Et de quatre ! Delphine Batho se lance à son tour dans la course à la primaire " écolo "

, par  DMigneau , popularité : 0%

Et de quatre ! Delphine Batho se lance à son tour dans la course à la primaire " écolo "

Delphine Batho sera la quatrième candidate à la primaire écologiste de septembre 2021. Hans Lucas via AFP

Sandrine Rousseau, Yannick Jadot et Éric Piolle vont désormais devoir compter avec Delphine Batho. L’ancienne ministre a annoncé ce lundi 5 juillet sur le plateau de " BFM TV " qu’elle participerait à la " primaire écologiste " de septembre pour désigner le candidat " vert " à la présidentielle 2022.

Après Sandrine Rousseau, Éric Piolle et Yannick Jadot, au tour de Delphine Batho d’annoncer sa candidature pour la primaire" écologiste " de septembre. C’est sur le plateau de " BFMTV ", lundi 5 juillet, que l’ancienne ministre de " l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie " sous le deuxième gouvernement Ayrault a avancé ses pions.

https://twitter.com/BFMTV/status/1411938975338700800?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1411938975338700800%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.marianne.net%2Fpolitique%2Fecolos%2Fet-de-quatre-delphine-batho-se-lance-a-son-tour-dans-la-course-a-la-primaire-ecolo

" Protéger les Français et les Françaises du réchauffement climatique, des effets, des impacts liés à la destruction de la nature est désormais une question de sécurité nationale ", a-t-elle solennellement déclaré au micro de Jean-Jacques Bourdin. La nouvelle candidate appelle, de façon convenue, à une " autre écologie " qui devrait être " équilibrée " entre les nécessités humaines et celles de la nature.

Sans mettre ouvertement en avant ses expériences ministérielles, celle qui avait été candidate au poste de « Première secrétaire » du Parti " socialiste " en 2018 affirme tout de même vouloir " préparer les écologistes à l’exercice des responsabilités ".

Tout en affichant une ligne " décroissante " assumée, Delphine Batho souhaite - par exemple - se distinguer de Yannick Jadot qui défend ouvertement " l’économie de marché ".

SE DÉMARQUER

Mais point trop n’en faut. L’intéressée plaide pour une " régulation écologique de l’économie de marché " tout en refusant de déborder sur sa gauche : " Je ne suis pas pour une économie administrée ".

Et de conclure, sur un ton sibyllin qui n’engage à rien : " Je suis pour des règles nouvelles ".

Cette quatrième annonce de candidature suit de près celle de deux de ses rivaux : Éric Piolle et le député européen Yannick Jadot. Difficile dès lors de se démarquer alors que le premier a aussi indiqué vouloir apporter cette " culture de l’exercice du pouvoir ", même s’il s’oppose plus frontalement au « néolibéralisme » en proposant un projet d’alternance " humaniste ".

https://twitter.com/EricPiolle/status/1411699461529686020?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1411699461529686020%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.marianne.net%2Fpolitique%2Fecolos%2Fet-de-quatre-delphine-batho-se-lance-a-son-tour-dans-la-course-a-la-primaire-ecolo

Le maire de Grenoble entend tenir la ligne la plus à gauche de son parti pour contrecarrer " la réponse identitaire d’extrême droite ". Mais sa politique locale est parfois critiquée et il se laisse volontiers tenter par la culture " woke ". En témoigne sa prise de parole, ce dimanche 4 juillet.

https://www.marianne.net/agora/entretiens-et-debats/la-politique-menee-par-eric-piolle-a-grenoble-nest-pas-du-tout-ecologique

" J’assume de grandir, d’être éduqué, d’être rééduqué, d’être déconstruit et reconstruit ", a-t-il déclaré.

LA PRIMAIRE, UN " SUICIDE POLITIQUE "

Ce thème est déjà l’un des " chevaux de bataille " de Sandrine Rousseau qui souhaite constituer une alternative " féministe " au sein d’ " Europe Écologie-Les Verts ".

En mai 2016, l’ex-numéro 2 des " Verts " avait notamment accusé l’ancien député " écologiste " Denis Baupin d’agression sexuelle. Elle s’était alors retirée provisoirement de la " vie politique " durant quelques années, avait publié un livre en 2017, avant de revenir sur le devant de la scène en 2021.

" Oui, j’ai dû poser un genou à terre. J’en avais besoin ", expliquait-elle sur le site spécialisé " Reporterre ", il y a trois mois.

https://reporterre.net/Delphine-Batho-La-decroissance-est-une-societe-du-plus-pas-du-moins-22634

Au milieu de tous ces candidats affirmés, Delphine Batho parviendra-t-elle à trouver un créneau politique original pour attirer les sympathisants " de gauche " lors de la primaire " écologiste " de septembre ?

Certains ne croient même plus en l’initiative

Ainsi, dans une interview donnée au " Figaro " le 12 avril, Noël Mamère n’avait pas pris de gants pour vilipender la " primaire écologiste ", qu’il qualifiait de " suicide politique ".

https://www.lefigaro.fr/politique/noel-mamere-la-primaire-des-verts-est-une-forme-de-suicide-politique-20210411

" L’écologie ne peut plus se résumer qu’à EELV : le parti et ses satellites ne correspondent plus à la dimension, au poids de l’écologie dans la société. L’attente est telle qu’il faut absolument procéder à un dépassement ", avait-il assuré.

Ella MICHELETTI

Marianne.fr