Chie Hitotsuyama sculpte des animaux... avec des pages de journaux

, par  DMigneau , popularité : 64%

Chie Hitotsuyama sculpte des animaux... avec des pages de journaux

À force de patience, d’imagination et de talent, cette artiste japonaise est capable de donner vie à une matière trop peu considérée. Magnifique !

On peut faire des tas de choses avec un journal. Lire les nouvelles, ça va de soi, mais aussi emballer sa vaisselle, allumer un feu, recueillir ses épluchures de carotte ou encore écrire des lettres anonymes… Ce qu’on savait moins, c’est qu’avec des Vieux " Libé " ou " Figaro ", on pouvait aussi sculpter des animaux !

Démonstration avec une artiste japonaise plus que talentueuse…

Pour réaliser ses œuvres, Chie Hitotsuyama enroule patiemment des milliers et des milliers de pages de journaux qu’elle associe ensuite les unes aux autres. Un travail inouï qui lui permet, au final, d’obtenir toutes les formes qu’elle souhaite !

Crédit : Cries and Songs from your heart are still heard today, 2011, (C)Hitotsuyama Studio

En plus, le rendu tout en relief lui permet de donner un aspect animal et réaliste à ses créations.

Crédit : A journey to the ocean : sea turtle, 2014, installation view at Funabashi Andersen Park Children’s Museum (Japan), (C) Hitotsuyama Studio

À ce sujet, voici ce qu’elle a confié au site " Kokusai Pulp and paper " :

« Plus qu’à toute autre chose, je suis particulièrement sensible à l’aspect réaliste des animaux. »

Crédit : Strainning my ears to listen to the sound of monkey’s sleep : Japanese monkeys, 2016, (C) Hitotsuyama Studio

« Les animaux qui vivent dans la nature sont égaux à nous dans le sens où nous vivons ensemble sur la même planète. »

Crédit : Strainning my ears to listen to the sound of monkey’s sleep : Japanese monkeys, 2016, (C) Hitotsuyama Studio

« Parfois ils dorment, parfois ils mangent. Chaque jour, ils vivent l’ordinaire, comme nous. »

Crédit : A journey to the ocean : dugong, 2014, installation view at Funabashi Andersen Park Children’s Museum (Japan), (C) Hitotsuyama Studio

« Je veux continuer à insister sur la réalité et à travailler grandeur nature afin de leur transmettre la vie autant que possible. »

Crédit : Kami no komoriuta : baby chimpanzee, 2013, (C) Hitotsuyama Studio

Un projet remarquable qui, en plus, met le recyclage à l’honneur…

Crédit : Kami no komoriuta : red wolf, 2013, (C) Hitotsuyama Studio

Pas toujours besoin de matières précieuses pour donner corps à des chefs-d’œuvre !

Crédit : Tears of Walrus, 2012,(C) Hitotsuyama Studio

Crédit : Kami no komoriuta : baby chimpanzee, 2013, (C) Hitotsuyama Studio

Crédit : Kami no komoriuta : mouflon, 2013, (C) Hitotsuyama Studio

Touchant, écologique et original, ce travail est de toute beauté !

Axel Leclercq

positivr.fr