Etats-Unis : le chômage au plus bas depuis 1969, à un mois des élections de mi-mandat

, par  DMigneau , popularité : 0%

États-Unis : le chômage au plus bas depuis 1969, à un mois des élections de mi-mandat

© Leah Millis Source : Reuters - Le président des Etats-Unis Donald Trump.

Donald Trump peut se réjouir : le recul du chômage en septembre est encore plus fort que ce qui était prévu. Il descend ainsi à 3,7 %. Du jamais vu depuis 1969. De quoi faire sourire " les Républicains " à un mois d’élections cruciales pour eux.

Le taux de chômage américain est tombé à 3,7 % en septembre, un niveau inédit depuis décembre 1969 malgré un ralentissement marqué des créations d’emplois, qui ont notamment pâti du passage de l’ouragan " Florence " sur la côté est.

A un mois des élections de mi-mandat, le 6 novembre, cette bonne nouvelle devrait conforter le président " républicain " Donald Trump, qui a fait de l’économie sa carte maîtresse dans ce scrutin, lors duquel certains prédisent une « vague bleue », couleur des " démocrates ".

D’autant que de nombreux économistes s’attendent à ce que la baisse du chômage se poursuive.

« Ça tourne ! », s’est félicité Larry Kudlow, le conseiller économique de « la Maison Blanche », estimant que l’économie avançait « à plein régime ».

De fait, le recul du chômage est plus marqué que prévu puisque les analystes tablaient sur 3,8 %, après 3,9 % en août.

Dans le détail, six millions de chômeurs étaient recensés en septembre aux États-Unis, soit une diminution de 270 000 personnes, dont une majorité de femmes, a précisé vendredi le département du travail.

Encore 4,6 millions de personnes n’ont néanmoins trouvé que des emplois à temps partiel. Le taux de participation à l’emploi était, lui, de 62,7 %, un « niveau solide », ont commenté les économistes d’ " Oxford Economics ".

Alors que l’opposition " démocrate " peine à se remettre de la défaite cuisante d’Hillary Clinton il y a deux ans, le camp " républicain " espère mobiliser les électeurs sur la base de ces bons résultats économiques.

Donald Trump est arrivé à « la Maison Blanche » quand l’économie avait certes déjà été assainie par l’administration de son prédécesseur, Barack Obama. Mais la « mesure phare » du mandat de Donald Trump, la réforme fiscale adoptée fin 2017, est brandie par les soutiens de Donald Trump comme l’exemple même de la réussite économique de leur champion.

francais.rt.com