" Covid " : Macron ridiculise la France

, par  DMigneau , popularité : 0%

" Covid " : Macron ridiculise la France

Le jeudi 1er avril 2021, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de Thomas Sotto. Il est d’abord revenu sur la " honte " que constituait le piétinement du Parlement par Emmanuel Macron : convocation des parlementaires la veille pour le lendemain pour un vote sur des décisions déjà prises et sans mise en cause de la responsabilité du gouvernement.

Il a rappelé qu’aucune des propositions et alertes des " Insoumis " n’avaient été écoutées et a donc expliqué pourquoi les députés de son groupe parlementaire avaient décidé de procédé à un " boycott d’exaspération " pour ce vote.

Jean-Luc Mélenchon a ensuite parlé de la " non-autorisation " du vaccin russe. Il a critiqué l’idéologie que faisait le gouvernement sur le sujet alors que 57 pays du monde ont déjà autorisé son utilisation. Il a dénoncé la volonté européenne de préserver les intérêts financiers du « Big Pharma » dans la lenteur sur l’autorisation du vaccin russe.

Plus largement, le député " Insoumis " a rappelé les manquements du gouvernement pour faire face à la pandémie. Il a demandé où étaient les purificateurs d’air dans les écoles françaises alors que l’Allemagne est en train d’en installer massivement.

Il a rappelé que monsieur Blanquer avait mis les profs, les élèves et leurs familles en danger en ne dédoublant pas les classes.

Il a expliqué qu’il fallait mettre en place des horaires de travail décalés pour éviter la cohue dans le métro.

Enfin, Jean-Luc Mélenchon a répondu aux questions des auditeurs concernant la tenue des élections régionales pour lesquelles il a appelé à pouvoir " faire campagne " et à garantir les conditions sanitaires de leur tenue.

Il a aussi rappelé le renversement de situation que contenait la proposition de M. Jadot d’une réunion de plusieurs personnalités " de gauche " et a dit, de nouveau, qu’une réunion se tiendrait le 7 avril pour organiser la riposte à « l’extrême droite » et la " macronie " sur la défense des libertés publiques.

Il a, enfin, expliqué que ce qui se passait au Qatar pour la coupe du monde était une honte avec 6 500 personnes mortes sur les chantiers et a affirmé : " On ne joue pas au foot sur des cadavres ".

Voici donc la vidéo de cette interview à partager et déguster sans modération, surtout en ces périodes troubles, sombres et inquiétantes pour notre démocratie :

https://www.youtube.com/watch?v=L0nuhSD6SoY

Source : You Tube

Offert par le Jdj