Génération.s : même Benoît Hamon n’avait pas adhéré à son propre mouvement !

, par  DMigneau , popularité : 0%

Génération.s : même Benoît Hamon n’avait pas adhéré à son propre mouvement !

Benoît Hamon a lancé " Génération.s" à l’été 2017 - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

L’ex-candidat " socialiste " à la présidentielle Benoît Hamon, qui a lancé en juillet 2017 son propre mouvement, " Génération.s ", explique n’avoir… " pas eu le temps " jusqu’à la semaine dernière de s’encarter dans son propre parti.

Si même lui ne fait pas un effort

L’ancien " socialiste " Benoît Hamon, fondateur du mouvement " Génération.s ", n’avait pas la carte de son propre parti jusqu’à la semaine dernière, rapporte " Libération " ce mercredi 5 décembre.

Une campagne d’adhésion a pourtant été lancée " il y a un bon gros mois ", précisent nos confrères, auquel le leader a confessé : " Faut que j’adhère, j’ai même pas encore eu le temps de le faire ! ".

L’adhésion à son mouvement ne devrait pourtant pas faire boiter le budget de l’ancien ministre de François Hollande, puisqu’elle est fixée à 2 euros, auquel chacun peut ajouter un " prix libre ".

Un manque réparé " dans l’après-midi même ", assure son entourage, mais qui laisse une cruelle impression d’improvisation pour celui qui, après n’avoir récolté que 6,36 % des voix au premier tour de l’élection présidentielle de 2017, se rêve aujourd’hui en alternative à " La France insoumise " à gauche.

Meeting de " Génération.s " à Paris

Le mouvement, fondé le 1er juillet 2017, ambitionne de convertir les 60 000 " membres " gratuits qu’il revendique en adhérents payants. " Ça donne des prérogatives supplémentaires dans la vie du mouvement ", plaide Benoît Hamon auprès de " Libé ".

Avec cette campagne d’adhésion, " Génération.s " espère se constituer un petit " trésor de guerre " en vue des élections européennes du printemps 2019. Une campagne qui devrait démarrer ce jeudi 6 décembre, lors d’un meeting de Benoît Hamon au Cirque d’Hiver à Paris.

Louis Nadau

Marianne