Colombie : Découverte de 9 000 corps de victimes des paramilitaires

, par  DMigneau , popularité : 0%

Colombie : Découverte de 9 000 corps de victimes des paramilitaires

Le Procureur Général de Colombie a informé mercredi qu’on a comptabilisé plus de 9 000 cadavres de victimes du " para-militarisme " depuis 2006 après des recherches dans 30 des 32 départements du pays.

Jusqu’à présent, ont été localisées 5 547 fosses communes avec le témoignage d’ex-membres du groupe paramilitaire « Autodéfenses Unies de Colombie » (AUC) qui ont participé au processus de démobilisation.

Cette tâche a été dirigée par la « Direction de la Justice Transitoire » du Bureau du Procureur et le « Corps Technique de Recherche » (CTI) en coordination avec « l’Institut de Médecine Légale et des Sciences Légales » et la DIJÍN de la Police Nationale.

Les associations et les familles de victimes y ont aussi largement participé.

Mercy Conejo, directrice de la « Justice Transitoire » du Bureau du Procureur a indiqué que 4 296 cadavres ont été remis à leur famille dans divers départements de Colombie. « Les nouveaux corps ont été localisés et exhumés grâce à des informations fournies par des témoins, des membres des organisations criminelles qui ont fait appel à la Loi de Justice et de Paix », selon Conejo.

Le reste des corps exhumés qui n’ont pas encore été dûment identifiés sont dans des laboratoires, en espérant qu’on puisse les reconnaître grâce à des preuves biologiques pour ensuite retrouver leurs familles pour « le processus de réclamation ».

Les travaux de recherche ses ont concentrés sur les municipalités La Macarena, Villavicencio, Granada y Vistahermosa (Meta), San José del Guaviare (Guaviare), Marsella (Risaralda), Cimitarra (Santander), Bocas de Satinga (Nariño), La Plata (Huila), Yarumal, les cimetières de Cristo Rey et El Carmen (Antioquia), Bojayá (Chocó) et Florencia (Caquetá).

Au total, 5 547 fosses ont été localisées et on a exploré 13 cimetières. La plupart des restes (1 235) ont été retrouvés dans le département d’Antioquia, les autres l’ont été à Magdalena (706), Putumayo (559), Meta (537) et Córdoba (437).

Le nombre de victimes en Colombie est en relation avec le violent conflit armé social qui a opposé dans le pays, pendant plus d’un demi-siècle, les agents de l’État, les guérilléros, les paramilitaires et les trafiquants de drogues.

A la suite de cette situation, on a comptabilisé au moins 8 millions de victimes entre les morts, les personnes enlevées, les disparus et les personnes déplacées sur tout le territoire colombien.

Après avoir eu connaissance de cette information, le Gouvernement du Venezuela a émis un communiqué officiel déplorant ces découvertes.

Le chancelier vénézuélien a renforcé l’empathie et la solidarité du Venezuela et de la Révolution Bolivarienne pour la construction de la paix en Colombie et a exprimé, en plus, son intention de dialogue et sa cordialité envers l’État colombien et son peuple.

traduction Françoise Lopez pour " Bolivar Infos "

Source : http://www.resumenlatinoamericano.org/2018/05/04/totalizan-9-mil-cuerp...

Le Grand Soir