiative Citoyenne » mais la possibilité de proposition de " loi d’initiative citoyenne " soumise au parlement , or justement le peuple veut pouvoir décider.

- Réindexation des retraites sur l’inflation ...mais plafonnée si bien que ceux sur qui s’applique la hausse de la CSG auraient la double peine de ne pas avoir de revalorisation. Cela dissuaderait les cadres de cotiser.

- Noter qu’ un recours devant le « Conseil constitutionnel » avait annulé la non-indexation de 2020 (ref 3) , mais la porte reste ouverte.

- Taxation seulement sélective des expatriés fiscaux, limitée à ceux dans les « paradis » fiscaux, alors que - par exemple - les retraités exilés au Portugal sont exemptés d’impôts là-bas pendant 10 ans (et il y a d’autres exemples).

- Il y a bien sur des concessions, comme le constat (qui les chagrine) qu’il est inenvisageable de réaugmenter la taxe carbone sur les carburants - en la préconisant sur " l’aérien " et " le maritime ", mais non pas sous forme de taxe carbone à l’importation qui serait la seule forme concrètement efficace.

Il y a des centaines de milliers de contributions, certaines dans les questionnaires synthétiques du site du " grand débat ", d’autres dans les fiches thématiques de ce site, les contributions des " cahiers de doléances " , réunions citoyennes, courriers.

On ne peut rien contrôler puisque tout est « anonyme » j’ai utilisé mon nom sur le site du " grand débat ", mais ce n’est pas requis, rien n’empêcherait des contributions multiples « téléguidées ».

Même si tout sera numérisé et archivé, il est bien évidemment impossible pour raison de temps et de moyens qu’absolument tout soit synthétisé en quelques jours, on voit donc apparaître des « extraits » ou « échantillons » à moins que ce ne soit des « ballons d’essai » (par exemple l’affirmation journalistique que peu demandent le rétablissement de l’ISF), dont nul ne peut contrôler la sincérité et l’exhaustivité.

J’ai entendu à la télévision des « experts » analyser le profil des contributeurs, alors que les contributions sont anonymes. Il y a des statistiques régionales, est-ce à partir de l’IP des contributeurs ?

Les débats en région comportent une tournée d’Emmanuel Macron, ce qui lui donne l’occasion de " faire campagne " et ce peu avant les « élections européennes » (Réf 4), ce qui pourrait donner lieu à recours de l’opposition.

Il est très fort pour « retourner la situation » grâce à son bagout

Suivront, (mi mars) des Conférences au niveau national avec les syndicats, élus et associations, et des « Conférences Citoyennes Régionales » (c’est une fusée à étages multiples) avec des citoyens « tirés au sort » (Ref 5) : ce sont des numéros de mobiles qui sont tirés, et un « coup de fil » est passé pour demander à la personne si elle veut participer, mais cela ne garantit en aucun cas une quelconque représentativité.

Avez-vous été contacté ?

Quelle sera la matière fournie " en entrée " ?

On voit avec les propositions LREM que ce sera soigneusement filtré.

Tout ça sera synthétisé, discuté au parlement, au niveau gouvernemental, et il y aura enfin des « annonces » d’Emmanuel Macron formulées en avril (quel forcing pour sortir avant les européennes !) avec un plan de propositions et actions jusqu’à l’été (Ref 6)... mais probablement le catalogue de mesures est établi au feeling " au fil de l’eau " pour « orienter » les débats.

Electoralement parlant, on peut s’attendre à des mesures démagogiques ciblées pour satisfaire la base sans toucher " au sommet ", sur le dos des étages intermédiaires.

Eric F

AgoraVox

Références :

Ref 1 https://www.gouvernement.fr/le-grand-debat-national

Ref 1bis https://granddebat.fr/

Ref 2 https://en-marche.fr/articles/actualites/discours-guerini-chartres

Ref 3 https://www.cfdt-retraité ;s.fr/Le-Conseil-constitutionnel-censure-la-desindexation-des-retraites-en-2020

Ref 4 http://www.vududroit.com/2019/01/grand-debat-macron-tour-illegal/

Ref 5 https://www.ouest-france.fr/politique/grand-debat-national/grand-debat-national-les-participants-aux-conferences-citoyennes-tires-au-sort-sur-des-listes-6213777

Ref 6 https://www.20minutes.fr/societe/2469047-20190310-grand-debat-national-gouvernement-promet-propositions-actions-jusqu