Florent Pagny va s’exiler fiscalement au Portugal... et s’en vante grassement

, par  DMigneau , popularité : 64%

Florent Pagny va s’exiler fiscalement au Portugal... et s’en vante grassement

Florent Pagny s’installe sur les bords du Tage pour profiter du soleil certes mais surtout payer moins d’impôts. - SADAKA EDMOND/SIPA

Le chanteur Florent Pagny, condamné en 2004 pour avoir fraudé le fisc, vante dans " le Parisien " ce lundi les vertus fiscales du Portugal. Et affirme sans aucune gêne être sur le point de s’y installer pour échapper à l’impôt en France. Encore un coup de sa " liberté de penser "...

Florent Pagny a trouvé un nouvel Eldorado (fiscal). Après l’Argentine et les Etats-Unis, le chanteur aux plusieurs centaines de milliers de disques vendus s’installe désormais au Portugal !

Et pas seulement pour la douceur du climat. Au-delà du soleil, de " la bonne bouffe ", et de " la gentillesse des gens ", c’est surtout la politique portugaise - très avantageuse - de taxation des hauts revenus qui a attiré l’artiste français sur les bords du Tage.

" Je suis en train de prendre la résidence portugaise pour de vraies raisons fiscales ", confie en effet l’intéressé, sans aucun complexe, au " Parisien ", dans un entretien vidéo diffusé ce lundi 25 septembre.

Et de préciser volontiers son propos : au Portugal, " il n’y a pas d’impôts sur la (…) succession. Je n’en suis pas encore là, commente-t-il, mais je trouve ça sympathique quand même. (…) Il n’y a pas non plus d’impôts sur la fortune. Je ne suis pas fortuné mais j’espère y arriver. Surtout, pendant dix ans, pas d’impôts sur les royalties (les droits touchés par les artistes, ndlr) du monde entier. "

" Et donc beaucoup d’artistes se disent que ça peut valoir le coup ", ajoute le chanteur qui monnaye aussi ses talents de " coach " pour l’émission de TF1 " The Voice ".

Un modèle merveilleux en somme dans un pays où 19,5 % de la population, étranglée par l’austérité, vivait sous le seuil de pauvreté en 2013.

Qu’importe.

Pour Florent Pagny, le président Emmanuel Macron devrait s’inspirer du cadre législatif portugais sans plus attendre. « Les Italiens viennent d’adopter les mêmes règles. Et Macron, dans le genre " ça rime avec pas con ", je l’ai entendu dire que ça ne serait pas con. Changez les règles pour que les gens reviennent. On pourrait très bien vivre en France », conclut le chanteur de " Ma liberté de penser ", un titre sorti en 2003 après ses premiers déboires… avec le fisc.

https://twitter.com/le_Parisien/status/912256241363243010

" Ferme ta gueule, casse toi et commence pas à claironner "

Condamné en 2004 à six mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Versailles, pour ne pas avoir payé une partie de ses impôts sur le revenus en 1996/1997, la star de la chanson française et de " télé-crochet ", qui avait juré en 2014 lors d’une interview accordée à France Inter " de fermer (s)a gueule, de (se) casse(r) et de ne pas commence(r) à claironner ", revient donc sur sa sage promesse pour délivrer un message très politique.

Partagé entre la Patagonie et Miami, Florent Pagny ne semble pas s’être aperçu qu’Emmanuel Macron s’apprête à exaucer son souhait en faisant prochainement bénéficier les 3 000 foyers les plus riches de 3 milliards d’impôts en moins, notamment en transformant l’ISF en " impôt sur la fortune immobilière ", c’est-à-dire uniquement basé sur les maisons, appartements, terrains etc.

Article mis à jour

Le 26.09.2017 à 12h34

" J’invite Florent Pagny à rester en France, nous avons besoin de tous les talents ", a déclaré le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, ce lundi 25 septembre à l’AFP . " Nous avons un projet de loi de finances pour 2018 qui vise justement à ce que tous ceux qui créent en France, qui créent des richesses, qui créent des emplois également, puissent être incités à rester ", a-t-il ajouté, conciliant.

Magazine Marianne