Délire " anti-russe " : le chef d’orchestre Tugan Sokhiev poussé à la démission à Toulouse

, par  DMigneau , popularité : 0%

Délire " anti-russe " : le chef d’orchestre Tugan Sokhiev poussé à la démission à Toulouse

CREDITS PHOTO : afp / Yuri Kabodnov

Dimanche 6 mars, Tugan Sokhiev, directeur musical du " Théâtre du Bolchoï " et de " l’Orchestre national " du Capitole, a démissionné face aux nombreuses pressions qu’il a reçu lui intimant de prendre position dans le conflit en Ukraine. Un exemple des conséquences absurdes de la pression " anti-russe " en Europe.

« Face à l’option impossible de choisir entre mes musiciens russes et français bien-aimés, j’ai décidé de démissionner de mes fonctions de directeur musical du " Théâtre du Bolchoï " à Moscou et de " l’Orchestre national " du Capitole à Toulouse avec effet immédiat  ».

Ce dimanche, le chef d’orchestre russe Tugan Sokhiev, directeur musical du " Théâtre du Bolchoï " et de " l’Orchestre national " du Capitole, a annoncé avoir quitté ses deux fonctions suite aux pressions qui pesaient sur lui, lui intimant de prendre position quant à la guerre en Ukraine.

Dans un communiqué adressé à son agent et transmis à l’AFP il déclare " [être] contre tout conflit sous quelque forme que ce soit " et ne pas « supporter d’être témoin de la façon dont [ses] collègues, artistes, acteurs, chanteurs, danseurs, réalisateurs sont menacés, traités de manière irrespectueuse et victimes de la “ culture d’annulation ” ».

https://www.francetvinfo.fr/culture/musique/classique/ukraine-choque-par-la-culture-d-annulation-tugan-sokhiev-directeur-musical-du-bolchoi-et-de-l-orchestre-du-capitole-demissionne_4995483.html

C’est, effet, suite à de multiples pressions, notamment de la part de la mairie de Toulouse qui exigeait de lui qu’il se positionne sur le conflit, que le chef d’orchestre a été contraint de démissionner.

Son cas illustre le climat de suspicion que fait peser le discours " anti-russe " et " pro-OTAN " véhiculé par le gouvernement et les médias de masse, qui associe toute personne russe à la politique menée par Poutine.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par Poutine, de nombreux artistes russes sont ainsi " pris pour cible " et boycottés dans le milieu artistique, comme c’est le cas au " Met Opera " de New-York, " Covent Garden " ou à la " Philharmonie " de Paris.

https://www.radiofrance.fr/francemusique/partout-dans-le-monde-des-institutions-et-artistes-russes-mis-au-ban-6311109

Alors que nous avons pu assister à des manifestations " anti-guerre " en Russie, par ailleurs violemment réprimées, et que les populations russes sont elles aussi victimes de cette guerre « réactionnaire » ainsi que des sanctions économiques appliquées à la Russie par les États « impérialistes », un sentiment " anti-russe " est entretenu par un engrenage guerrier qui mène à toutes sortes d’absurdités comme celle de bannir des compétitions de la « Fédération internationale féline » les " chats élevés en Russie " mais conduit aussi à la multiplication de menaces et pressions contre la communauté russe.

https://www.revolutionpermanente.fr/Doit-on-soutenir-les-sanctions-contre-la-Russie-et-l-aide-militaire-a-l-Ukraine

Un moyen pour les pays « impérialistes » dont la France de nourrir un sentiment national et " pro-OTAN " et de diaboliser la Russie dans une surenchère guerrière.

Or, le véritable responsable de cette guerre n’est pas la population russe mais bien le gouvernement autocratique de Poutine et l’OTAN et sa politique de réarmement militaire.

Romane SQUM

Revolutionpermanente.fr