Communiqué : Coup d’Etat en gestation

, par  DMigneau , popularité : 0%

Communiqué : Coup d’État en gestation

Le Ministère des affaires étrangères de l’État plurinational de Bolivie alerte la communauté internationale sur les récents évènements qui mettent en lumière la gestation d’un coup d’État provoqué par des groupes civils radicaux.

Le 8 novembre 2019, le leader [du Comité] civique de Santa Cruz, Fernando Camacho, a publiquement ratifié son appel à l’interruption de l’ordre constitutionnel, appelant les « Forces armées » et la « Police nationale » à ne plus reconnaître le gouvernement constitutionnel et exigeant la démission du Président Evo Morales Ayma.

De même, le 8 novembre, certains groupes de policiers du pays se sont retirés dans leurs unités de police, abandonnant leur rôle constitutionnel d’assurer la sécurité de la société et des institutions publiques.

Le Gouvernement de l’État plurinational de Bolivie ratifie sa vocation pacifiste et appelle les différents acteurs politiques à mettre fin à leurs actes de violence et/ou affrontements ayant pour but de briser l’ordre constitutionnel.

La Paz,

9 novembre 2019

Traduit par Luis Alberto Reygada (@la_reygada) pour LGS

POUR APPROFONDIR :

Que sont les " Comités Civiques " ?

Les « Comités Civiques » sont des organisations qui rassemblent diverses entités de la " société civile " bolivienne. Ils sont dirigés par les secteurs ultra réactionnaires et peuvent compter sur un fort soutien populaire dans certaines régions du pays comme à Santa Cruz, bastion de l’avocat, " homme d’affaires " et dirigeant politique Luis Camacho, un des principaux leaders de l’actuelle contestation contre le gouvernement de Morales.

Les experts de l’OEA rendront les conclusions de l’audit du processus électoral mercredi prochain :

http://www.la-razon.com/nacional/OEA-auditoria-Almagro-resultados-diplomatica_0_3254074598.html

Mutineries de « forces de l’ordre » à Cochabamba, Sucre, Santa Cruz et d’autres villes du pays.

http://www.erbol.com.bo/seguridad/estalla-mot%C3%ADn-policial-en-la-utop-de-cochabamba

https://www.bbc.com/mundo/noticias-america-latina-50355750

Rapport du CEPR au sujet des élections ; sa conclusion est que les doutes quant à la validité du scrutin sont infondés.

" What Happened in Bolivia’s 2019 Vote Count ? "

http://cepr.net/images/stories/reports/bolivia-elections-2019-11.pdf

Le " Center for Economic and Policy Research " est un " think-tank " progressiste étasunien basé à Washington.

Ici un article présentant un autre point de vue : selon la société " Ethical Hacking " (sollicitée par le « Tribunal Suprême Électoral » pour réaliser un audit de l’élection), les élections du 20 octobre seraient " entachées de nullité ".

" Auditoría revela que alteraron varias veces el cerebro del sistema electoral " – El Deber, 09/11/2019

https://eldeber.com.bo/156020_auditoria-revela-que-alteraron-varias-veces-el-cerebro-del-sistema-electoral

Ministère des Affaires Étrangères de Bolivie

Source : https://twitter.com/MRE_Bolivia/status/1193134385958133794

Le Grand Soir